À propos

« La colocataire est la femme idéale. »



Amélie NothombLa presse« Ce conte au champagne, glacial et sensuel, est un grand cru d'Amélie. » Télé 7 Jours« Amélie Nothomb, avec son art du dialogue épuré, se révèle plus spirituelle que jamais. » L'Express« Une réflexion sur l'amour et la mort, un récit réussi dans lequel la romancière renoue avec le meilleur de sa fantasque inspiration. » Le Parisien/Aujourd'hui en France« La romancière revisite avec son imagination débordante le conte de Perrault. » Paris-Match« Excellent. » Le Soir Magazine« Le conte de Perrault revisité par une impertinente. Une jolie pirouette. » Le Point« Une variation maligne sur le thème de Barbe Bleue. Chapeau, Miss... » Les Echos« Charles Perrault à la sauce Nothomb a un parfum délicieux de soufre, d'érudition et d'humour. Un conte qui se dévore avec un appétit d'ogre. » Le Figaro Magazine« Nothomb a rendu au personnage de Perrault toute sa noblesse... Un roman pétillant et plein d'esprit. » Le Figaro« Un roman plus surprenant qu'il n'en a l'air. Amélie Nothomb a retrouvé l'essentiel de son art de l'alchimie romanesque. Et ça, sans être barbante. » Lire« Nothomb a rendu au personnage de Perrault toute sa noblesse... Un roman pétillant et plein d'esprit. » Le Figaro« Un roman plus surprenant qu'il n'en a l'air. Amélie Nothomb a retrouvé l'essentiel de son art de l'alchimie romanesque. Et ça, sans être barbante. » Lire« Une très bonne cuvée. » Point de vue« Subtil, tout en dialogues acérés, souvent drôles, ce vingt et unième roman densifie encore la légende de l'écrivain belge. Percera-t-on jamais le mystère Nothomb ? » Elle« Un lecteur facétieux, c'est-à-dire un lecteur, lira avec joie le 20e -et très réussi- roman d'Amélie Nothomb. » François Busnel« Plein d'humour, de pertinence et de poésie. Vingt ans après son arrivée dans le paysage littéraire, Nothomb est là et bien là. » Le Parisien« Nothomb renoue avec la verve qui lui avait inspiré Hygiène de l'assassin... Un excellent cru, délicieusement subversif. » Voici« Cette histoire se déguste à toutes petites gorgées, comme une coupe de grand cru... Magique. » Pèlerin« Une très amusante relecture de Barbe bleue qui renvoie au moins autant à Hygiène de l'assassin, le tout premier roman d'Amélie Nothomb. » VSD« Ce huis clos très théâtral, plein d'intelligence, de dialogues brillants et de trouvailles, dont seule Amélie Nothomb semble capable, se dévore. » Biba


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Amélie Nothomb

  • Éditeur

    Albin Michel

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    22/08/2012

  • EAN

    9782226242969

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    180 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13.2 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    235 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Amélie Nothomb

Issue d'une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d'un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. Mais les déplacements successifs de son père l'emmènent toute jeune en Chine, à New York, et en Asie du sud-est. De ces voyages, Amélie conserve un sentiment tenace de solitude, atténué par une forte complicité avec sa soeur. Elle retourne en Belgique à l'âge de dix-sept ans et suit des études gréco-latines. En 1992, son roman 'Hygiène de l'assassin' est accueilli avec un énorme succès. Frustrée de ne pas être restée au Japon, elle y retourne et retranscrit cette expérience plus que déroutante dans 'Stupeur et Tremblements', couronné Grand Prix de l'Académie française en 1999. Depuis, elle publie à peu près un roman par an, se définissant elle-même comme une 'graphomane malade de l'écriture'.

empty