Cohen Et Cohen

  • Résigne-toi, mon coeur ; dors ton sommeil de brute, avait enjoint Baudelaire à son âme qu'il avait abandonnée à Paris avant de s'exiler en Belgique.

    Réveillée en sursaut 160 ans plus tard, l'âme s'efforce de remonter au ciel, mais trop de temps a passé.Elle va alors découvrir un Paris festif et saccagé, devenu capitale du genre humain comme l'avait prédit Victor Hugo. La Lettre y a remplacé l'Esprit, des fleurs aux couleurs acides griffent les murs des immeubles, et des oiseaux noirs filent dans l'atmosphère saturée d'hydrocarbone en croassant Nevermore, Nevermore !

    Ce n'est qu'à l'issue d'une traversée hallucinée du Louvre dévasté par ses occupants que la clef du mystère va lui apparaître et qu'elle va enfin pouvoir rejoindre la Cité de Dieu où elle raconte son histoire.

  • Les italiens des années 50 aimaient les passions gémellaires : Fausto Copi versus Gino Bartali par exemple, ou Sophia Loren versus Gina Lollobrigida, jusqu'à les étendre au monde entier. Un des affrontements les plus fameux opposa Renata Tebaldi, la soprano à la voix d'ange, qui régnait depuis la fin des années quarante sur la Scala de Milan, à une nouvelle venue, Maria Callas, qui passa victorieuse à la postérité.
    C'est dans ce contexte que se déroule Mon chant aux étoiles, l'histoire de l'amitié de deux hommes que tout oppose mais que réunit l'amour de l'art lyrique. L'arrivée de Maria Callas déchire progressivement leur relation et ils s'éloignent à la fin dans la nostalgie des passions lointaines.

  • Alain Jaubert, acteur et observateur, décrit sous forme romanesque sa déambulation dans le Paris de mai 68. Des histoires d'amour, des rencontres avec des personnages célèbres - jamais cités nommément, le lecteur les reconnaîtra grâce à un générique final (avec par ordre d'apparition) -, des déambulations d'une barricade vers une autre barricade, et des pavés... bien sûr !

  • Serafima Tcherkhova, sculptrice, et son mari Letellier, peintre adepte du réalisme socialiste, forment un couple vedette, figure emblématique de la contre-société communiste de la France des années 1950 : comme Aragon et Elsa Triolet ou Yves Montand et Simone Signoret.
    À l'occasion d'une exposition organisée par le Parti communiste où les oeuvres du couple Letellier doivent côtoyer celles de Picasso et de Soulages, Serafima trahit son camp : l'oeuvre qu'elle expose n'est pas, comme prévu, un serf maltraité sous le régime tsariste, mais un prisonnier du Goulag. Le scandale est énorme : dans ces années-là, il est interdit de prononcer le mot « Goulag ». Le Goulag n'existe pas. C'est donc une véritable tempête qui va agiter les milieux progressistes et artistiques.
    Alors, Serafima disparaît. Qui est derrière cette trahison et cette disparition de l'artiste ? La CIA ? Le réseau « Stay behind », réseau clandestin créé par l'OTAN pour combattre une éventuelle invasion soviétique, ou encore l'officine anti communiste « Paix et liberté »? De quels moyens de pression se sont servis ces organismes? Quel chantage ont-ils pu exercer sur Serafima et son frère, d'origine russe comme elle, resté en Union soviétique ?
    Ce thriller s'attache à reconstituer avec précision l'ambiance dans laquelle baignaient, dans les années 1950, les artistes et intellectuels communistes et progressistes.

  • Mercredi 2 juillet 1969 : Brian Jones est découvert noyé dans la piscine de Cotchford Farm, son manoir du Sussex (Angleterre).
    Samedi 9 août 1969 : Sharon Tate est assassinée à Los Angeles par des membres de la Famille, organisation criminelle dirigée par Charles Manson.
    Vendredi 5 décembre 1969 : pendant le concert des Rolling Stones au festival d'Altamont, près de San Francisco, un jeune spectateur Noir est poignardé par un membres des Hell's Angels.
    Prenant comme points de repère ces faits divers, Marc Villard a écrit un formidable roman où l'on entend sonner le glas des espérances du peuple hippie.

  • Opération coucou

    Michel Colaciuri

    1938, peu avant la guerre, Churchill conçoit l'inconcevable, substituer à Hitler un imposteur parasitaire qui saura empêcher l'Allemagne de gagner la guerre. Aidé par son ami, l'industriel William Stephenson, Churchill fait insérer son Coucou à la tête du IIIème Reich. Empêchant les nazis d'achever leurs ennemis, multipliant les fronts, le Coucou mènera l'Allemagne à sa perte.
     

  • Poser nue

    Nancy Huston

    Ce KB10 met en scène un écrit de Nancy Huston sur le thème des femmes posant dénudées à la demande d'artistes peintres.
    Nancy Huston, née en 1953 au Canada, est une écrivaine franco-canadienne, d'expression anglaise et française, vivant à Paris depuis les années 1970. Sa carrière de romancière débute en 1981 avec Les Variations Goldberg. Douze ans plus tard, avec Cantique des plaines, elle revient pour la première fois à sa langue maternelle et à son pays d'origine. Comme le roman est refusé par les éditeurs anglophones, elle se résigne à le traduire en français et s'aperçoit que la traduction améliore l'original. Depuis, elle utilise cette technique de double écriture pour tous ses romans, se servant exclusivement du français pour ses essais et articles. Nancy Huston est également musicienne, jouant du piano, de la flûte et du clavecin. La musique est une source d'inspiration pour plusieurs de ses romans, et elle fait souvent des lectures en musique avec des amis chanteurs ou instrumentistes. Depuis 1981, elle est la compagne de l'écrivain, linguiste et sémiologue français d'origine bulgare, Tzvetan Todorov.

  • Fugato

    André Lorant

    Collaborateur des plus célèbres metteurs en scène d'opéra, Carlo s'éloigne de Milan, exaspéré par les mondanités de son milieu. Il accepte avec plaisir de donner des cours de dramaturgie, à Lecce, au sud de l'Italie. Il y rencontre Giovanna, membre de l'orchestre du Teatro Paisiello.
    D'abord réservé à l'égard de son professeur, Giovanna cherche à se lier avec Carlo. Lui se rapproche de plus en plus de cette violoniste étrange, douée, mystérieuse, aux grands yeux noirs, et se laisse séduire par elle.

    Lors d'un bel après-midi ensoleillé, Giovanna perd sa virginité. S'est-elle éprise de Carlo dont le tact, la maturité la rassuraient contre toute violence au cours de l'acte ? Pour l'ancien jeune homme, cet amour est comme une révélation, un éblouissement, une aventure régressive unique et ultime. En apparence maître de son désir, il devient en réalité désespérément soumis à cette fille.

    À ce stade de son histoire, le couple ne peut pas se retrouver régulièrement, Carlo habite un studio mis à sa disposition à l'Archevêché, et Giovanna, logée dans le palais du duc de Capraja, n'a pas le droit de recevoir des visiteurs chez elle. Des amis compatissants mettent leurs appartements à la disposition des amants. La galerie des personnages complices - un producteur de films érotiques, un fou des îles de la Méditerranée, gourmet d'anatomie féminine intime, un professeur ascète qui allume la première fois le chauffage pour accueillir son collègue et sa petite amie, apporte des notes pittoresques au récit.

    Giovanna, dont les yeux se révulsent quand Carlo la pénètre, recherche le plaisir quelque part « au-delà des mers », dans une autre hémisphère que la nôtre. Elle l'accueille dans son intimité, mais aux soubresauts de l'âme ne correspondent pas ceux de son corps. Carlo s'efforce en vain d'accorder le rythme de leurs corps à celle de la musique qu'ils écoutent.

    Fugato vise à explorer ces zones obscures, sans fausse pudeur. Grâce aux interventions du romancier et aux confidences des personnages, leur terrible passé se révèle alors aux lecteurs.

  • Si tu vois ma mère

    Marc Villard

    Dans les rues de l'Amérique, le jazz souffle la vie. La mort aussi, camouflée sur une terre sans pardon. Des polaroids surgissent : Miles Davis plante sa Lamborghini à New York, une gamine de race blanche traverse les émeutes de South Central, Billie Holyday s'éteint à Harlem, cernée par les rapaces, Monk pianote dans sa tête au cours d'un cambriolage, Chet Baker cède une trompette au fils d'un garagiste italien, Rosa Parks ne sait pas qu'un futur grand du jazz est assis dans son bus et Pepper fout la merde dès son retour à Los Angeles.
    Les 16 nouvelles rassemblées dans ce volume dressent le décor fictionnel d'une musique qui troue la tête à bon nombre de fidèles dans le monde. Ce regard porté sur l'univers du jazz reste noir mais l'empathie affleure. Et ce regard nous dit que les musiciens auront toujours raison.

  • Au début du dix-septième siècle, le narrateur, formé par les jésuites à Rome et miné par le mal vénérien que lui a transmis la courtisane Isabella, est un peintre manqué. Mais dans sa jeunesse il a connu Tommaso Dovini (1601-1637) que le ténébrisme de sa palette et la violence de son tempérament ont fait surnommer Caravaggino.
    Brillance du souvenir, amertume du regret, et lancinance du mal colorent ce récit de la Rome baroque où la ferveur de la spiritualité le dispute à la passion dévorante pour la peinture.

  • La Baronne de Laroche, nommée également Elise Deroche, est méconnue du grand public. On peut s'en étonner : c'est la première femme brevetée pilote au monde ! La Gloire perdue d'Elise Deroche est une biographie romancée de cette femme exceptionnelle au destin tragique : après plusieurs accidents, elle meurt en 1919, il y a tout juste 100 ans. Mais, avant d'être pilote, Elise Deroche s'est fait connaître par de tout autres talents, cette très jolie femme a eu une carrière de petite actrice et de mannequin. Ses aventures amoureuses l'ont menée dans les bras de Charles Voisin, dont le Musée du Bourget célèbre les inventions.
    C'est sa métamorphose qui a passionné l'auteure, sa capacité de se faire autre et de toujours renaître de ses cendres. Ce récit est donc aussi l'histoire d'une rencontre : comment la biographe en cherchant les traces de son personnage retrouve-t-elle une part d'elle-même ?

  • Raymond Famechon, un homme venu du Nord, de la région des hauts fourneaux, décide de sortir de l'ombre. Il boxe, ses frères aussi et pourtant c'est lui l'élu, celui qui va sortir du lot, « réussir ». Adulé un jour, oublié ensuite, il disparaîtra dans un cruel anonymat, celui d'un homme qui n'aurait pas même existé.

    Le livre d'Isabelle Mimouni rend hommage à ce champion, aujourd'hui totalement disparu des mémoires.

  • En France et en Belgique, des hommes et des femmes marqués par le rock survivent tels des rescapés, toujours unis par une attitude de rébellion, comportement inhérent à cette musique. L'auteur fait se confronter ces ex-fans des sixties à la violence du polar dans dix nouvelles noires, tendues, percutantes.
    Ces histoires courtes peuvent aussi être lues comme des singles de 2 minutes balancés par des guitares rageuses.

  • En juin 1940, au bord d'une défaite annoncée, stimulés par les immortelles tirades du Premier Ministre Winston Churchill, les Britanniques persistent à résister à la barbarie nazie.
    Ils font aussi preuve d'une grande hospitalité envers les aviateurs français venus combattre à leur côté. As de la chasse, François Berthier est l'un d'entre eux. Il participe activement à la guerre qui fait rage dans les cieux anglais et se conduit en véritable héros.
    Un grain de sable va toutefois enrayer la belle mécanique. L'amour, un amour fou, auquel il ne saura résister. Il sera dès lors confronté à un « autre » ennemi, aussi sournois qu'implacable. Berthier pourra-t-il alors faire preuve du même esprit chevaleresque que lorsqu'il affronte les redoutables aviateurs allemands ?

  • André Triton est un agent de la DGSE, un vieux de la vieille. Il a une passion : l'Amérique, une passion qui date de sa jeunesse. On le surnomme l'Américain et on prononce son nom à l'anglaise, « Trighton ».
    Il est chargé de surveiller Aurélie Dubois-Perrin, une historienne enseignante à l'université de Marne-la-Vallée et qui est soupçonnée de mener des activités subversives pro-palestniennes.
    À sa grande surprise, Trighton s'aperçoit très vite que le dossier d'Aurélie est complètement vide : elle ne s'intéresse nullement Proche et au Moyen-Orient. Elle n'a en fait qu'un centre d'intérêt : François Mitterrand et ses relations secrètes avec les Etats-Unis.
    Trighton s'interroge: pourquoi l'a-t-on orienté sur une fausse piste? Souhaite-t-on, sans le lui demander officiellement, qu'il s'intéresse lui aussi au passé de Mitterrand et fouille dans un dossier qui pourrait se révéler explosif ?
    Toujours est-il qu'au fil des semaines Trighton va s'attacher à cette jeune femme et finalement l'aider dans cette recherche inédite et sensationnelle : Mitterrand était-il, oui ou non, l'obligé des Américains et de leurs services secrets et cela dès 1943 ?

  • Le repentir

    Patrick Weiller

    Un marchand de tableaux anciens, ex-psychiatre, achète dans une vente de Stockholm une Bacchanale qu'il croit être de Nicolas Poussin. Mais un conservateur du Louvre lui apprend qu'il existe déjà un original identique et que son tableau ne peut donc être qu'une copie. Cependant le nettoyage de l'oeuvre fait apparaître un repentir donnant à penser qu'elle est authentique. Les deux spécialistes français de Poussin vont avoir des avis divergents sur le problème. Découragé, le marchand finira, hélas, par solder son tableau à un grand couturier, juste avant qu'il ne soit enfin reconnu comme autographe.
    Cette intrigue est racontée par un narrateur (qui rapporte la vie du marchand de tableaux à la troisième personne) que son alter ego ne cesse de le décevoir. Mais le lecteur saisit assez rapidement que les deux personnages n'en font qu'un et que ce dédoublement n'est qu'un artifice qu'a choisi l'auteur pour de se moquer de son personnage comme le ferait un humoriste.
    D'autant que le narrateur s'intéresse également à Marianne, la compagne du marchand de tableau, et finit par s'y attacher, ce qui entraîne quelques considérations sur la nature admirable des hystériques (dont Marilyn Monroe) et débouche sur un dénouement amoureux inattendu.

  • Une promenade a paris Nouv.

empty