Van De Velde

  • Proposant un ouvrage accessible aussi bien aux chanteurs et chefs de choeur qu'aux amoureux de la langue du XVIe siècle, Jacques Barbier réunit une somme d'informations originales qui fait apparaître cette diversité, voire les contradictions, des "français" et des "latins" dans l'Europe de la renaissance. A mi-chemin entre l'ouvrage d'érudition et le guide pratique, Une doulce parolle... témoigne du souci que les chanteurs d'hier et d'aujourd'hui accordent à la musique de la langue.

  • ...ou comment la subjectivité peut affiner notre perception des accords, des intervalles et des sons.Alors que notre regard se délecte volontiers des fameux trompe-l'oeil et autres illusions d'optique, notre oreille ne saurait se priver d'un tel régal au coeur de l'univers sonore. Le présent ouvrage nous en livre de nombreuses clés, permettant, par exemple, de comprendre pourquoi la perception mineure d'intervalles majeurs (ou l'inverse) peut, en certains cas, attester d'une écoute subtile et raffinée. Plusieurs paradoxes analogues y sont développés, assortis d'options pédagogiques novatrices.

  • Louis Marchand, probablement le musicien le plus brillant, le plus novateur et le plus expérimental du Grand Siècle, en reste toujours le plus méconnu, peut-être en partie du fait de la destination quasi exclusive de son oeuvre au grand orgue. Secret, irritable et fantasque, il savait certes moins bien que son rival François Couperin s'attirer les faveurs de la cour, mais public et critiques le tenaient à l'époque en bien plus haute estime, malgré ses frasques légendaires. Divorcer, offenser publiquement Louis XIV et affronter Bach en concours singulier, il faut bien avouer que cela faisait beaucoup pour un seul homme autour de 1700, soit plus d'un demi siècle avant celui que l'on a traditionnellement coutume de tenir pour le premier musicien libre et affranchi: Mozart. La forme du roman, de préférence à l'essai ou à la simple biographie, s'est donc tout naturellement imposée d'emblée comme seule capable de rendre justice à l'imagination, la verve et le douce folie du personnage, incontestablement un musicien brillant, hors norme et fascinant, à découvrir de toute urgence.

  • Ce livre retrace avec précision la carrière de la grande cantatrice, depuis son célèbre Fidelio en 1944, à son ultime concert en 1974. A l'aide de documents iconographiques, la plupart totalement inédits, Sergio Segalini retrace une carrière de légende à travers un texte qui se penche exclusivement sur les aspects purement musicaux du phénomène Callas.

empty