Palemon

  • Le mouchard sur le toit

    Collectif

    • Palemon
    • 25 Septembre 2020

    Le mouchard sur le toit est un enfant du confinement, diffusé en mode feuilleton quotidien par Le Télégramme pendant trois mois. La preuve par 20 que la créativité ne s'est pas mise aux abonnés absents en Bretagne durant le crash sanitaire. Réunis à l'initiative de Paris Breizh Media, le club des journalistes bretons de Paris, les auteurs de ce polar jubilatoire qui développe son intrigue en territoire bigouden ont accepté de conjuguer leur talent à l'enseigne du " je " collectif.
    Sans se concerter, sans se rencontrer, sans bateille d'ego. Chaque écrivain est maître d'oeuvre d'un seul chapitre consacré aux aventures burlesques de Gestapo et de quelques acolytes inattendus. Rires garantis !

  • Eminente apicultrice consultante dans le Quercy, la jeune Audrey Astier parcourt le monde à la recherche de méthodes de travail différentes dans le but d'assurer la sauvegarde des abeilles. Audrey quitte son Quercy pour la Normandie, appelée au secours par Laure, une apicultrice dont les ruches ont été brutalement décimées au beau milieu d'un conservatoire de pommes biologiques. Trois jours après l'arrivée d'Audrey, Laure est retrouvée asphyxiée près de son enfumoir allumé...
    Audrey va retrouver le troublant lieutenant Steinberger qui lui fera découvrir les charmes de l'Alsace et de la langue alsacienne...

  • 1939. La guerre n'épargne pas le pays bigouden.
    François Carval, déjà durement éprouvé par les combats de 14/18, est épuisé, et transmet la gestion des affaires à son fils Francis et à son épouse.
    Afin d'échapper au STO, Francis doit gagner l'Angleterre, où il s'engage dans les Forces Françaises Libres. Il ne retrouvera le sol natal, la jeune fille qu'il aime et le fils né de cet amour qu'en 1945.
    Il va alors se retrouver à la tête de la société Carval, dont il va diversifier les activités et les développer avec succès. Le temps de la marine à voile est passé, les bateaux, les techniques de pêche ont changé. Francis va accompagner cette mutation avec un enthousiasme que tous ne partageront pas...

  • Embarcadère

    Gérard Chevalier

    • Palemon
    • 11 Octobre 2011

    Entre la belle Bretagne séculaire, Taïwan, le Canada, la Mongolie se nouent des drames impitoyables, dans lesquels les protagonistes, le colonel de gendarmerie Kerneven et sa fille, deux officiers de police taïwanais et un vieux commissaire canadien ainsi que son inspectrice principale vont être emportés comme les nuages par le vent.
    Une horde d'assassins vont les traquer sans répit jusqu'au fond des steppes perdues de Gengis Khan. Seule la magie d'un miracle pourra les protéger...


    Avec La magie des nuages, Gérard Chevalier met une nouvelle fois la Bretagne à l'honneur dans un ouvrage surprenant.


    La magie des nuages : un roman policier hors du commun, à découvrir d'urgence !

  • L'affaire Elina

    Michel Fièvre

    • Palemon
    • 11 Octobre 2005

    Piqué au vif par un baiser mystérieux.
    " Ils ne se connaissaient pas, ne s'étaient jamais vus auparavant, et leur première rencontre allait pourtant s'avérer tragique ( ...). Elle effleura sa joue sans qu'il ne réagisse, puis déposa un baiser au creux de son épaule. Quand Elina franchit à nouveau la fenêtre, quelques instants plus tard, Charles ne dormait plus. Il ne bougeait pas davantage, mais ses yeux clairs, grands ouverts, semblaient remplis de torpeur.
    On eut dit qu'ils venaient d'apercevoir le Diable. Charles avait simplement cessé de vivre. " Après "L'homme objet", Michel Fièvre confirme avec ce deuxième ouvrage ses talents d'auteur. Dans ce polar audacieux à l'imagination débordante se mêlent mystère, amour, science et politique... On retrouve le style très fluide, musical, et l'humour de l'auteur. Polar ou conte philosophique ?... Tendre, original et non conventionnel, intemporel bien que très actuel, l'ouvrage met eh évidence avec subtilité les problèmes de société ressentis par tout un chacun.
    Alex

  • Le magot de Mado

    Laurent Sommer

    Le séduisant Max Laporta n'est qu'un escroc minable qui mijote un projet peu avouable pour sa petite amie Mado, une jeune coiffeuse beaucoup trop naïve. À la suite d'un hold-up raté, il récupère miraculeusement une valise bourrée de billets de banque.



    Alors qu'il se prépare à s'évanouir dans la nature en abandonnant Mado, Max se retrouve momentanément derrière les barreaux pour une autre affaire. Il réussit à persuader la candide Mado d'aller mettre la valise à l'abri à Bourvillec, et de l'attendre jusqu'à ce qu'il soit libéré.



    Mais la disparition de cette fabuleuse somme d'argent destinée à un financement politique remue les officines jusqu'au plus haut sommet de l'Etat. La police et les barbouzes du SAC sont sur la piste de Mado qui retrouvera à Bourvillec ses racines familiales, et un village qui va se mobiliser pour la défendre et profiter de son magot.

  • Dans ce troisième tome, la peur de sauter avec l'explosif que désamorcent les prisonniers allemands pousse Reun et Riquet, les deux jeunes Bretons, à signer pour la Royale.
    Cap sur Madagascar à l'hiver 1946 comme une lueur de belle espérance. Sur le bateau, ils sympathisent avec les Malgaches qui ont aidé la « mère-patrie » à chasser les nazis et qui rêvent de fiancées laissées au pays, d'indépendance promise à leur île, de chaleur tropicale, de musique dans la liesse de la fête où les vivants font danser les morts.
    Hélas ! Au retour sur l'Ile Rouge, la liberté n'est plus au calendrier et la nuit coloniale plombe la vie des Malgaches.
    La révolte gronde et s'organise...
    1947, c'est l'insurrection : désorientés, les deux anciens résistants ne comprennent pas qu'ils doivent réprimer la liberté de ceux qui les ont aidés à recouvrer la leur !

  • George Lawless est le ministre écossais de l'éducation. Bel homme,a thlétique et toujours avenant, il est pour beaucoup d'observateurs le futur Premier ministre du pays. Ou plutôt? « il était ». Car là, avec lec anon d'un fusil G3 dans la bouche, et cette balle dans le crâne, il est à craindre que son avenir ne vienne brutalement de s'assombrir? Une affaire banale, même si le « suicidé » était un ministre ; des pistesm ultiples s'offraient à nous ? jalousie politique, prostitution,a ctivisme irlandais ?
    Mais j'en avais déjà démêlé de plus complexes. Enr evanche, ce que j'ignorais, c'était à quel point la mort de Lawlessé tait intimement liée à ma propre histoire, tissant une toile funestee ntre Belfast et Edimbourg. Ma vie allait s'en trouver bouleversée. Pour toujours?Inspecteur Archibald Sweeney - Police criminelle d'EdimbourgDans ce dixième épisode, Sweeney voit resurgir un fantôme de son passé : l'assassinat de ses parents sur la lande écossaise, en 1984.E t quel rôle mystérieux joue sa nouvelle compagne, l'Irlandaise Ilona Daly ?

  • Ces jeunes ont échappé au Service du Travail Obligatoire en Allemagne et pourtant, «ils n'avaient que leurs mains», mais un énorme culot. Véritable thriller, le premier tome raconte comment l'équipe résistante d'Alain se constitue, fait disparaître les dossiers du STO, rejoint les autres groupes et chasse l'occupant de Cornouaille avec les moyens du bord !

    Dans ce deuxième tome, en fin août 44, nos héros continuent et assaillent les 15 000 Allemands bouclés en presqu'île de Crozon.
    Toujours aussi mal équipés, ils passent de la guérilla à la vraie guerre. Face à la presqu'île, l'armée américaine les rallie :
    Découverte d'un autre monde, bataille sur le Menez Hom et grande désillusion sous les bombes américaines qui rasent Telgruc.
    Cependant ils poursuivent, décidés à enlever Lorient et fêter Noël 1944 à la maison, la guerre terminée.

    Hélas, il en sera tout autrement. Terrés dans leurs abris creusés à même les talus sur 65 kilomètres, «les Mexicains» tels que les surnomment les Américains, cernent la «poche» et affrontent dans le dénuement un hiver terrible.

  • Ma langue au chat

    Angèle Jacq

    • Palemon
    • 7 Avril 2003

    Sur les pas de Marie, Angèle Jacq fait traverser à son lecteur la plus grande partie du XXe siècle.
    Comme toutes les petites filles de son époque, Marie subira les difficultés liées à la guerre, absence de son père, angoisses de l'occupation, problèmes de ravitaillement.
    Mais, au travers du regard de Marie, Angèle Jacq raconte surtout l'incompréhension, l'étonnement et la révolte d'une petite Bretonne face à une découverte qui ébranle son univers : on peut lui interdire de s'exprimer dans la seule langue qu'elle connaisse.
    Parvenue à l'âge adulte, elle saura en tirer les conséquences.
    Les lecteurs bretonnants se retrouveront dans ce récit plein de sensibilité et de poésie. Aux autres, Ma langue au chat montrera que le combat de ceux qui ne veulent pas que leur langue de référence tire sa révérence est le combat de tous pour le droit d'être soi.

  • S'estompe le temps, s'éloignent les souvenirs, se dilue la mémoire dans les années qui passent.
    Epoque noire et noircie, actes spontanés idéalisés, accusations fondées ou pas, cette tranche d'histoire qui se prête au thriller historique a trop souvent été galvaudée pour les besoins de la cause : effacer juin 1940 et la honte qui s'ensuit mais aussi servir d'argument à la république afin d'accuser ce peuple de trahison pour mieux écraser la langue et la culture des bretons. les faits sont têtus.
    Si une poignée a trahi dont on connaît les noms, une majorité écrasante a fait ce qu'elle devait faire, en silence, et certains jusqu'à le payer de leur vie.

  • Le dragon des Michelet

    Daniel Cario

    • Palemon
    • 6 Novembre 2014

    Bernard Rouhaud, en mission dans le nord-est de la Thaïlande, est interpellé par un bonze alors en pleine séance de méditation. Celui-ci lui révèle qu'il est déjà venu dans cette région. mais dans une vie antérieure. Intrigué, Bernard va tâcher de découvrir de qui il pourrait bien être la réincarnation. Et va y parvenir, en menant des investigations en Thaïlande, mais aussi en Poitou, d'où il est originaire.

    Ce récit relate cette double quête à travers un témoignage troublant qui, sans sombrer dans l'ésotérisme, suscite la réflexion sur le devenir de l'âme humaine, et ébranlera les esprits les plus cartésiens.

    Ami personnel de Bernard Rouhaud, Daniel Cario retrace - avec la finesse d'écriture qu'on lui connaît - ce parcours initiatique dans un roman passionnant qui nous plonge au coeur du Poitou du XIXe siècle et de la Thaïlande du XXe.
    Des recherches approfondies aux archives départementales des Deux-Sèvres et aux archives nationales de Vincennes ont permis de reconstituer le passé de Célestin Michelet, élevé au sein d'une famille d'humbles paysans dans le village de Gascougnolles près de Niort, puis expédié pour la guerre du Tonkin après une aventure amoureuse interdite.
    Un arrière-grand-père dont la vie tumultueuse a enchaîné les péripéties et dont il convenait de réhabiliter la mémoire. C'est chose faite avec cette chronique bouleversante.

empty