Editions Maia

  • Le sablier

    Muriel Roche

    Le sablier : Dans un monde envoûté par la puissance et l'invincibilité, deux individus se retrouvent plongés avec délice dans une approche mutuelle. Il s'agit, en priorité d'une parenthèse ouverte sur l'émerveillement, la spontanéité, la grâce. Libre au lecteur de la refermer ou pas.
    Robespierre et Gavroche : Lison et Nelly se rencontrent en de bien étranges circonstances. Contre toute attente, leur générosité, leur ouverture d'esprit vont concourir pour l'une, à se relever dignement, pour l'autre à enrichir sa vie et à la poursuivre selon ses convictions.
    L'ultime rivage : Hélène et Jean ont vécu un amour rare. La vie les a éloignés l'un de l'autre, sans toutefois effacer leur histoire. Les voici, de nouveau réunis en une correspondance où se mêle la beauté des souvenirs à un présent non moins enchanteur.
    La certitude de trop : Emma est prisonnière d'une relation toxique. Peu à peu, elle va mettre en place des défenses pour protéger sa vie ainsi que pour conquérir son autonomie. La rupture avec Jacques est le prix qu'elle accepte de payer pour donner à sa vie le sens qu'elle souhaite.

  • "L'Odyssée Désinvolte, mosaïque de 7 nouvelles.
    Abandonnant un instant les gamins de sa rue, le vieil Harold trouve un homme assis dans son salon...
    C'est comme si de l'acide chlorhydrique était déversé sur son cerveau : Esther attend à présent depuis plus de 4 heures son mari.
    Où suis-je ? Comment est-ce possible qu'un ascenseur flotte dans l'air ? Oh mon dieu ! des géants portent dans leurs bras des cadavres sans tête...
    Claudio est convoqué au tribunal. Une voiture avec 2 passagers a foncé droit sur son camion. Mais comment peut-il y avoir alors 4 victimes ?
    Aponi décrit l'enfer qu'il a vécu il y a des années à l'orphelinat.
    Un homme épuisé arrive dans une ville où il espère du secours, mais le lieu est désert.
    Georges Gaillant, éminent cardiologue, ne comprend pas : quelqu'un assassine systématiquement ses patients..."

  • À travers Coupé du monde et autres nouvelles du confinement, Stéphanie Thomas relate avec humour, tendresse et compassion, douze tranches de vies aussi variées qu'originales et brosse le portrait d'une France plurielle, momentanément figée dans une crise sanitaire inédite.
    Les histoires, drôles, romantiques ou tragiques, toutes écrites à la première personne, mettent en scène des personnages de conditions, d'âges et de milieux différents, confrontés à la même épidémie.
    Malgré le contexte oppressant qui les enveloppe, ces nouvelles font souvent rire, mais en inquiétant un peu, les mots et les situations dégagent une atmosphère émouvante qui dérange parfois les idées reçues.

  • Ces nouvelles représentent des instants de vie divers. Partant d'un présent toujours renflé de passé, elles s'efforcent d'interroger une sorte de fêlure intime qui s'insinue entre humanité et inhumanité (forme de rejet de l'autre). Elles se servent autant que possible de la charge polysémique des termes pour enrichir, amplifier le sens du texte. L'accent placé sur l'enchaînement mélodique des mots contribue à l'effet recherché de supplément de sens.

  • ô raison !

    Hego Teddy

    "Ô raison ! Quand tu nous tiens !
    16 histoires, 16 images, scènes fugaces ou lancinantes, faisant basculer la réalité ordinaire vers des univers où ce n'est plus la logique qui fixe les règles. La raison s'éloigne pour laisser la place à une folie tantôt palpable, tantôt nette, imprécise, cruelle, joyeuse, attendue ou surprenante.
    Aimer le nougat. Ouvrir des portes entrouvertes sans y avoir été invité. Se sentir submergé par une vie effrénée. Avoir envie de tout quitter, comme ça, pour toujours, pour un instant. Croire aux lutins. Éviter les bandes blanches en traversant la route. Est-on réellement seul lorsqu'on le croit ?
    Bienvenue dans les rêves aux réalités à peine déformées."

  • Vivre dans l'incertitude du lendemain c'est vivre avec la mort aux trousses.Les rendez-vous empoisonnés nous ramènent au coeur de tous les non-dits et sous-entendus. Une série d'histoires les unes plus tranchantes que les autres où, les mystères de l'existence naissent sous un jour nouveau et les mots laissent leur empreinte dans l'âme comme une tache invisible.Un monde où tout est à refaire !

  • "L'apnée des heures est cette zone indéfinissable où la vie hésite et la mort s'invite, à tout hasard. Dans la clepsydre du temps, les secondes s'écoulent de plus en plus lentement sans que l'on sache très bien s'il s'agit d'une économie du vivre ou d'une préparation à l'infini. L'apnée des heures, c'est l'ultime regard posé sur son dernier peut-être.
    Chacune de ces onze nouvelles présente des personnages hors norme et, malgré tout, tellement humains. Des êtres qui nous ébranlent par leur étrangeté et qui, pourtant, sont nos voisins de palier. Des trajectoires d'existence où le beau flirte avec le glauque et où les sentiments se découvrent d'extraordinaires portes de sortie.
    En 1986, l'universitaire et romancier Raymond Jean écrivait déjà pour définir les premières nouvelles de l'auteur : « Qu'avons-nous à gagner à vouloir imaginer l'absurde ? demande l'un des personnages. Excellente question dont la réponse est dans le livre. Gérard Blua a une manière tout à fait à lui de parler. Il dispose d'une sensibilité et d'une acuité de vision toutes kafkaïennes pour dire l'absurdité, tantôt tranquille, tantôt cruelle, des choses qui nous cernent. Il ne nous épargne rien, mais comme il connaît la langue de la poésie et celle du fantastique, l'épreuve est douce. »"

  • C'est le regard sur le combat qui est le leur que tenteront de décrire les personnages de ces quatre récits, celui de Jacinto, « cet enfant doué de vie » dira Émilia, sa mère ; ou celui de Malik, enrôlé dans une guerre trop grande pour lui, tous deux présents dans « Jacinto où l'absence ».
    Dans « Un cas d'école », Marie donne à voir, de son regard et de celui de la société, sur le handicap ; dans « L'acte manqué », c'est le rendez-vous du hasard qui est convoqué dans l'inattendu d'une attente ; et à travers « L'Aveu », Rachelle revient sur le quotidien d'un passé douloureux.

  • Ce livre contient huit nouvelles de fiction, huit nouvelles dans lesquelles les personnages sont exclus ou tourmentés par une existence absurde, huit nouvelles bien différentes de par leur format et leur style. Chacun des personnages se trouve plongé dans un univers aux limites du réel et leurs histoires sont ainsi entremêlées par une désillusion unanime face au monde et une position frêle devant l'ignominie... Il en découle une impression vaporeuse où se mélangent la curiosité et un sentiment étrange qui semblent toujours vouloir attirer vers l'inconnu. L'ensemble des histoires, parfois teinté d'humour noir, amène le lecteur à basculer dans un monde disjoint et loin de tout. Un monde parallèle dans lequel l'homme apparait encore plus faible et plus isolé que dans notre monde à nous. Un monde parallèle où la noirceur règne en reine.

  • "Vingt-six auteurs, à la plume tantôt légère, sérieuse, sentimentale, moqueuse, humoristique ou visionnaire, vous invitent à les suivre sur les traces de ces animaux qu'on appelle des « bêtes » et à partager les sentiments qu'elles nous inspirent.
    Chien ami fidèle, chatte à l'allure royale, oiseau témoin d'un crime, lérot au masque de brigand, chèvre affectueuse ou cochon tout rose mais aussi chevreuils, loups... et même asticots grouillants, araignées ou insectes de toutes sortes animent les pages de cet ouvrage. Philosophie, amour, angoisse se mêlent ici pour votre plus grand plaisir."

  • M. Gramou, mari exemplaire, homme qui compte dans sa commune, gravure de mode pour la rubrique fashion du Pithiviers-sur-Saône News, fournisseur officiel de saucisses de la sous-préfecture, n'est pas seulement la légende de la boucherie-charcuterie que nous connaissons tous, et qui, accessoirement, a fait le bonheur de la ménagère en commission et de Charcut'mag durant de nombreuses années. C'est aussi un homme avec ses forces et ses forces (M. Gramou ne supporte pas la faiblesse, c'est bien pour ça qu'il n'en a aucune). À travers ce livre, l'auteur vous propose de (re)découvrir la vie exceptionnelle de cet homme qui ne l'est pas moins, et qui régala une bonne partie de la sous-préfecture en produits porcins de qualité, le tout pour une somme modique. De la riante Pithiviers-sur-Saône à la froide et lointaine Londres, tremblez à la lecture de ses exploits et salivez devant les meilleures saucisses de la sous-préfecture. À consommer sans modération.

  • Les Filles de l'Équatorial assemblent 7 histoires se passant dans 7 endroits différents de Guyane : Cayenne, Awala-Yalimapo, les îles du Salut, Saül, Cacao, l'Oyapock, Cayenne.
    Ce n'est pas une Guyane littéraire que j'écris, mais une Guyane âpre, crue, vaste. J'ai longtemps vécu dans ce pays, en ai remonté les fleuves et y ai rencontré des personnes inoubliables. C'est ce que je restitue dans ces fictions, parfois drôles, plus souvent tristes, mais toujours trempées par les pluies équatoriales. On y croise de curieux métropolitains, des Kali'na retorses, des Hmongs inquiétants, des Brésiliennes au grand coeur. De chapitre en chapitre, certains personnages réapparaissent puis laissent la place à d'autres. La Guyane que je raconte est un pays multiple où les récits de la Bible se dissolvent dans les légendes amérindiennes, un pays brutal qui oblige chacun à se retrouver.

  • L'enfant dalat

    Gilles Mazoyer

    L'enfant Ðà l?t est un recueil de nouvelles, bulles de souvenirs et visions d'un enfant né au coeur du Viêt-Nam de 1954. Des événements, des lieux, des rencontres, des personnages... vus au travers d'un regard innocent.
    Il s'agit d'un témoignage vivant sur une époque, un pays, et aussi un hommage à une famille qui a fait le choix de partir enseigner au Viêt-nam.

  • "À côté des cruautés innombrables engendrées par l'Histoire, celles de notre quotidien, pour plus limitées qu'elles soient, sont nombreuses et diverses : cruautés involontaires des hasards de l'existence, désillusions ou frustrations douloureuses ; mais aussi secrets révélés, trahisons découvertes ; rivalités amoureuses ou professionnelles ; violence du désamour, du rejet ; mépris social...
    Ces vingt-trois nouvelles mettent en scène cette cruauté ordinaire, en des situations ou moments parfois infimes, mais si révélateurs !
    Entre égoïsmes et jalousies, entre petites mufleries et grandes haines, c'est derrière le visage lisse du quotidien, sous le masque des faux-semblants, que ces récits, incisifs comme des scalpels, découpent dans le vif ces tranches de vie."

  • Ce livre, à la fois ludique et didactique, veut rendre hommage à la littérature classique, à travers les agissements d'un personnage un peu farfelu appelé Stregone, qui s'est mis en tête de modifier la destinée des héros de romans et de fictions qui auraient subi, selon lui, des sorts injustes.
    Mais qui est ce personnage ? Est-il guidé par des sentiments désintéressés ?

  • D'un monde à l'autre est un recueil de neuf histoires de fiction qui relient deux continents, deux mondes et deux cultures : l'Amérique et l'Europe. Les portraits de personnages, si proches et si loin, s'animent devant leurs destinées d'hier et d'aujourd'hui, et les événements se déroulent avec leurs histoires d'amour - possibles ou impossibles. Le but du voyage est de réduire le temps et l'espace en un seul lieu, où ces hommes et ces femmes peuvent nous livrer, en ces pages, un peu de leur sagesse et une lecture de la vie.

  • Les membres de la famille ont en commun une histoire où souvent revient Joseph, le grand-père, dont les petits enfants ne savent jamais sous quel uniforme il avait fait la guerre. Elle est racontée tantôt dans une langue, tantôt dans l'autre. C'est la même histoire et ce n'est pas la même, les langues ne se valent pas, l'une est frappée d'interdit, celle des aïeux, celle qui relie au passé, et l'autre n'a pas le même tamis. Mais quel futur s'il est spolié de son passé ?
    Les événements pourraient concerner le Tyrol, la Slovénie ou les pays baltes, partout où des hommes furent contraints de renoncer à leur langue. Mais c'est de l'Alsace dont il est question, hantée par les fantômes de 1914 et de 1940.
    Lorsqu'une histoire n'a pas trouvé son récit, elle s'insurge et réclame son dû. C'est l'une des tâches que s'est données l'auteur, et ce recueil s'inscrit dans la suite des Cahiers français.
    Sa version abrégée a été finaliste du concours de nouvelles de la ville d'Angers en 2020.

  • Passé, passif, passions, une vingtaine de nouvelles sur la solitude, l'espoir, l'amour. Le point de départ est toujours une photographie en noir et blanc, un songe, un rêve, un récit. Contour des ombres mouvantes, celles que l'on voit et celles que l'on porte en nous. Autant de prétextes à l'évasion et aux souvenirs.
    Lire ce recueil de nouvelles, c'est aussi partir sur des rivages inconnus, découvrir de nouvelles sensations grâce à une écriture sensible, ciselée et enthousiasmante.

  • Peut-on remonter dans le temps pour rencontrer Voltaire ?
    Qu'est-ce qu'une réécriture moderne du mythe de Narcisse ?
    Comment vit Permuta, l'homme génétiquement modifié ?
    Pourquoi écrire des histoires pour aider une femme de ménage ?
    À quoi sert le ministère de l'Astronomie ?
    Que peut un enseignant albinos ?

  • "Idoles et Icônes, Livre II est aussi construit comme un abécédaire mais approche différemment les religions.
    Le plus souvent, les 26 fictions constituant le Livre II font revivre des personnages uniques ou mettent en scène des événements décisifs?; elles s'attachent à raconter comment les religions ont façonné les soci­étés et entretenu ou atténué les antagonismes entre les peuples. Chaque fiction apparaît comme un subterfuge pour s'immiscer dans l'histoire. Un tableau et une carte permettent de ­circuler dans le livre, en suivant d'autres logiques que l'ordre alphabétique. Le lecteur sera transporté du royaume d'Israël à la Palestine ottomane, de la France capétienne à l'Angleterre victorienne, des rives du Gange à l'archipel japonais, de la Renaissance italienne à la Révolution russe."

  • Drops of life Nouv.

empty