Helice Helas

  • Grand nord Nouv.

    Fasciné par la géographie si singulière du Groenland et par les étendues glacées de l'inlandsis, la calotte glaciaire qui recouvre la quasi-totalité de l'île, dont les cartes portent encore, à certains endroits, la mention "unexplored", Frédéric Roussel a eu envie de raconter une histoire géographique, une histoire de cartes, l'histoire d'une carte en train de se faire, et de son protagoniste, un géographe-explorateur condamné à endurer la solitude de ces espaces désolés, et confronté à la folie qui menace, impitoyablement, les aventuriers lorsqu'ils sont exposés à l'isolement complet.

  • Dans La Terre tremblante, le lecteur verra que ce qui se cache derrière une montagne, c'est une autre montagne, et ainsi de suite.Son père tout frais enterré, Bartholomé de Ménibus fuit l'archétype du village dans la vallée -sa laiterie, son abattoir et son café- pour aller voir à quoi ressemble l'autre versant de la montagne. Dans le pays d'à-côté, les routes asphaltées crachent des engins et, sur un banc, les vieux se languissent et attendent leurs enfants qui les ont abandonnés pour partir en vacances.

  • L'obscur

    Philippe Testa

    Un monde en ébullition et la région lausannoise, tous deux situés dans un avenir pas très lointain : voici le cadre spatio-temporel que s'est fixé Philippe Testa pour l'écriture de L'Obscur où l'histoire locale et l'histoire globale s'entrelacent dans le regard impuissant du narrateur, manifestement atteint d'un trouble du spectre autistique. 

  • éclats de chocolat Nouv.

    Avec la Belgique, mais pour d'autres raisons et goûts (tout est dans le lait qu'on ajoute ou pas), la Suisse est le pays du chocolat, cliché dont les auteurs de cette anthologie s'emparent, se moquent ou s'éloignent pour autant de récits autour du mythique et shamanique xocolãtl.ce de Ginette Michaux.

  • La lueur bleue

    Stéphane Bovon

    Deuxième épisode du Cycle de Gérimont, La lueur bleue entraîne le lecteur sur les traces de Xixa Ruchet dans une épopée du pire, sur le modèle des Aventures d'Arthur Gordon Pym d'Edgar Allan Poe.

  • Lachaude

    Stéphane Bovon

    Quatrième volume de la décalogie gérimontaise, Lachaude entraîne sur les pas de Gesim Ruchet, dans les rues sordides du Loch et de Lachaude, à la recherche du commissaire Rodal qui sait tout sur le meurtre de son père. Gesim se perd dans le labyrinthe métaphorique et réel de la plus grande ville du monde. Il y croisera un garagiste artiste, un puissant éditeur, la reine de la nuit, une journaliste tenace et des Mennonites enragés. Gérimont est un monde qui a vu le niveau de la mer s'élever de mille mètres. Il est naturel, dès lors, que Lachaude fasse mille pages.

  • Avec les dérégulations du climat, les mouvements de population, les durcissements politiques, ainsi que les crises économiques et les inquiétudes liées aux développements technologiques, la période a de quoi être anxiogène. Les sociétés contemporaines sont aux prises avec de multiples préoccupations qui, toutes, impacteront les existences individuelles et collectives. Experts et futurologues de tous bords cherchent à rassurer une population bousculée ou, au contraire, à aggraver ce qui par définition est flou puisque non encore advenu.
    Pour l'édition 2020 du Prix de l'Ailleurs, le jury a sélectionné 9 nouvelles inédites - d'auteurs et d'autrices confirmé-es ou non - qui de manière créative et critique investissent la thématique du « Monde bouleversé ».
    A travers leurs narrations, il s'agit évidemment de raconter le futur pour mieux réfléchir, de manière décentrée, à notre présent.

  • Deux côtés, une seule feuille, une seule trame et un livre qui se déploie dans l'espace. D'une face, une sélection des cinglantes Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon: concis, rapide, tweetable. De l'autre, une stance humaniste signée Julie Henoch, luttant contre l'accélération et l'apathie des sentiments.

  • Le récit relate la quête d'un enfant né en Suisse de parents tchadiens employés à l'ambassade à Genève. Ce dernier va partir à la recherche de ses parents rappelés brutalement par le gouvernement et emprisonnés au Tchad.

  • Nathan travaille pour une grande institution internationale d'une petite capitale riche et cosmopolite. Il produit des études et des synthèses sur les différentes approches légales de la problématique du burn-out et du mobbing dans les États membres.

  • Dans le Paris défiguré et euphorique de 1919, en pleine Conférence pour la Paix, la figure de l'économiste John Maynard Keynes traverse les débâcles diplomatiques alors qu'il songe à l'écriture de son ouvrage majeur, Les Conséquences économiques de la Paix.

    Sous son regard et son analyse lucide, alors que vainqueurs et vaincus tentent de composer une paix durable, l'espoir laisse place progressivement à la crainte qu'après avoir finalement gagné la guerre, les alliés vont perdre la paix.

    Volodia, un jeune interprète franco-russe ayant connu Keynes pendant la Conférence, entreprend la démarche de rencontrer sa veuve, Lydia, quelques trente ans après. En plongeant dans ses souvenirs, dans les carnets intimes de John Maynard et les récits de sa femme, il met en relief la double histoire d'un homme multiple, tiraillé entre ses passions, son devoir pour la couronne britannique et son soucis d'arbitrage des opprimés et des marginalisés, et d'une époque tragique, terreau fertile des conflits à venir.

  • Baptiste est dans son bain, méditatif et introspectif. Un fracas, « une détonation mugissante » et sa baignoire est emportée par le courant d'une crue. Face au fleuve qui sort de son lit, Baptiste s'engage pour une longue descente picaresque en amont pour retrouver sa femme et son fils. La pluie ne s'arrête pas et progressivement l'eau recouvre les terres. Avec un groupe de survivants, ils s'engagent dans la pleine mer sur un bateau de fortune, un sablier. Mais tentant de reconstruire la société d'avant, les mots, le langage et le désir s'étiolent. Pour ces derniers navigateurs de l'absurde, il n'y a que la perspective de l'inéluctable naufrage tant et tant de fois narrés dans les récits mythologiques qui les précèdent. Et une expérience de la narration.

    Liquéfaction est autant un récit de l'inondation générale, de la « société liquide », qu'une réflexion sur la narration. Alain Freudiger livre ici un récit musical et sonore, érudit, entre la farce et l'essai philosophique, éclectique sans jamais se perdre. Chaque partie correspond à une gradation, à une montée en intensité et à un flux narratif : le bain, le fleuve, la mer, le naufrage. A la suite du protagoniste, l'on s'y trempe, l'on est ballotté, l'on chevauche, l'on parcourt, l'on erre et puis l'on pâtit et l'on patiente. L'autofictif cède le pas à l'aventure, au comique et à l'érotisme, qui lui même mène à l'apocalyptique, au tragique, si ce n'est à l'initiatique.

    Dans ce troisième roman publié d'Alain Freudiger, c'est l'histoire de la littérature qui se condense et accompagne le récit et la chute. Ces citations qui suivent le texte, tirés des classiques et des méconnus, citations sur l'eau, sur la nage, ou sur la fluidité, sont autant de bouées lancées au lecteur pour ne pas sombrer.

  • Au petit bonheur la brousse Nouv.

  • Singulier pluriel

    Lucas Moreno

    Singulier Pluriel est un recueil de neuf nouvelles fortes et originales, souvent sombres et inquiétantes. Les textes de Lucas Moreno naviguent entre les genres : lorgnant tantôt du côté de l'anticipation et de l'étrange, flirtant ailleurs avec le polar naturaliste ou le réalisme magique, ils pourraient se définir avant tout comme des « récits intersticiels » où le cadre fictionnel, extensible à l'envi, permet à l'auteur d'explorer ses obsessions sans se soucier des frontières.

  • Le dit des egares

    Serge Cantero

    En vacances sur la côte pacifique du Mexique, correspondances stellaire ou simple hasard, Gaston Recréé retrouve une ancienne connaissance. Karl est un ancien junky rencontré en Allemagne de l'Est à l'époque où le Mur séparait tant physiquement que symboliquement le monde en deux. Ce dernier s'est établi dans un hameau de Cabañas avec des comparses plus insolites les uns que les autres. Cette rencontre improbable remue les souvenirs de Gaston, mêlé il y a quelques années à la fin tragique d'une communauté utopique s'étant constituée autour du professeur Hermann Waldherr et de ses expérimentations aux tréfonds de la forêt de Bavière.

  • L'argent noir

    Giovanni Garro

    Est-ce que l'argent pourrit tout ? Cette interrogation traverse L'Argent noir de Giovanni Garro. Des années 60 à nos jours, cette saga familiale raconte les fastes de la bourgeoisie suisse mais également les fêlures qui brisent l'image trop parfaite de ce milieu. Car quand la ruine arrive, seules les apparences subsistent. Tentant de mettre à jour le secret de sa famille, le descendant de cette courte dynastie finit par se tourner vers la justice pénale pour qu'elle fasse la lumière sur le sort d'une fortune qu'on avait cru éternelle.

  • Narcisse évanoui conte la traversée à la nage d'un jeune homme dans les marécages du verbe. Enfant, le narrateur s'est réfugié dans ses carnet. Face aux regards incrédules des proches, il a imaginé un mensonge assez gros pour être avalé : un livre - qu'il s'est mis à écrire.

  • Tolle, lege !

    Daniel Fattore

    "Allez, avouez-le : un jour ou l'autre, vous avez eu des embrouilles avec la photocopieuse. Imprimer en recto-verso, mettre le papier au bon endroit et dans le bon sens : pas facile, hein !
    Et si ces petites difficultés allaient au-delà des embrouilles habituelles ? Est-ce que l'administration d'un évêché saura venir à bout d'un diable ? Paulo, Pétronille et les autres vont le traquer jusque dans les détails.
    Avec Tolle, lege !, l'écrivain Daniel Fattore propose un roman hilarant autour d'un appareil familier qui se met à faire des siennes."

  • Jon Ferguson, l'écrivain, le peintre et le philosophe, est aussi cet homme qui a débarqué en Suisse pour jouer au basketball, par hasard, en 1973. Dans ce livre, on apprend qu'il s'en est fallu d'une valise pour qu'il reparte presque aussitôt mais, près d'un demi-siècle plus tard, Ferguson est encore parmi nous. Il propose, avec Des ballons et des hommes, un regard unique, privilégié, affûté et humaniste sur l'âge d'or du basket suisse qu'il a traversé et dont il a été un acteur incontournable, côtoyant des hommes extraordinaires et des stars insoupçonnées.

  • Anglais Of oops and men

    Jon Ferguson

    Jon Ferguson, the writer, painter, teacher, and philosopher, is also the man who came to Switzerland, by chance, to live and perhaps play basketball in 1973. In this book, we learn that he arrived with one suitcase and $200 in his pocket, but almost half a century later, Ferguson is still with us. With his book Of Hoops and Men, he offers a unique, privileged, sharp and humanistic look at the golden age of Swiss basketball, which he lived through and was a key player, rubbing shoulders with extraordinary men and unsuspected stars.

  • Jon Ferguson, Schriftsteller, Maler und Philosoph, ist auch der Mann, der per Zufall 1973 in die Schweiz gekommen ist, um Basketball zu spielen. In diesem Buch erfahren wir, dass es einem Koffer zu verdanken ist, dass Ferguson fast ein halbes Jahrhundert später immer noch hier ist. Männer und Bälle wirft einen einzigartigen, scharfen und menschlichen Insider-Blick auf die glorreichen Tage des Schweizer Basketballs, welche Ferguson und die diversen, ausserordentlichen und oft unerwarteten Athleten nicht nur erlebt, sondern gestaltet haben.

  • Dix récits contemporains au coeur du monde et pourtant à l'écart. Leur héros ou leur héroïne marche généralement, parfois prend l'avion, un téléphérique ou un vélo, fait le tour du monde, Afrique Asie, ou simplement une vallée des Alpes, toujours dans l'immensité et le vide.

empty