Marcel Broquet

  • Les passions, cette part surdéterminée du pathos, ont fortement ébranlé la philosophie à ses débuts et ne cessent d'intriguer. Si, depuis les enseignements d'Aristote, on les associe volontiers à l'esthétique de la tragédie, à notre époque, elles s'alimentent grassement à même l'actualité en dépit des appels à la modération. Cette ère de postcolonialisme et de postmodernisme que nous traversons avec sa dose de scepticisme a beau soutenir la déconstruction du sens et la désillusion, rien n'empêche l'exaltation de la ferveur pathétique.
    Et elle trouve un terrain particulièrement fl orissant sur la place publique, où s'ébat la contagion.
    Nul doute que les milieux médiatiques et politiques sont une mine d'« emportement des âmes », et aussi des esprits. Ils prennent le visage de la provocation, de l'indignation, de l'incitation, de la promesse, de l'accusation, du reproche ou de l'aveu ; ils excitent colère, vengeance, peur, confi ance, fi erté, compassion dans les gammes du pardon, de la tolérance, de l'ouverture, du partage et de la solidarité.
    Mais justement, une passion à dimension collective, qu'a-t-elle donc en commun avec l'amour, la compassion, la jalousie, ces états intériorisés dont on dit souvent qu'ils échappent au contrôle de la raison ? Y a-t-il des procédés pathétiques spécifi quement attachés au débat politique et sur lequel on peut prédire l'incidence ?
    Avec faits à l'appui, issus de l'actualité québécoise - des campagnes électorales, des débats sur la diversité et sur les accommodements raisonnables -, cet essai expose la vitrine des passions, leur mode de fonctionnement ainsi que leurs eff ets sur notre compréhension des événements. Le jugement est atteint.
    Irrémédiablement.
    ***

  • Doté d'un corps asymétrique, Robin, le Zog, rêve de traverser l'énigmatique « rivière à damiers » qui déchire en deux hémisphères sa petite planète.
    Son ambition? Rien de moins que d'établir le « contact » avec les Zots, l'autre peuple dont on ne connaît pas grand-chose et dont on en dit encore moins de bien. La rivière est pourtant infranchissable : tel un échiquier où les cases noires contiennent des remous meurtriers et les cases blanches une eau parfaitement calme, elle est à la fois monstre de légende et frontière naturelle. Mais quelle idée saugrenue que de tenter de traverser? Son voyage ne sera pas de tout repos, et il sera témoin de l'ultime abomination qui lui coûtera bien plus que ses illusions.
    À des années lumières de là, Hubert, un GNOM (pour Génétiquement NON Modifié) et ses trois amis humains « normaux », sont à ce point blasés par leur travail dans un coin perdu de la galaxie qu'ils s'organisent une petite virée sur Terre aux « frais de la reine ». Certes, les technologies ont évolué dans les 2000 dernières années... mais pas l'humanité avec ses défauts crasses et ses éléments parasitaires qui embourbent un système socio-économique tout aussi corrompu, et encore plus chaotique. Aussi impossible que soit ce parcours, il mènera pourtant Hubert aussi près qu'il n'a jamais été de réaliser lui aussi son rêve : découvrir une nouvelle souche de vie dans l'univers... à moins qu'il ne finisse parqué dans une « réserve naturelle » pour humains non génétiquement modifiés!

  • Cet ouvrage utilise la poésie comme un jeu d'ombre et de lumière à travers lequel vous pourrez trouver votre voix, votre voie, votre vie. Une invitation à mieux vous connaître mais aussi de partir à la découverte de l'autre.
    Nul besoin d'être expert. Il s'adresse à tous. Enfants, adolescents, adultes, hommes ou femmes, jeunes ou sages, parents ou grands-parents qui veulent explorer les sentiers du coeur et la fontaine de la vie grâce aux mots.
    Parcourez les thèmes dans l'ordre chronologique suggéré et faites les exercices proposés. Ces étapes vous permettront d'acquérir de meilleurs atouts pour vous lancer dans la création poétique.
    Finalement, vous pourriez également jouer à La Poésie révélatrice en formant équipe avec un enfant ou un adolescent qui vous révèlera, comme un prisme, des facettes de votre enfant intérieur ou de votre propre jeunesse enfuie. Vous bénéficierez d'une amitié ou d'un amour renouvelé et créerez des joies inédites lors d'échanges riches de sens.
    En prime, l'analyse du dernier thème vous offrira une clé sur l'inconscient.
    Bref, tout un voyage au coeur de l'être humain. Une invitation à se découvrir, à se révéler, à mieux se comprendre.
    Ouvrez-vous comme une fleur, en laissant la pluie bienfaisante des mots arroser votre coeur dévoilant ainsi votre âme.
    La Poésie, c'est aussi de l'amour !

  • Qui n'a pas rêvé de posséder une maison à la campagne et de vivre en harmonie avec la nature ? C'est dans cette atmosphère de dépaysement utopique que le destin des personnages de ce roman, qui n'est pas sans cruauté, se croisent et se scellent.
    Or la vie à la campagne est loin d'être de tout repos et la quête d'une vie en dehors du tissu banal de l'existence n'a rien à voir avec la réalité.
    Paul et Gisèle l'apprendront à leurs dépens lorsqu'ils seront entraînés dans une suite d'évènements dont l'achat d'une maison de campagne n'est pas le moindre.

  • Dropout

    Gilles Parent

    Préface de Jean-Luc Brassard May O'Leary, fille d'un millionnaire de Vancouver, Patrick Murphy de la Baie James et Simon Latour un écorché vif de Montréal sont trois adolescents décrochés de la famille, de l'école et de la société.
    Ils plongent malgré eux dans la petite misère et la délinquance de la rue.
    Leur rencontre avec Benoît Craig, à la suite d'un cambriolage, va les mettre sur la piste du raccrochage qu'ils vont parcourir au milieu de défis à haut risque et à travers une tragédie en montagne où l'effort et la détermination leur apporteront un idéal de vie.
    Cette histoire est inspirée de faits réels et c'est par ses trois principaux personnages qu'elle nous révèle la détresse, l'abandon, la haine, l'amour et l'espoir dans un dédale de moeurs, de justice, de cadres scolaires et familiaux et aussi dans un fabuleux décor de montagne.

  • Rose-Aline Berniau apprend qu'elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer. Entourée et supportée par ses enfants, Rose-Aline débute alors son odyssée dans le tourbillon chaotique, confrontant et déchirant de la souffrance physique et de la détresse psychologique. Les mots et les visages s'effacent lentement, les rôles s'inversent et chacun est confronté aux tabous omniprésents affrontant l'impuissance et la peur. À tour de rôle, ils (QUI QUOI ? les mots, les visages ?) deviendront une mémoire ambulante, la seule encore possible pour Rose-Aline.
    Ce roman raconte peut-être votre histoire ainsi que celle de toutes ces familles atteintes par l'incompréhension et la culpabilité qu'engendre l'impuissance devant l'incontournable et inévitable déchéance physique d'un membre de la famille, d'un ami. C'est aussi celle de l'être humain confronté à un futur sans lendemain. C'est son combat solitaire contre l'inconnu et l'oubli. L'univers de la maladie d'Alzheimer est et restera une énigme dans le coeur de ceux qui côtoient chaque jour " le regard vide de l'oubli".

  • America hors-piste est un poème-récit qui nous convoque à la traversée du continent américain en dehors des sentiers battus : s'y révèle l'âme du voyageur immigrant, ou plutôt de l'étranger en chacun de nous. Il nous invite à prendre le pouls d'une terre en friche. À travers les réminiscences du passé, les «éclaboussures de voix», l'homme est aux abois, interpelé par des effluves sauvages, le relief d'une démesure qui s'infiltre comme douleur et promesses. Un univers qui lance le défi; un monde à conquérir où s'entrecoupent les repères du temps et de l'espace.

  • Ce que les livres d'histoire ont caché!
    Le Complot d'Athabaska, un maillon extrêmement important de l'évolution du Canada, vous plonge au coeur de l'histoire de héros peu connus issus de classes sociales totalement différentes mais dépendant l'une de l'autre : les Voyageurs et les Bourgeois des deux plus grandes compagnies commerciales du pays.
    Cette histoire fascinante reflète, avec une grande fidélité, les moeurs et les coutumes de l'époque du Blocus Continental en Europe et de la guerre entre l'Angleterre et les USA entre 1812 et 1814. Elle prend le lecteur à témoin des actions les plus colorées et souvent camouflées dans les livres d'Histoire. Emprunté à la fiction, le roman révèle un crime qui, à l'époque, aurait dû faire la manchette des journaux. Il fut étouffé pour que le souvenir de l'Histoire demeure « politically correct ».
    Fruit de quatorze mois de recherches au Canada, aux États-Unis USA, en Angleterre et en Irlande, l'auteur a scruté d'innombrables archives et rencontré des personnalités dont le directeur de l'Hudson Bay Company à Londres, le président du Fur Institute of Canada, la directrice générale du Conseil Canadien de la Fourrure, le ministre des ressources renouvelables des TNO, le président de la Fédération Canadienne des Trappeurs. Il a séjourné chez de nombreux peuples autochtones dont les Mandan, les Sioux du Dakota Sud et Nord, les Haïda de la Colombie Britannique, les Ojibouais, les Assiniboines et les Inuit. Il s'est documenté dans plusieurs ouvrages dont : « Narratives and Circumstances attending the death of the late B. Frobisher Esq., » de S.H.Wilcocke et « Les Bourgeois de la Compagnie du Nord Ouest » de L.R.Masson. Un roman historique palpitant et captivant sur fond de trame authentique où action et passion se révèlent au grand jour.

  • L'action se passe en Patagonie (Argentine), pays de steppes balayé par le grand vent froid dévalant des Andes. Dans cette région, les sanglantes grèves des travailleurs de la laine ont laissé des séquelles et leur souvenir plane encore quelque soixante ans plus tard. Philippe Brossier, personnage central presque quinquagénaire, y dirige un projet d'exploration pétrolière. Il se lie d'amitié avec don Guillermo Baldwin, propriétaire de Los Sauces, estancia, une grande propriété d'élevage de moutons dans la même région. Celui-ci le domine, un peu comme le ferait un grand frère. Les deux hommes mènent une carrière professionnelle intéressante doublée d'une vie sentimentale chaotique dans un contexte souvent complexe. L'industrie du pétrole est florissante alors que l'élevage des moutons éprouve des difficultés. La Guerre des Malouines entre l'Argentine et la Grande-Bretagne, bouleverse le cours des événements, la famille de Guillermo étant d'origine britannique. De plus, l'éruption de cendres du volcan Hudson entraîne la ruine presque totale de l'estancia et met le projet pétrolier en péril. Malgré tout, les foreurs, pionniers endurcis, surmontent les difficultés. Le sort de Guillermo devient de plus en plus précaire, quant à Philippe, il se rétablit de sa déprime conjugale, mais, comble de malheur, il est atteint d'un cancer qui le mine et dont il meurt en Angleterre. Anne Baldwin, la nièce de Guillermo, revient d'Angleterre, où elle résidait, et décide de reprendre l'estancia familiale à laquelle elle était très attachée durant sa jeunesse et se découvre une passion débridée avec Philippe. Ils trouvent leur ancrage affectif dans ce lieu isolé mais confortable.

  • Enfant de la guerre, l'éditeur Marcel Broquet, originaire de Suisse Romande, a su après des études intensives et dans des conditions difficiles, se tailler une place de choix dans la jungle du livre au Québec et ce depuis 53 ans. Plus jeune libraire au Québec en 1959, fondateur avec Henri Tranquille et Paul-André Ménard de la première association des libraires indépendants du Québec, en guerre ouverte avec les cartels du livre de l'époque.
    Dans la première partie, l'auteur retrace les péripéties de son enfance. Il nous entraîne dans les affres de la France en guerre, raconte son retour en Helvétie et son départ en terre d'Amérique. À cette époque, il voulait suivre les traces d'Alain Gerbault, de Pierre Loti, de Gauguin, Blaise Cendrars et autres rêveurs ou grands voyageurs et son long et interminable cheminement dans les domaines du livre au Québec.
    Il se permet des échappées dans l'histoire, résultat de ses nombreuses lectures et observations. Parfois intimiste, il évoque dans la seconde partie, une vie pleine de rebondissements, d'échecs, de surprises et parfois de succès. Ce livre n'est pas un catalogue, encore moins l'apologie d'une carrière qui n'en finit plus. Il se permet par contre de jeter un oeil critique sur les rouages de la diffusion du livre et de la lecture et sur les conséquences des profonds changements que le milieu traverse actuellement. Marcel Broquet nous raconte pourquoi il continue d'oeuvrer dans le domaine de l'édition en tant que rêveur, fou du livre et se targue de faire passer son amour du livre avant les affaires.

empty