La Valette

  • Le grand chimérique

    Hugues Simard

    Paris est pris d´un mal myqtérieux, ses habitants survivent dans les couloirs du métro.

  • Maître Gaspard Fix

    Erckmann-Chatrian

    N'attribuons donc jamais au peuple le mal que nous voyons en lui. Si l'instruction démocratique, gratuite et obligatoire lui avait été donnée, alors il serait responsable, mais dans l'état présent...toutes ses violences, toutes ses révoltes depuis cinquante ans, sont le fait de ceux qui l'ont gouverné...
    ...Maître Gaspard, lancé dans les grandes affaires, était devenu fort ombrageux à l'endroit de son influence ; il voulait conserver la réputation de tenir tout le pays sous sa coupe, d'en faire ce qui lui convenait ; il voulait avoir toujours des majorités écrasantes, et que personne n'eût la prétention de se mesurer avec lui.
    Craignant le pouvoir, l'éditeur Jules HETZEL avait hésité à publier Maître Gaspard FIX mais il s'y résolut parce que Victor Hugo avait insisté. Ce texte extraordinaire était sorti des écrans radar des médias comme nombre d'excellents romans du XIX° siècle.

  • Le 6 novembre 1786, Valentin Weber s'évade de la ferme de Wiesviller pour s'engager comme houzard dans le régiment du duc de Lauzun. Son destin sera désormais lié à la figure et aux desseins de La Fayette. Il sera marqué par la Révolution française, et par sa propre participation au sanglant massacre de Nancy en 1790, dont le mystère est enfin révélé. Le roman haletant du houzard du roi entraîne le lecteur dans le courant de notre histoire, en compagnie de Marat , Mirabeau, Sieyès. et d'une société de personnages modestes et authentiques qui eux aussi, risquent leurs vies durant la Révolution. Il aura fallu quatre années de recherches et d'écriture à Edgard WEBER pour captiver le lecteur avec ce récit haletant des années qui ont bouleversé les idées, le monde, le pouvoir et sa représentation. Les anecdotes sont trop belles pour avoir été inventées, les sentiments trop purs pour être de circonstance, le rythme trop soutenu pour être un effet de style, nous sommes donc dans un roman vrai.

  • Valentin avait eu du mal à se remettre du massacre de Nancy. Mais l'Histoire de la France était en marche, inexorable, comme une liberté rebelle qui refuse à jamais de ne pas naître. Le voilà à Varennes en 1791 pour protéger un convoi... alors qu'on y arrête Louis XVI. Rappelé au front, il assiste, impuissant, à la prise de Longwy et de Verdun par les Prussiens qui, peu après, plieront à Valmy (photo de couv.). La République est proclamée. Le roi est guillotiné. Toute l'Europe se ligue contre la France et défait ses armées à Neerwinden et prend Valenciennes. Contre toute attente les patriotes relèvent la tête à Hondschoote et à Wattignies-la-Victoire. Mais que faire, pour Valentin, dans une France qui guillotine aussi la reine Marie-Antoinette ? Ces pages qui traversent les grandes dates des premières années de la Révolution, pleines de promesses et pleines de désespoirs, retracent le récit dramatique d'un conformiste impuissant à s'opposer à l'écroulement du vieux monde où il cherchait la figure d'un père protecteur. Dans ce roman historique parfois cruel et souvent visionnaire se trame en filigrane un récit psychologique dont la véracité échappe au temps.

  • Valentin le conquérant

    Edgard Weber

    Valentin ne pouvant pas accepter la mort de Marie-Antoinette en 1793, s'enrôle dans l'armée émigrée du prince de Condé. Les Condéens chercheront asile auprès du Tsar Paul 1er de Russie en 1798 qui les enverra guerroyer en Italie contre Bonaparte. Mais le Tsar ne solde plus les émigrés, ils se rangent alors sous la protection des Anglais qui projettent de les expédier en Egypte contre l'armée de Bonaparte. Les Condéens refusent et leur troupe est dissoute en 1801. Valentin restera au pays de Bade jusqu'à la chute de Napoléon en 1815. Mais un lien mystérieux, secret, le lie au duc d'Enghien dont il fut maréchal des logis dans le régiment des dragons. L'épilogue de son extraordinaire aventure vraie qui s'achève à Siersthal en 1822, réserve d'innombrables rebondissements : un suspens où l'ironie et de tragique le disputent à une véridique histoire d'amour.

  • Ludovic Brunswick, étudiant un peu paumé, ne pensait pas voir sa vie basculer en acceptant de devenir le secrétaire particulier d'Oscar Stern, le grand spécialiste de Hegel. L'amour mêlé d'idolâtrie et de soumission qui naît de son rapport avec le professeur, personnage fantasque et capricieux, mais aussi de la cécité de ce dernier, le conduisent à assouvir un désir obsessionnel. Espionner la femme d'en face, dont Stern veut tout savoir, et retrouver à mesure que sa vue s'efface, une image perdue, la clé d'une énigme... Le voyeurisme met alors en lumière le drame qui s'est produit dix ans auparavant entre Andrea Sullivan, au seuil du passage à l'âge adulte, et son double, Alba, portée par un désir farouche et avide. La maison de Sand Hill est le théâtre d'une inévitable trahison qui brouille les frontières entre réel et imaginaire. Kateri Lemmens saisi le trouble de la passion et le malaise qu'elle engendre. Porté par des voix contraires qui s'éclairent les unes les autres, Retour à Sand Hill dresse le portrait d'une absence et reflète la désolation déroutante du paysage sauvage et secret des Cantons de l'Est du Québec.

  • Un piéton du Paris secret entre en contact avec une mystérieuse figure émergée de la nuit : une silhouette qui semble hanter le coin des rues dérobées du centre de la capitale.

  • Dernier seigneur

    Pierre Brasme

    Qu'elle soit exiguë et secrète, qu'elle obéisse à une classification rigoureuse ou personnelle, que les livres qui la composent soient alignés ou dans des cartons, qu'est-ce qu'une librairie, sinon le rêve d'une vie ?
    Jacques Mersaud réalise ce rêve dans la ville haute de Bar-le-Duc. Sa passion des livres, sa sensibilité littéraire et sa vivacité font de sa librairie, le Cahier Bleu, une référence culturelle.
    Au bord de l'Ornain, alors que son entreprise est peu à peu menacée par les grandes surfaces, les sites de commande en ligne et le consumérisme, Mersaud rencontre une femme lisant un roman d'André Gide, et en tombe amoureux. Mais Nicole D. disparaît de façon étrange, le laissant désemparé. Son combat humaniste et son grand amour se mêlent alors de façon inattendue.
    Célébration de la plus civilisée des passions humaines, il ressort de ce roman d'amour et d'aventure que fonder une librairie n'est rien de moins qu'une mise à l'épreuve d'ordre philosophique dont l'avènement du numérique ne saurait réduire la portée.

  • Thriller cruel évoquant la lutte mortelle entre l'État et les trafiquants de cocaïne.

  • Le noeud de pomme

    Eve Chambrot

    Douze mois discontinus marquants pour la vie d'une femme.

  • Le recit poignant de Jean-Baptiste Renaud, jeune lorrain qui s'engage comme sous-maitre dans un village des Vosges mosellanes et se trouve confronte aux differents fanatismes generes par les traditions, la religion et l'ignorance.
    Un roman qui prend la forme d'un requisitoire en faveur de la laicite et de la republique.
    Jean Baptiste Renaud quitte Saint-Nicolas de Port, en Lorraine, a 17 ans, pour s'engager comme sous-maitre, aupres de l'instituteur du "Chene fendu" (Abreschviller .Moselle).
    Les cours du soir qu'il y cree pour arrondir ses revenus, sans l'autorisation du Cure du Village, provoquent le complot de Soeur Adelaide, une nonne retrograde.
    Elle use a merveille des traditions et des superstitions locales lors de la fete des "Chibes" et manipule les habitants afin qu'ils se liguent contre le sous-maitre.
    Chasse du village, Jean-aptiste Renaud est mute aux Roches, un hameau desherite ou il reforme le systeme d'enseignement mais ne peut vivre en raison de la pauvreté de ses habitants.
    Il monte alors un cours de formation pour les enfants d'une communaute d'anabaptistes, mais des lors qu'il refuse de les convertir en faisant valoir que ce n'est pas la mission d'un enseignant, il est a nouveau contraint a la demission.
    Recueilli par l'herboriste de Lorquin comme assistant, il lui succedera et epousera une jeune femme du pays.
    Les descriptions des paysages vosgiens, se melent a une intrigue politique et sentimentale implacable.

  • Comment l'un des plus grands philosophes du langage, éminent spécialiste de la logique nous parle-t-il de l'amour au soir de sa vie ?

    " Dans mon pays des Vosges mosellanes les chemins de forêts vont quelque part ". Vers une méditation qui nous donne un roman poétique dont le dernier mot revient au dévoilement du ressort secret de l'amour humain "une sacrée affaire" et une "affaire sacrée".

    Humain l'amour ? Divin l'amour ? Ce roman témoignage montre cet écart impossible et nécessaire à la fois. "Il a son tragique, son pathétique d'épreuves, sa dramatique de choix." Le soir de la vie est le moment où Francis Jacques, le professeur de la Sorbonne, le lauréat de l'Académie française et le président d'honneur de l'association des philosophes chrétiens, parle du: je t'aime comme tu m'aimes, de l'amitié, de l'apparence, de la bibliothèque,du corps, de Dieu, du diable, de l'écart et du décalage, de femmes libérés,du oui et du non,de l'offense, de la peur, de la crainte et de l'effroi, du regard,de la solitude, de l'amour qui fuit en traître du voyage et du passage...

    Autant d'entrées, autant de stances émouvantes, d'un abord ouvert à tous ceux qui ont à coeur une offre de pardon.

    Un texte érudit mais écrit pour chacun, un parcours spirituel mais pas confessionnel, une sincérité absolue et délicate qui porte le lecteur et lui rend la vie plus intelligible et plus légère. Un cadeau en somme.

  • Forêts paisibles

    Pierre Brasme

    Jacques Meursaud, libraire indépendant, consacre sa vie aux livres et au partage de la littérature, tentant de défendre sa librairie contre les grandes chaînes.

  • Le Valentin le houzard du roi contribue à la rébellion des houzards à Belfort, participe à l'arrestation de Louis XVI à Varennes, à l'exécution du roi, à la guerre contre l'Autriche et ses alliés, puis à la victoire de Valmy et à la naissance de la République. Mais la France sans roi n'est pas celle pour laquelle Valentin s'était engagé alors, quand la tête de Marie-Antoinette tombera dans le panier, il se résoudra à suivre ses officiers en exil. Valentin est tenaillé par la nostalgie d'un ordre ancien et un monde nouveau qui exigerait une nouvelle forme de penser.

empty