La Semaine

  • 1760. Abandonné dès l'enfance par sa mère, la marquise dePompadour, Charles-Guillaume-Louis Le Normant d'Étiollesdit Poisson s'établit sur les rives du Saint-Laurent. Devenuseigneur, les vents contraires de l'histoire vont bouleverserson existence. Lui, qui a porté l'uniforme bleu de France,devra servir ses nouveaux maîtres en endossant la tuniquerouge. Pour avoir conféré à Boston avec de hauts gradésfrançais, Charles-Guillaume se voit accusé de trahison.Un grave péril le guette en la personne d'un mercenairesuisse à la solde des Britanniques. Dépêché par cet officieraux Trois-Rivières pour traquer des renégats iroquois,Charles-Guillaume pourrait bien ne pas en revenir...
    2006. La Montréalaise Louise Poisson s'apprête à épouserGeoffroy Le Hideux, héritier de La Roche-Forest. Quellemésalliance que celle d'une descendante de maîtresse du roi et d'un jeune aristocrate ! La meute médiatique est aux abois.Au Québec, Alcide Germain, le fidèle généalogiste de Lou,est sous le choc ; de nouveaux éléments au sujet d'Étiolles ditPoisson ont été découverts. Alcide insiste : sa cliente doit rentrer au pays. Ce qu'il a à lui apprendre ne peut qu'être montré...

  • Au fil des pages de journaux anciens tendus de cuir écarlate, exhumés dans le Vieux-Montréal, le mystère entourant le premier Poisson arrivé du Nouveau-Monde se révèle. Séparées par plus de deux siècles, les existences de Lou et de Charles-Guillaume s'inscrivent en parallèle. Si bien qu'ils se trouvent tous deux confrontés à un même choix déchirant qui infléchira leurs destins respectifs...
    La romancière Marie-Josée Poisson signe ici la suite palpitante du roman Liées par le sang, sorti en 2014.

  • Il y a longtemps que je t'aime, je ne t'oublierai jamais reprend là où s'est terminé Rue Sainte-Catherine Est, métro Beaudry. On y retrouve Bertrand, Imonfri, Alexandre et Roger, auxquels se greffent Ginette, Lucie, Patrick, Mathieu, Marcel, Ahmed et Frédéric.
    Venus d'Europe, d'Afrique ou des États-Unis, ces personnages se croisent dans le Village gai de Montréal. Dans un Occident qui a perdu son innocence, son humanité et sa tolérance à la suite des événements du 11 septembre 2001, ils cherchent ardemment le bonheur et l'amour. Ces femmes et ces hommes réussiront-ils à préserver leurs acquis remportés à coups de longues et difficiles batailles ?

  • Les années 80.
    Thatcher, Reagan, reaganomics. Avarice, profits, individualisme. Excès.
    Pauvreté, maladie, mort.

    Les années 80.
    La rue Sainte-Catherine Est, entre Saint-Hubert et Papineau, ancien haut-lieu de la culture du vaudeville du Montréal ouvrier, est délabrée après des années d'abandon.

    Autour d'un commerce de sous-vêtements masculins et d'un cinéma 3X, un village s'érige au milieu des taudis. Un village dans la ville. Marc Saint-Jean, Pierre Couture, Roger Marchand, Bertrand Leblanc. Quatre hommes sont à la recherche du bonheur dans les contraintes d'une époque intransigeante, d'un monde trop préoccupé par le solde de son compte bancaire.

  • Une robe découverte dans les vieux murs de l'Élysée. Les armoiries d'une femme qui a marqué son époque : Madame de Pompadour. Et du sang, beaucoup de sang...

    Ainsi débute cette enquête généalogique qui mènera Lou Ashby de Montréal à Paris, où elle mettra au jour, avec l'historien Geoffroy Le Hideux, un secret qui pourrait bien ébranler ce qui était tenu pour certitude historique.

empty