Pacifique

  • Le sacrilège malais

    Pierre Boulle

    Dans les années 1930, Maille, un jeune ingénieur français, que rien n'y prédisposait, se trouve engagé en Malaisie dans une immense plantation d'hévéas.
    Contant son ascension au sein de la Compagnie - personnage omniscient et omniprésent du roman -, Pierre Boulle décrit avec humour, ironie et malice l'absurdité et les paradoxes de la bureaucratisation et de la rationalisation à outrance, et dresse un portrait féroce du modèle colonial d'exploitation de la main-d'oeuvre et des ressources naturelles.
    Largement inspiré de la propre expérience de Pierre Boulle, Le Sacrilège malais, son deuxième roman, éclipsé par les succès mondiaux de La Planète des singes et du Pont de la rivière Kwai, mérite d'être (re)découvert.

  • Indochine, 1968. Les Américains ont enfin trouvé comment localiser et détruire la piste Hô-Chi-Minh, par laquelle les forces vietnamiennes du Nord ravitaillent celles du Sud : ils essaiment des capteurs aux formes végétales qui se fondent dans la jungle pour y épier tous mouvements suspects. L'inventivité vietnamienne n'aura alors de cesse de déjouer la technique américaine, dans un jeu du chat et de la souris à l'ironie mordante opposant la détermination du pot de terre et l'arrogance du pot de fer.
    Dans ce roman à l'humour omniprésent, Pierre Boulle éclaire un épisode rocambolesque d'un conflit qui voit s'affronter la plus puissante armée du monde à une armée de cyclistes aux pieds nus. Paru pour la première fois en 1972, alors que la guerre du Vietnam n'est pas terminée, Pierre Boulle évente avec un esprit visionnaire certain un programme secret qui ne sera révélé que des années plus tard. Fin connaisseur de la péninsule indochinoise, il raconte à mi-mots comment les Américains ont remporté leurs batailles et pourquoi ils ont perdu cette guerre.

  • Malaisie

    Henri Fauconnier

    Au sortir de la Première Guerre mondiale, Lescale s'embarque pour la Malaisie et ses exploitations de caoutchouc, alors en plein essor. Il y retrouve Rolain, un compagnon de tranchée qui gère une plantation au coeur de la jungle. Lescale s'installe dans cet environnement et y découvre la vie solitaire de planteur, rythmée par le travail, les cycles naturels et aussi les rapports si particuliers avec les coolies tamils et malais.
    Son immersion se fait plus profonde à mesure qu'il appréhende à la fois le milieu et les hommes qui le peuplent. Passé l'enchantement et l'exotisme des tropiques, Lescale est peu à peu happé par la Malaisie, ce pays fascinant qui n'est autre que le personnage principal de l'ouvrage.
    Henri Fauconnier se fonde sur sa propre expérience de planteur pour dresser un portrait intime de la Malaisie dans lequel il révèle, tant au lecteur qu'à lui-même, sa passion pour un pays auquel il n'était pas destiné, et qui l'habitera toute son existence.

  • « Voyage de Paris à Java » est un récit de voyage imaginaire d'Honoré de Balzac, publié dans la « Revue de Paris » en 1832, qui fit scandale par son caractère licencieux. Il s'agit d'un voyage fictif que Balzac avait entendu raconter chez des amis par Grand-Besançon, commissaire aux poudres, qui revenait d'Orient. Ce récit nous offre une magnifique vue sur l'imaginaire de Balzac. À travers le « Voyage de Paris à Java », c'est tout l'Orient rêvé par le jeune romancier qui se révèle à nous ; mais au-delà des fables javanaises, Balzac livre aussi en creux son regard mordant sur la société européenne. Ce livre est une fantaisie, un récit de voyage d'un voyageur dans son fauteuil. Ce qui n'empêche nullement Balzac de conclure ce « Voyage à Java » par une formule définitive : « Enfin, s'il est possible d'avoir été plus réellement à Java que je n'y suis allé, je défie tous les voyageurs, anciens et modernes, de s'y être amusé plus que moi, et de le connaître aussi bien, aussi mal que je le connais.
    Vrai ou faux, ces discours fantastiques m'ont inoculé toute la poésie indienne ». Le livre contient un large cahier central de photographies et gravures d'époque.

  • Le drogman de Bornéo

    Lionel Crooson

    Dans les années 1870, le jeune Smyrniote Victor Roboly débarque au Sarawak, un territoire sauvage et mys­térieux d'Asie du Sud-Est, dans le nord de la grande île de Bornéo. Il vient y prendre ses fonctions auprès de Charles Brooke, deuxième représentant de la dynastie de souverains d'origine britannique restée dans l'histoire sous le nom de « Rajahs blancs de Bornéo ». Dans cette contrée de chasseurs de têtes, encore largement inexplorée, inhospitalière et pleine de dangers, Victor Roboly se voit chargé par le rajah Brooke d'accompagner un éminent scien­tifique à la recherche d'un papillon rare. Mais il comprend vite que l'insecte n'est pas l'objet réel de l'entreprise, et que sa mission est bien plus périlleuse et importante qu'il n'y paraît. Elle pourrait même avoir un lien avec les origines de l'homme et le destin de l'humanité.

  • La Maison des hommes est le récit de voyages effectués par l'auteur en Papouasie-Nouvelle-Guinée à l'occasion du tournage de deux films documentaires (Papous, mémoire des boucliers et Papous, entre deux mondes). Marquée par l'ethnologie, les différentes expéditions scientifiques et la forte empreinte que l'Océanie eut sur la pensée surréaliste, cette pénétration du monde papou à la croisée des chemins rend compte d'une longue histoire vouée au délitement. Des mythes fondateurs et secrets cérémoniaux de ces peuples aux désastres écologiques dans un monde mis à mal par la recherche des minerais précieux, cet essai est un parcours initiatique entre réel et surréel.
    Il témoigne des croyances des tribus des Hautes-Terres et de la vallée du Sepik. Sur ces terres en mutation, vie et imaginaire fusionnent singulièrement et nous font sentir, au-delà de ce qu'André Breton qualifiait de « halo lointain », les drames d'un peuple face à la mondialisation et ses conséquences.

  • Rare et difficile exercice pour un fils d'écrivain que d'entreprendre la biographie de son père. Encore plus ardu si l'on sait que ce dernier a été couronné par le prix Goncourt, et qu'il est parti aux antipodes à 20 ans, attiré par la fortune mais surtout avide d'aventures.
    Cet homme, Henri Fauconnier, l'auteur du célèbre Malaisie, a vécu une vie pleine et riche et, a contrario de beaucoup de ses alter ego de l'économie coloniale, s'est profondément immergé dans la société et la culture malaysiennes.
    C'est le parcours d'un humaniste que nous dessine Roland Fauconnier, le portrait d'un homme pour lequel il décrit le contexte, les passions, les révoltes.

  • Lors d'une visite d'un camp de réfugiés à la frontière thaïlandaise, Benoît Duchâteau-Arminjon, dit "Bénito", découvre un Cambodge anéanti et divisé par des années de guerre civile, le régime sanglant des Khmers rouges et l'occupation vietnamienne.
    Le choc est si fort qu'il quitte tout et crée, en 1991, la fondation Krousar Thmey ("Nouvelle famille"), qu'il dédie aux enfants abandonnés. Depuis vingt ans, il n'a eu de cesse de leur offrir une vie meilleure, un accès à l'éducation, un avenir. Bénito nous livre ici son témoignage, loin des clichés et de l'agitation médiatique, sur des années d'engagement et de fraternité avec le peuple cambodgien.
    "Krousar Thmey existe non en tant que projet personnel mais comme institution. Je suis heureux d'avoir pu le réaliser avec des centaines de Cambodgiens qui continuent sans moi. Ma fierté est double : que Krousar Thmey soit devenue la première fondation cambodgienne pour l'enfance et que je ne sois plus indispensable".

  • L'île Maurice, terre d'escale et d'accueil située au coeur de la "Route des Epices", est racontée à travers les personnages qui l'ont découverte et aimée.
    Depuis les premiers conquérants, les Arabes, parcourez sa riche histoire, marquée par les Portugais, les Hollandais, les Français et le rayonnement de la célèbre Compagnie des Indes à partir du XVIIIe siècle ; les portraits et les biographies des gouverneurs de l'Isle de France, dont le génial Mahé de La Bourdonnais, l'infatigable Pierre Poivre, ainsi que les personnalités ayant visité l'île Dupleix, le gouverneur de Pondichéry, le romantique Bernardin de Saint-Pierre, le découvreur Antoine de Bougainville, l'illustre explorateur Lapérouse, le fameux Bailli de Suffren, le " roi des corsaires ", Robert Surcouf et bien d'autres...
    /> Des aventures passionnantes à lire, grâce aux documents exceptionnels rassemblés par l'auteur, Denis Piat.

empty