À propos

Symbole de l'identité palestinienne, l'olivier est un appel au temps et à la mémoire. Relation profonde à la terre, l'olivier est la métaphore d'un ancrage centenaire. Ce roman, une enfance palestinienne, est un rappel de la part de rêve et de magie que l'on oublie trop souvent.
C'est à l'ombre de l'olivier que résonne la voix de Yuryur. Elle aura bientôt dix ans. Elle évoque les êtres et les choses qui lui sont chers, confiant ses secrets et ses rêves à son ami l'Oiseau. Yuryur nous promène dans les villes de son enfance, Dubaï, Beyrouth, Damas, Sanaa. Malgré la guerre, le pari est lancé : la poésie, la musique, l'espoir et la dignité.

Née en 1976, Yara El-Ghadban a étudié et vécu à Montréal. Elle habite à Londres. L'ombre de l'olivier est son premier roman. Anthropologue, elle poursuit des recherches sur la culture, l'identité et le rapport à l'Autre au Liban, en Palestine et en Afrique du Sud.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Yara El-ghadban

  • Éditeur

    Memoire D'Encrier

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    21/03/2011

  • EAN

    9782923713458

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    318 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Yara El-Ghadban

Yara El-Ghadban est romancière, anthropologue et musicienne. D'origine palestinienne, elle s'établit à Montréal en 1989 après un long parcours de migration : Dubaï, Buenos Aires, Beyrouth, Sanaa et Londres. C'est dans le croisement de ses recherches menées à la fois au Québec, dans le monde arabe et plus récemment en Afrique du Sud, de son imaginaire d'écrivain et de son rapport intime au Québec comme Montréalaise issue d'une famille palestinienne qu'elle réfléchit et écrit. Passionnée de littérature, elle a publié chez Mémoire d'encrier son premier roman "L'ombre de l'olivier", en 2011. Puis "Le parfum de Nour", en 2015. Elle a également codirigé l'essai "Le Québec, la charte, l'autre. Et après?" en 2014.

empty