Renaissance Du Livre

  • Le bureau des secrets professionnels est un recueil en 2 tomes de 200 histoires vécues au travail par des travailleurs, jeunes et moins jeunes, en quête de réalisation ou de sens, actifs, à la retraite, en burn-out, en transition.Des personnes, de tous horizons, donnent de la voix et confient pour la première fois des souvenirs, des histoires, des anecdotes, des rêves, des aspirations, des doutes, des défauts, des petites lâchetés, des solidarités exprimées sur les lieux de leur travail. Leurs histoires se passent en France, en Belgique, en Afrique, en Italie, en Hollande, dans des trains, des avions, des bureaux, des hôpitaux, des écoles, dehors. Toutes sont vraies mais se lisent comme des nouvelles de fiction parce qu´elles surprennent autant qu´elles font rire, pleurer ou réfléchir.

  • Le 18 mars 2020. On dénombre 243 nouveaux patients positifs en Belgique.

    Elle s'appelle Léa. Il s'appelle Antoine.
    Un rendez-vous Tinder en urgence avant la fermeture du pays.
    Leur histoire ne devait durer qu'une nuit.
    Hier matin, ils ne se connaissaient pas.
    Ils sont aujourd'hui confinés.
    Et il n'y a déjà plus, entre eux, de distance de sécurité.

    Conçu sur la base du jeu du cadavre exquis, « L'injuste destin du Pangolin » est le journal d'une époque, écrit jour après jour par cinq auteurs sous la forme d'un feuilleton quotidien pour l'émission de radio de La Première « Entrez Sans Frapper ».

    Ceci est une fiction dans laquelle vous pourrez revivre, jour après jour, les évènements vécus par toute une population. Une histoire d'amour, aux temps du corona.

    TOUS LES DROITS D'AUTEURS ET BÉNÉFICES DE CE LIVRE SERONT VERSÉS À DES ASSOCIATIONS D'AIDE AUX SANS-ABRIS ET AUX RÉFUGIÉS.

  • Le bureau des secrets professionnels est un recueil de 200 histoires vécues au travail par des personnes de tous horizons, jeunes et moins jeunes, en quête de réalisation ou de sens, actives, à la retraite, en burn-out, en transition...Elles confient pour la première fois des souvenirs, des histoires, des anecdotes, des rêves, des aspirations, des doutes, des défauts, des petites lâchetés, des solidarités exprimées sur leur lieu de leur travail.
    Cela se passe en France, en Belgique, en Afrique, en Italie, en Hollande, dans des trains, des avions, des bureaux, des hôpitaux, des écoles, dehors... Toutes sont vraies et se lisent comme des nouvelles de fiction parce qu'elles surprennent autant qu'elles font rire, pleurer ou réfléchir...

  • D´abord la Chine, la Corée, puis l´Italie, la France et enfin la Belgique. Le virus couronné n´a épargné personne, forçant chacun à rester chez lui et le monde à tourner au ralenti. Mais que font nos politiques ? Comment s´occuper durant ces semaines ? Où est passé tout le PQ des supermarchés ? Des questions bien légitimes en ces temps troublés. Retrouvez dans cet album les meilleurs dessins qui ont illustré cette année riche en rebondissement, le Covid-19 bien sûr, mais aussi la mort de Jacques Chirac, le retour de Greta ou la chute de Thomas Cook. Pour la dixième année consécutive, Sondron croque l´actualité grâce à son crayon affuté, toujours à la recherche du détail hilarant dans un monde parfois trop sérieux.

  • Au fil d'une analyse, un père tente de comprendre ce qui a dérapé dans sa vie. Nour, sa fille de quinze ans, est une porteuse de lumière. Elle l'accompagne de sa joie lorsqu'il retrouve l'amour et qu'il découvre ce que ses parents lui ont dissimulé.
    Une fois encore, Frank Andriat signe un roman délicat et bien construit, en explorant ici le poids que fait peser sur plusieurs générations un secret de famille bien gardé.

  • Près de 200 romans, 8 000 personnages cadrés dans 1 800 lieux de par le monde, 10 000 rencontres féminines, 3000 pages de souvenirs...
    Ces chiffres ne signifient rien si on ne raconte pas comment le garçonnet puis le jeune journaliste de Liège est devenu l'un des romanciers les plus lus, traduits et adaptés à l'écran ni comment il est devenu le créateur de Maigret et de cette «atmosphère» si caractéristique qui absorbe le lecteur dès la première page.
    En quittant la Belgique, en découvrant Paris, la France, les États-Unis, le monde entier, en voulant vivre mille existences différentes, Georges Simenon n'a cessé d'élargir ses cercles de vie. Sans se couper de ses racines, il a dépassé l'écrivain local et l'auteur de romans populaires qu'il a été pour devenir le romancier universel qui se penche, avec empathie, sur «l'homme de partout».»

  • Sélection des meilleurs dessins de Sondron pour l'année écoulée.

  • Insatiables

    Jacques Sondron

    Que de rebondissements cette année ! Des dizaines de célébrités disparues, des centaines de victimes d'attentats, deux présidentielles haletantes. La Grande-Bretagne qui s'en va, le petit Grégory qui revient...
    On entend parler que de cumul des mandats, d'abus de biens sociaux et de jetons de présence. Il ne nous reste que nos yeux pour pleurer. Heureusement, Sondron est là, plus que jamais, avec ses marqueurs, pour se révolter, pour vous amuser, pour vous rendre le sourire.

    Retrouvez près de 200 dessins, coups de gueule, coups de poing, coups de coeur, le remède à ces politiciens tellement... INSATIABLES.

  • Gens de Cogne, c'est l'histoire d'un village de montagne, dans les Alpes italiennes en 1958.
    Des tourments surgissent, des tempêtes hivernales comme on n'en a plus vu depuis des décennies... L'ambiance est sombre et dominée par les vents violents tant dans la nature rude que dans les coeurs des hommes et des femmes.
    Le lieutenant des carabiniers, Challant, doit faire face à des événements brutaux : un petit garçon qui se fait agresser par un homme inconnu, un carabinier de la brigade qui se fait égorger en allant inspecter une étrange brèche percée dans la petite muraille qui ceint le village, un éboulis qui coupe la route d'accès au village depuis la vallée, des soldats britanniques en manoeuvre dans le secteur, et des tempêtes noires qui continuent de frapper...

  • C'est l'histoire d'un homme infidèle, d'une femme bafouée.
    C'est l'histoire d'un homme qui aime jouer au poker, d'une femme qui aime les mots d'amour.
    C'est l'histoire d'un pacte du silence, d'un cheminement intérieur accompli dans la solitude du coureur de fond.
    C'est l'histoire d'une bataille gagnée au forceps, car apprendre à désaimer est un chemin long et douloureux.
    « Ce qui se construit avec le temps demande du temps pour se déconstruire. Attachement, arrachement, détachement, dans ce processus de l'amour qui naît et qui meurt, je suis seulement au stade de l'arrachement, et à la douleur qui va avec », dit la narratrice.
    C'est l'histoire d'une victoire.

  • Comme nombre de poètes de la seconde moitié du XIXe siècle après Baudelaire, Verhaeren s'essaie assez tôt au poème en prose. Entre 1886 et 1895, il en publie une cinquantaine avant d'opérer un retour spectaculaire au vers. Véritable laboratoire de son art comme de sa modernité, ce genre est l'occasion d'expérimenter des formes-limites d'expression. S'y mêlent une vision du monde et un verbe qui font voler en éclats cadres syntaxique, lexical et prosodique du langage. Comme pour le Rimbaud des Illuminations, il s'agit, ainsi que l'écrit Verhaeren, de trouver « des mots que comprendront les vivants à venir pour dire avec leur langage cette douleur de siècles épars que je découvre en moi. »Bref de mettre en oeuvre une langue. Jamais réunis, ces textes publiés au fil des revues sont rassemblés pour la première fois en un ensemble cohérent, complété d'un inédit. La modernité éclatante et sombre de ces poèmes en prose fait découvrir un tout autre visage du poète. Une révélation dans le cadre de cette édition critique établie par Jean-Pierre Bertrand et Aurélie Mellen.

  • Le tournant du siècle déploie toute la palette du talent et des contradictions de Verhaeren. Alors que d'un côté, il célèbre l'idéale lumière et la couleur, témoigne d'une profonde espérance en l'avenir humain, de l'autre, il travaille le continent sombre qui le hante depuis toujours à travers le théâtre. Coup sur coup, il compose Le Cloître (1900) et Philippe II (1901), pièces très différentes des Aubes (1898).

    Immense succès, Le Cloître donne à voir et à entendre la tardive confession publique du parricide commis par Dom Balthazar.
    Philippe II plonge au coeur de la légende noire qui alimenta en Belgique la conscience nationale et prolonge l'intérêt du Romantisme européen pour la figure de l'infant. Deux pièces marquées par le meurtre et le parricide, donc. Deux pièces mêlant vers et prose. Deux pièces centrées sur le choc des ambitions individuelles et des raisons collectives, qu'il s'impose de redécouvrir.

    Edition critique établie par Michel Otten et Christophe Meurée.

  • Observateur subtil, Philippe Lichtfus décide de consacrer son expérience au sein de nombreux milieux à redéfinir le savoir-vivre aujourd'hui. Il propose une étiquette contemporaine dépoussiérée de la lourdeur du passé, en accord avec les nouvelles réalités liées à l'évolution de notre société. Ce livre est à la fois un guide pratique et une réflexion intellectuelle sur ce qu'il baptise la communication sociale intelligente. Il s'exprime dans un langage sans détour et destine son message à celles et ceux qui cherchent à s'élever dans leurs rapports avec les autres.

  • Le jour de la mort de sa mère, Brice, quarante-trois ans, né de père inconnu, est assommé, sans espoir. Il a perdu celle qui l'aimait. Plongé dans la douleur de son deuil, le narrateur croise la route de trois femmes qui, par leur histoire respective, vont projeter un autre éclairage sur la vie de Brice : Nuray, la belle infirmière franco-turque, Naïma, la bibliothécaire, admiratrice de l'oeuvre de l'écrivain argentin Ernesto Sabato, et Albina, étudiante en lettres qui vend ses charmes dans le quartier de la gare...
    Parallèlement à l'histoire de Brice, se développe celle de Vladimir Lepitre, un homme sans scrupules pour qui l'humain n'existe pas.
    Un être détestable dont la trajectoire rencontrera celle de Brice.
    Jusqu'à la surprise finale.
    Comme dans Le tunnel de Sabato, l'amour croise, dans ce roman de Frank Andriat écrit avec finesse et élégance, la folie et le désespoir.

  • Belouga, leader mondial dans la production et la commercialisation de tous types de tondeuses pour poils et cheveux, affiche au compteur plus d'un demi-siècle de succès. Afin de renforcer la Direction Tondeuses Nez, l'entreprise recherche un Junior Analyst. C'est le début de l'aventure : Roger postule, est engagé contre toute attente et débarque au milieu du troupeau. Il se fait parrainer par Alfonso, un créatif totalement démotivé, partage le bureau d'Eugène, un tire-au-flanc au caractère instable, et tente en vain d'atteindre les objectifs stratégiques fixés par Georges, son directeur. Très vite, lui et ses nouveaux collègues devront composer avec les concepts de management les plus abstraits et les formations organisées par la Coach du Ressenti.
    Nouvelles technologies, New Ways of Working, télétravail, desksharing, Happy management, méthode Agile, burn-out... Le monde de l'entreprise et les concepts qu'il véhicule interpellent constamment ceux et celles qui en font partie. Créés à la demande du journal économique belge L'Écho, Les Moutons sont publiés quotidiennement depuis le mois de mars 2017.

  • On l'aurait bien titré Charlie et ces drôles de drames ce recueil 2015 tant cette tuerie du 7 janvier marquera à jamais le dessin de presse et tant faire de l'humour devient une résistance depuis. Et ces réfugiés qui demandent asile chez nous, ce pilote qui crashe son avion parce qu'il déprime, Daesh qui décapite à tour de bras... Ce ne fut pas une année à se taper le cul par terre, faut bien l'dire ! On a fait avec.
    On sait aussi que la Fifa triche, que les banques fraudent, que les pandas ne baisent pas souvent, que Fabiola n'était pas immortelle... Ceci dit, on a battu Napoléon a Waterloo une fois de plus, on a gardé la Grèce avec nous, on a plein de médecins, trop de vétérinaires et des cours de rien à l'école. C'est pas génial, ça ? Et puis Charles Michel et Elio Di Rupo sont en grande forme, j'en ai fait 20 pages.
    Des pages très belges donc, mais beaucoup d'international aussi. Ce 21è album reprend les meilleurs dessins parus dans Le Soir, Cinétélérevue et autres journaux, à la télévision ou... refusés entre octobre 2014 et octobre 2015. Ça fait un peu foutoir tous ces dessins ensemble, mais est-ce que ce n'est pas un peu ça l'actualité?

empty