Mare & Martin

  • Qui mieux que la fiction littéraire est à même d'appréhender la discrimination en tant que révélateur de L'âme humaine ?

    La deuxième édition du Bulletin annuel de Villetaneuse (université Paris XIII) se penche sur le roman, palimpseste montrant combien les hommes construisent La figure de l'hostis, l'ennemi. Qu'il s'agisse de l'Afrique du sud au temps de l'apartheid, des États-Unis ségrégationistes, de l'Italie fasciste, de la France coloniale, de l'Inde des castes, d'une dystopie totalitaire... émerge un bouc émissaire qui - à raison de sa peau, de sa religion, de sa naissance, de son sexe - subit la négation de sa dignité. Les études recueillies dans cet ouvrage sont gouvernées par le principe de pluridisciplinarité, droit - politique et sociologie se croisant de manière féconde.

    Franck Laffaille est professeur de droit public à La faculté de droit de Villetaneuse (Cerap/Ceral) université de Paris-XIII (Sorbonne-Paris-Cité).

  • Rerum novarum ac veterum scientia Nouv.

    Le présent ouvrage rassemble les contributions de 76 collègues et amis du Professeur Brigitte Basdevant-Gaudemet, qui ont tenu à lui rendre hommage ; bon nombre d'entre eux ont été ses élèves et lui expriment ainsi leur reconnaissance, tous témoignent de leur admiration. L'ampleur de l'?uvre scientifique et des domaines d'investigation de la dédicataire explique la diversité des thèmes abordés par les auteurs, depuis l'histoire du droit biblique jusqu'au régime contemporain de la propriété intellectuelle.

  • El libro tiende a reflejar la gran riqueza de las letras mexicanas contemporáneas, desde la mitad de los años 1990 hasta la actualidad, enfocándose en las tendencias minoritarias y disidentes de su narrativa. En esa óptica, se interesa primero por varios autores cuyos textos transgreden las categorías establecidas por la crítica y los géneros literarios canónicos (Miguel Méndez, Alvaro Enrigue, Yuri Herrera, Eduardo Monteverde, Jorge Volpi), antes de abordar en un segundo tiempo algunas de las voces femeninas de la literatura mexicana actual, con autoras que cuestionan y subvierten, mediante sus textos, los cimientos del patriarcado (Elena Poniatowska, Ana García Bergua). Los siguientes artículos analizan la disidencia que siguen personificando las comunidades LGBTQI, cuyas presencia y expresión en la literatura mexicana ponen en tela de juicio los fundamentos de la heteronormatividad. Este tercer tiempo permite un acercamiento a la obra de José Tomás de Cuéllar, Heriberto Frías, Eduardo Castrejón, Salvador Novo, Luis Montaño, Enrique Serna, Iris García, Eduardo Antonio Parra, Mayra Luna y Magali Velasco. Finalmente, los estudios que cierran el libro, dedicados a Guillermo Fadanelli, Jorge Volpi y Víctor Hugo Rascón Banda, proponen una reflexión sobre la figura disidente del extranjero, específicamente a través de los vínculos complejos y a menudo conflictivos que lo unen a la comunidad nacional mexicana.

  • La chair renvoie ontologiquement à l'origine et à la finitude de l'homme. C'est un sujet encore largement méconnu, alors que le "corps", qui a pour finalité la mise en relation avec l'autre et le monde, a été amplement traité.

    Comment, de l'Antiquité à nos jours, l'homme a-t-il rendu compte des représentations symboliques véhiculées par la chair ? Celles-ci traduisent-elles une universalité de la conception de l'existence charnelle, ou au contraire ces représentations sont-elles d'abord culturelles ?

    Le champ d'investigation relatif à la chair se décline presque à l'infini. De l'autel du sacrifice à la table du repas en passant par l'étal du boucher, de la flétrissure de la chair du condamné à l'impassibilité de la chair des saints, de l'Incarnation à l'union charnelle, de la chair magnifiée par l'art à la chair fragile mise au tombeau : autant de perspectives croisées susceptibles d'éclairer une anthropologie juridique de la chair.

  • L'oeuvre prolifique de l'écrivaine argentine Luisa Valenzuela a marqué l'histoire de la littérature latino américaine contemporaine. Avec une production romanesque qui s'étend des années soixante-dix à nos jours, Luisa Valenzuela a accompagné l'ensemble des étapes du mouvement de libération des femmes et les a thématisées dans son oeuvre.

    S'inscrivant dans la perspective des études genre, cet ouvrage se propose d'explorer les stratégies de négociations féministes en littérature. Il remet en perspective l'oeuvre de l'autrice au regard tant de la marginalisation historique des femmes du champ artistique que des stratégies d'inclusion féministes.

    Ce premier ouvrage en langue française sur l'une des plus grandes autrices latino-américaines du XXe siècle se présente ainsi comme une contribution à l'histoire de la littérature des femmes en Amérique Latine ainsi qu'au croisement théorique entre études genre et études littéraires, en voie de constitution en France.

  • L'écriture scientifique a - à l'instar de l'écriture littéraire - fait l'objet de grands procès. Elle constitue le reflet de pouvoirs ou de normes du moment. Elle peut être la marque d'une résistance que des juges veulent combattre (procès staliniens ou procès hitleriens). Elle peut être encore (et à l'inverse) le reflet de tueurs passionnels ou de tueurs en série sur lesquels la psychologie et le droit se penchent depuis longtemps. Le présent ouvrage constitue le Tome VI d'un examen des Grands procès en tant que territoire d'écriture.

  • "Si un criminel était psychologue, quel criminel ce pourrait être !", disait un détective d'Agatha Christie. En analysant l'intégralité de son oeuvre policière, l'ambition de ce livre est de montrer que la qualité de "psychologue" s'applique à merveille à la "reine du crime", et explique largement son succès.

    Justice et Psychologie "empruntant des chemins communs", cet ouvrage peut-être vu à la fois comme un manuel de psychologie cognitive et un traité théorique et pratique consacré au droit de la preuve en matière pénale, tout en restant dans le domaine de la littérature et de la fiction policière. Il se destine aussi bien aux étudiants et aux professionnels du droit, de la psychologie et des lettres qu'au public intéressé par le roman policier.

    Est analysée la manière dont nous traitons l'information et raisonnons : par exemple, l'attention et la distraction, la détection des incohérences, la catégorisation des objets et des personnes, les réussites et les contre-performances de la mémoire des témoins, la métacognition, une comparaison étant proposée entre les méthodes de Miss Marple et de Hercule Poirot. D'autres entrées montrent une Agatha Christie humaniste, sensible au contexte humain et social de son temps. Remettant en question stéréotypes et préjugés, traitant de l'universalité des valeurs morales, et s'ouvrant sur les sciences humaines, surtout la psychologie, elle a confirmé et parfois même devancé les découvertes du domaine.

  • Las escritoras mexicanas contemporáneas han encontrado en la literatura fantástica un medio propicio para interpelar al mundo. Sus textos, con frecuencia, hacen alusión a la presencia de lo ominoso que simboliza el mal que acecha y amenaza con destruirlo todo. En este escenario, la voz de Cecilia Eudave se deja oír de manera particular, ya que su escritura recurre a la ironía para denunciar esta presencia, pero también para hacer reflexionar al lector sobre la solidaridad, el encuentro con el otro y la esperanza en un mejor futuro.

    Como representante de una generación que nació después de los acontecimientos del 68, Eudave ha sabido conformar un universo propio donde el mínimo quiebre al equilibrio nos transporta a mundos paralelos que están tan cerca que sólo basta con mirar de otra manera o tocar los objetos que contagian melancolía. Eudave es una voz joven en la narrativa mexicana que merece ser escuchada, ya que apuesta a una reflexión profunda desde la imaginación y el tono lúdico.

    El lector tiene la oportunidad ahora de adentrarse en la vida y obra de esta promesa de las letras mexicanas, de deleitarse con las imágenes que nos dibuja con nitidez y de descubrir los intersticios por los que se nos fuga la realidad sin que nos demos cuenta.

  • Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) n'a jamais rien fait que par passion. Musicien, philosophe, romancier, pédagogue, ou encore botaniste, il s'engage alors corps et âme dans une multitude de domaines auxquels il apporte à chaque fois un éclairage nouveau. Avec audace et conviction, il critique une société profondément inégalitaire, livrée aux excès du luxe et de la vanité, peuplée d'hommes constamment aux prises avec leurs passions égoïstes. Porté par une vision optimiste de l'humanité, il rompt avec l'idée commune selon la laquelle toutes les passions sont à combattre.

    Ses prises de position souvent jugées provocatrices suscitent des critiques virulentes dont les échos sont parvenus jusqu'à nous. En réponse à des attaques qui visent l'homme autant que son oeuvre, Rousseau trouve refuge dans l'écriture autobiographique pour se justifier. Auteur de confessions parfois très intimes et du plus illustre roman d'amour du XVIIIe siècle, il est en quête d'une passion amoureuse réciproque qu'il ne connaîtra jamais. Voué à une existence tourmentée, il trouvera cependant dans la musique et la botanique deux passions consolantes.

    Ce catalogue accompagne l'exposition Rousseau, passionnément, organisée au Musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency pour le tricentenaire de la naissance du philosophe. Il propose de découvrir ou de redécouvrir à travers le prisme des passions, l'oeuvre et le destin exceptionnels de ce citoyen de Genève qui a choisi la France comme seconde patrie. Il réunit, autour des collections présentées, une iconographie très riche et les articles de six spécialistes renommés et passionnés. Il invite à porter un autre regard sur un homme qui n'a cessé d'en appeler à la postérité pour lui rendre justice.

  • Entre textos y crítica Nouv.

    Ce volume présente une sélection de fragments de romans et de contes de seize écrivaines parmi les plus reconnues en ce premier quart du XXIème siècle dans la sphère hispanophone (Amérique latine et Espagne). L'objectif de cette anthologie est de proposer aux universitaires qui travaillent sur la littérature en langue espagnole depuis une perspective de genre, un outil pour analyser la performativité du discours littéraire féministe.
    Chaque fragment est précédé d'une analyse qui met en exergue les stratégies narratives mises en place par les écrivaines pour déconstruire les rapports de genre et nous permet ainsi d'articuler l'écriture littéraire féministe et la production du réel (ce que l'on appelle la performativité).

  • En Italie, la passion pour le football n'est plus à prouver, que ce soit à travers l'exubérance de ses tifosi, l'ambiance dans les stades ou les incidents violents qui caractérisent les jours de matchs. C'est en 1968 que le premier groupe ultras voit le jour dans la péninsule. À la différence des autres supporters, les ultras assistent activement à la partie en soutenant leur équipe pendant toute la rencontre. Ils se munissent de banderoles pour marquer leur territoire et usent de nombreux drapeaux et fumigènes, produisant de véritables spectacles colorés qui se déroulent en concomitance de l'événement sportif. Mais surtout, ils n'hésitent pas à aller s'affronter violemment avec les ultras d'équipes rivales. Le phénomène s'est rapidement développé, dépassant même le cadre italien pour inspirer les supporters de l'Europe entière.
    Sébastien Louis mène depuis de nombreuses années des enquêtes de terrain dans les stades italiens. Il brosse ici le portrait étonnant d'un mouvement qui reflète l'évolution de la scène politique et sociale italienne, mais qui ne s'y réduit pas. Le regard porté sur ce phénomène nous conduit bien au-delà des clichés réducteurs sur la violence et l'extrémisme politique dans les stades. Il en dévoile les différentes étapes depuis ses débuts, ses tensions internes, mais aussi les ressorts les plus cachés.

  • Más que análisis literarios, estos textos ensayan el amplio rango de la crítica cultural al proponer, como ejes discursivos, las aproximaciones a los subalternos, los ausentes y los marginados; se preguntan sobre las funciones del canon e interrogan cómo la narrativa escrita por mujeres enmarcada por ciertos géneros literarios (la epístola, la novela policiaca, la literatura fantástica) o leída desde un enfoque de género (a través de las prácticas sociales seguidas por los personajes femeninos o ejercidas sobre ellos) tienen la capacidad de violentar normas e instituciones; resaltan la fecundidad de las narrativas mexicana y argentina escrita por mujeres y destacan el papel central que han desempeñado en la construcción de una nueva subjetividad. Así, los trabajos que integran este volumen dan cuenta cabal tanto de las principales preocupaciones teóricas y analíticas como de las tendencias más relevantes de las creadoras mexicanas y argentinas de las postrimerías del siglo XX.

    " El mayor don de esta antología crítica reside no en ofrecer al/a la lector/a aquello que anda buscando sino, sobre todo, darle aquello que no busca, lo inesperado, lo otro. Se trata, académica y personalmente, de transitar la senda del reconocimiento que es la del re-co-nacimiento ".
    (Meri Torras)

  • Trujillo aún sigue vivo en la sociedad y en las letras dominicanas. Contrariamente a lo que ha sucedido en otros países que sufrieron tiranías, la presencia de Rafael Leonidas Trujillo y su carácter nocivo es permanente en Santo Domingo cuarenta y cuatro años después de su ajusticiamiento. El
    " jefe " es un importante estímulo para la fantasía : su excentricidad impía y mefistofélica hace que el sátrapa siga enconado en el espíritu y en las plumas de esta porción del Caribe. Así, el dominicano, escribiendo y re-escribiendo el rujillato, se venga de su cancerbero y retoma un proceso catártico cuyo fin no se vislumbra cercano, pues se pretende preservar la memoria de aquello que fueron los dominicanos y que ahora ya no quieren ser.
    La novela del trujillato está condenada a establecer un ejercicio dialéctico con el pasado dictatorial, que saca a la luz un inmenso carnaval de recuerdos traumáticos y, como dice Kundera, " El recuerdo no es la negación del olvido. El recuerdo es una forma de olvido ". Por eso recuerda el dominicano, para olvidar; y por ello, Ana Gallego Cuiñas acomete la tarea de estudiar la evolución interna del fenómeno del trujillato como discurso literario desde la dictadura hasta finales de la pasada centuria -a través de un corpus de más de sesenta novelas- para que desde este otro lado del océano también se recuerde.

    Angel Estebán
    Universidad de Granada

empty