Cercle De La Librairie

  • Ce dictionnaire illustré dresse l'inventaire, définit le sens et rappelle l'étymologie. Encyclopédie, il raconte l'histoire du livre : dates, chiffres, description des techniques, évolution de l'édition et de la lecture. Un foisonnant hommage au livre qui présente des centaines de reproductions extraites des livres qui ont marqué leur temps.

  • Pierre Faucheux, "l'homme dont cent millions de couvertures peuplent nos bibliothèques", retrace sa carrière, placée sous le signe de l'innovation perpétuelle. Des éditeurs, des journalistes, des émules témoignent. Iconographie abondante et variée.

  • Cette nouvelle édition, complètement refondue, des Bibliothèques municipales : acteurs et enjeux, paru en 1994, insiste sur les objectifs et les enjeux des bibliothèques municipales.
    Les changements intervenus depuis quelques années sont, en effet, non seulement techniques, économiques ou juridiques mais reflètent principalement des évolutions sociales, politiques et culturelles. La bibliothèque, elle aussi, est affectée par la question scolaire, la violence urbaine, l'interrogation sur l'espace public, le politiquement correct, le débat multiculturel, la " désocialisation " de la culture légitime, la " ringardisation " du livre, le poids croissant d'une demande soumise au marketing culturel, etc.
    La place du service public culturel dans une société formatée par l'individualisme contemporain et la logique de marché est aujourd'hui posée. Après avoir rappelé l'histoire des bibliothèques municipales depuis un demi-siècle, évoqué les objectifs qu'elles se donnent aujourd'hui et analysé les partenariats et réseaux qu'elles mettent en place, l'ouvrage aborde longuement les débats qui animent la profession (du droit de prêt à l'identité professionnelle) et les enjeux qui vont façonner l'avenir des bibliothèques.
    C'est ainsi un texte plus problématique qui est publié aujourd'hui, cherchant davantage à interroger les bibliothèques qu'à les décrire, davantage à susciter ou à nourrir le débat qu'à apporter des réponses. L'avenir des bibliothèques municipales ne se trouve ni dans la technicité ni dans les procédures mais dans une ambition intellectuelle et politique.

  • Créer, gérer et développer une petite bibliothèque publique dans des communes moyennes et petites est devenu un enjeu majeur : pôle de développement local, lieu de rencontres et d'échanges, maillon fort de l'information, de la documentation et du loisir, la petite bibliothèque publique est au carrefour de la vie culturelle dans les communes et les quartiers. Son succès repose aussi bien sur la volonté des élus locaux que sur l'énergie compétente des animateurs et sur le soutien d'un réseau actif qui est souvent celui de la bibliothèque départementale de prêt. Pour maîtriser développement et succès, cet ouvrage propose aux élus locaux, aux bibliothécaires professionnels et bénévoles, un éclaircissement des enjeux et un manuel pratique de gestion. La demande du lecteur et les multiples fonctions d'une bibliothèque publique guident la gestion des collections et l'organisation d'une équipe pour l'animation d'une bibliothèque rendue conviviale et accueillante. Des pistes sont ouvertes pour l'informatisation de la petite bibliothèque et une conception intercommunale de cet établissement au sein d'un réseau de lecture publique.

    Cette troisième édition, entièrement refondue et actualisée, introduit les dernières avancées en matière de gestion documentaire, prend en compte les évolutions rapides de l'informatisation des petites bibliothèques et intègre les potentialités concrètes d'Internet et du multimédia dans l'activité de ces dernières.

  • Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'édition est très diversifiée : en dehors du secteur classique de la littérature, d'autres secteurs se développent tels que ceux des sciences humaines et sociales, les livres au format de poche, la jeunesse et la novélisation, la bande dessinée et l'édition électronique. L'informatisation et la crise entraînent de nouvelles pratiques éditoriales.

  • Qu'est-ce qu'une bibliothèque municipale classée ? À quoi correspond le sigle CTLes ? À combien de jours de congé un fonctionnaire de l'État a-t-il droit en cas de mariage ? Quand sont nées les bibliothèques départementales, et quelle a été leur évolution jusqu'à nos jours ? Quelles sont les principales institutions de la République française ? Qu'est-ce que le droit de prêt ?

    C'est à ces questions et à bien d'autres que se propose de répondre Administration et bibliothèques. Organisé autour d'une série de grands chapitres (institutions, types de bibliothèques, gestion du personnel, finances, etc.), l'ouvrage apporte des réponses soit ponctuelles et factuelles (par le biais d'un sommaire détaillé comme par l'utilisation de l'index), soit plus approfondies et synthétiques, présentant pour chaque sujet les principaux textes évoqués, des éléments bibliographiques, des données chiffrées, etc.

    Conçu sous la forme d'un manuel accessible aussi bien par le néophyte désirant, par exemple, préparer un concours d'entrée dans les métiers des bibliothèques que par le professionnel aguerri souhaitant vérifier une donnée, un texte, une disposition, Administration et bibliothèques synthétise ce qu'il faut savoir quant à l'organisation administrative des bibliothèques, mais aussi de leurs administrations de tutelle et de contrôle, des institutions européennes, des archives, etc. En tant que de besoin, de nombreux éléments bibliographiques et webographiques permettent d'approfondir la connaissance par le lecteur des domaines présentés.

  • En s'appuyant sur l'expérience des bibliothèques françaises et sur des exemples à l'étranger, ce guide s'attache à aider les bibliothèques à constituer une offre de documents électroniques. Présentation du paysage éditorial des livres numériques, des nouvelles relations entre les bibliothèques et les éditeurs, valorisation des contenus et gestion des accès...

  • Examen de la situation de la traduction littéraire dans les pratiques éditoriales aujourd'hui en France. Propose un portrait du métier de traducteur, précise son statut et son environnement professionnel et aborde la place de la traduction chez les éditeurs, les relations traducteurs-éditeurs et la publication des traductions. Avec des adresses d'associations et d'organismes de formation.

  • Une importante contribution à l'histoire de la librairie romantique. Les portraits des éditeurs de Balzac.

  • Les villes ont construit 41 000 m2 de locaux pour leurs bibliothèques municipales dans les années 1960, mais 513 000 m2 dans les années 1980. La bibliothèque, dans cette période charnière qu'ont été les années 1960 et 1970, est sortie de l'état de mausolée, secret, immobile et désert, pour devenir un établissement culturel digne de l'intérêt (et de l'investissement) des villes. Cette étude analyse les raisons de ce changement de statut.

    Outre les évolutions sociales majeures de cette période (urbanisation, scolarisation, augmentation du temps libre et des pratiques culturelles...), qui créent une demande de bibliothèque, la stratégie de conviction menée auprès des décideurs, que sont les élus locaux, explique l'émergence de la bibliothèque dans les politiques municipales. L'Etat, les bibliothécaires, les acteurs locaux se mobilisent pour convaincre les élus de décider la modernisation de leur bibliothèque.

    A l'articulation de l'échelon local et de l'échelon national, du registre politique et du modèle technique, de l'investissement sectoriel et de l'intérêt territorial, la modernisation de la bibliothèque est un projet qui permet la rencontre de plusieurs acteurs, plusieurs rationalités, plusieurs légitimités, plusieurs argumentaires. C'est un projet qui peut ainsi être considéré comme un exemple de construction de la décision publique en matière culturelle. Cet ouvrage porte donc un regard nouveau sur l'histoire contemporaine des bibliothèques municipales, analysées ici comme objets des politiques publiques.

  • Changement de titre pour cet ouvrage à l'occasion de sa cinquième édition.
    En effet, sans que soit diminué le rôle de l'imprimé, les autres moyens disponibles aujourd'hui - cédéroms et Internet - sont particulièrement adaptés pour la recherche d'informations disponibles très rapidement et mises à jour très régulièrement. Ce guide propose à l'intention des services de référence ou d'information des bibliothèques et médiathèques des documents susceptibles de constituer et/ou d'enrichir leur fonds de base, et cela quel que soit le support utilisé : encyclopédies générales et spécialisées, bibliographies, biographies, dictionnaires et vocabulaires, répertoires d'organismes, de statistiques, d'abréviations et de sigles, grandes synthèses, chronologies, atlas.
    Cette cinquième édition d'un guide qui a fait ses preuves, intitulé précédemment Ouvrages de référence pour les bibliothèques, s'adresse autant aux bibliothèques municipales, aux bibliothèques universitaires, aux centres de documentation des lycées et collèges qu'à tout type de bibliothèque soucieuse de mettre en place et d'enrichir un service d'informations. Plus de 2 500 titres très récents pour la plupart sont ici recensés, qu'il s'agisse de documents imprimés, de cédéroms, de bases de données ou de sites Internet.
    Ce guide est l'oeuvre collective d'une dizaine de spécialistes de la BnF, de la Ville de Paris, de bibliothèques universitaires et spécialisées, de centres de formation.

  • Pourquoi et dans quel objectif introduire des postes de consultation d'Internet dans les bibliothèques de lecture publique ? Quels services proposer ou non ? Fournir l'accès gratuit au courrier électronique correspond-il aux missions des bibliothèques ? Quel public répond à cette offre et pour en faire quelle utilisation ? Autant de questions fondamentales que se posent les bibliothécaires ayant pour mission d'introduire Internet en bibliothèque, et auxquelles ce livre tente de répondre.
    De même, se posent des interrogations d'ordre technique, pratique et juridique auxquelles les bibliothèques doivent savoir faire face. Comment installer un poste multimédia et se connecter à Internet ? Peut-on faire cohabiter sur un même poste la consultation d'Internet et un réseau de cédéroms ? Quel matériel et quels logiciels utiliser pour sécuriser les postes ? L'organisation des consultations nécessite également de déterminer les conditions d'accès, les possibilités de récupération de données, etc.
    Proposer l'accès à Internet ne suffit pas. Le rôle du bibliothécaire est d'accompagner le public par des formations, des listes de sites sélectionnés et validés, des outils d'autoformation en ligne...
    La réalisation de pages Web et de bibliothèques numériques n'est pas dispensée de réglementation. Si la numérisation permet d'améliorer la conservation, la consultation et la valorisation des documents de la bibliothèque, qu'en est-il des droits d'auteur concernant les textes mis en ligne ?
    Internet est encore un nouvel outil en bibliothèque de lecture publique et le personnel n'a pas toujours eu l'occasion de se former à son utilisation.
    Cet ouvrage veut contribuer à cette formation des bibliothécaires qui deviennent eux-mêmes des formateurs.

  • Les bibliothécaires accueillent les enfants des écoles maternelles et primaires qui viennent avec leurs classes, pour des visites exceptionnelles, épisodiques ou régulières, découvrir le lieu-ressources de la ville, emprunter des ouvrages, écouter une histoire, faire des recherches, voir une exposition, rencontrer un auteur.
    Les professionnels de la culture, dont beaucoup avouent un essoufflement certain, offrent à ceux de l'éducation un service qui est davantage une coopération technique qu'un partenariat construit. Le jeu de l'offre et de la demande qui modèle les rencontres entre l'école et la bibliothèque donne peu d'occasions de retour au bibliothécaire, d'investissement à l'enseignant et pas de place à l'enfant-lecteur.
    Que sait la bibliothécaire de la lecture des enfants ? Combien l'enseignant a-t-il lu de ces livres destinés aux enfants entre chaque visite ? Comment a-t-il cheminé dans les livres avec ses élèves ? Combien d'enfants ont-ils lu le même livre ? Quel enfant s'est fait lire son album par sa famille ? Quand une bibliothèque et une classe souhaitent s'associer, c'est-à-dire travailler " avec " l'autre et non " pour " l'autre, elles doivent embarquer pour une aventure commune de lectures partagées.
    Le voyage-lecture est un canevas de partenariat déjà usité par des centaines de classes et de bibliothèques où les protagonistes, adultes et enfants, sont à tour de rôle lecteurs et spectateurs, créateurs et parleurs. Il se déroule en quatre étapes obligées que sont le choix des livres, la promotion des titres, les cheminements de lecture et son partage.

  • Les bibliothèques pour enfants sont-elles en France un objet légitime de recherche ? La période inscrite entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le moment où les bibliothèques se séparent du ministère de l'Éducation nationale voit naître un militantisme actif qui choisit pour thème porteur les bibliothèques pour enfants et la littérature de jeunesse. La bibliothèque pour enfants s'avère l'objet d'une doctrine précise, mise en place avant la Guerre, et qui s'impose après la Libération aux trois lieux éducatifs et culturels qui se préoccupent de la lecture des enfants : les bibliothèques de lecture publique, l'école, les associations d'Éducation populaire. C'est d'abord le modèle de l'Heure Joyeuse, modèle organisationnel d'une part, mais également modèle culturel véhiculant une vision précise de la lecture, des acquisitions, de la relation aux enfants et de la littérature de jeunesse. Lorsque le long retard français se sera progressivement atténué, les bibliothèques effectivement réalisées suivront, sans en avoir toujours conscience, un modèle différent, celui de la Joie par les livres.

    La description de ces deux modèles éclaire un certain nombre de thèmes encore fortement présents dans les discussions actuelles : la bibliothèque pour enfants est-elle un ghetto ? Qu'en est-il de la lecture des adolescents ? Quelle proximité le choix des livres en section jeunesse entretient-il avec la censure ? Quelles relations la bibliothèque pour enfants tisse-t-elle avec le monde enseignant ? Enfin et surtout, à quelle représentation de l'enfance ces modèles de bibliothèques renvoient-ils ? Ces questions toujours ouvertes méritent une approche pluridisciplinaire. Littérature de jeunesse et bibliothèques pour enfants sont en effet d'intéressants témoins d'un important changement culturel concernant la représentation de l'enfance à la fin du siècle dernier.

empty