Atlande Editions

  • Hernani

    Victor Hugo

    Traitant du sujet de Lettres du baccalauréat L pour les sessions 2019-2020 et 2020-2021, ce volume est confié à des spécialistes des oeuvres au programme, pour offrir un ouvrage extrêmement pratique et intelligent afin de préparer l'examen tout au long de l'année.
    Le plus complet et le plus fouillé tout en restant toujours pédagogique.

  • L'auteur s'insurge contre la dérive de nos sociétés qui cherchent à prévenir tout risque, à asep9ser la vie pour la prolonger indéfiniment et à dicter aux citoyens leur conduite par une série d'interdits et d'obliga9ons. La crise sanitaire est un révélateur profond de nos dérives : déresponsabilisa9on des poli9ques qui s'abritent derrière les experts, démission de l'Église qui accepte une eucharis9e cathodique, inaudibilité de toute voix discordante et résurgence de la déla9on de son prochain, qui serait oublieux du confinement, de son masque, de se faire tester...  En fait, le virus ne fait que rendre plus saillante une évolu9on inquiétante plus profonde illustrée par de nombreuses dérives dont nous donnerons ici deux exemples. D'une part les lois mémorielles édictent une pensée officielle au lieu de permeHre à la vérité de sor9r vainqueur du débat et poussent les scep9ques vers le complo9sme. D'autre part le principe de précau9on est érigé en impéra9f absolu, muselant nombre d'ini9a9ves de recherches et d'innova9ons. Dans un cas comme dans l'autre, c'est l'essence même de la démocra9e, ancrée dans le débat et le respect de l'ini9a9ve de chacun, qui est menacée.
    Il ne s'agit pas de nier la nécessité de prendre des précau9ons et de protéger ses semblables en se protégeant soi-même, mais de dénoncer l'infan9lisa9on des citoyens, que des pays comme la Suisse, la Suède ou Taïwan ont su mieux respecter. 

  • Traitant de l'oeuvre de la Renaissance au programme des agrégations externes de Lettres classiques et de Lettres modernes, l'ouvrage propose tous les éléments nécessaires à la réussite du candidat. Comme tous les Clefs-concours de Lettres modernes, l'ouvrage est structuré en quatre parties : Repères : le contexte historique et littéraire ; Problématiques : comprendre les enjeux de l'oeuvre ; Le travail du texte : questions de langue, stylistique et de grammaire ; Outils : pour retrouver rapidement une définition ou une référence

  • Les «poèmes interdits« de Baudelaire sont au nombre de six.
    Six pièces des Fleurs du Mal que le procureur qui avait déjà poursuivi Madame Bovary pour immoralité réussit à bannir en 1857. Elles le resteront jusqu'à... 1949. Aujourd'hui encore, ces poèmes n'ont que peu de chances d'entrer dans les Lagarde et Michard contemporains.
    Ces textes nous font encore rêver, frissonner ou vibrer.
    Leur répondent ici les illustrations sensuelles, sensibles et colorées d'un grand artiste belge contemporain.

  • L'obsession sécuritaire qui anime nos sociétés occidentales, en cherchant à supprimer tout risque de mort, déresponsabilise l'individu et conduit parfois à des comportements suicidaires. La promesse d'un allongement toujours prolongé de la vie interroge le sens de celle-ci et le cycle même de la nature avec ses successions de générations. La quête transhumaniste de la possibilité d'une vie éternelle met en péril le principe même d'humanité.
    Dans le même temps, nous évacuons la mort, confinée à l'hôpital, et combattons la souffrance, son corolaire considéré longtemps comme salutaire. Mais, par extension, nous mettons aussi à distance ce qui la précède, la vieillesse, reléguée dans de véritables hospices.
    Mis bout à bout, ces constats donnent le sentiment d'un naufrage. Pourtant, notre civilisation a en elle le ressort nécessaire pour s'assurer que l'homme reste au centre de celle-ci. Ce mouvement salutaire passe par un apprivoisement de la mort, composante essentielle de la vie. Ce qui, au travers de nos expériences particulières, nous concerne tous.

  • Tous les titres sont organisés autour d'une structure commune : des repères : un rappel du contexte historique et littéraire ; les grandes "problématiques", indispensables à la compréhension des enjeux de l'oeuvre ; le "travail du texte" consacré aux questions de langue, de stylistique et de grammaire ; des outils méthodologiques, notamment bibliographiques ; un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.

  • 1914. La guerre fait irruption dans un monde villageois qui va être arraché à lui-même. Entre Belfort et Mulhouse, à Carspach, un petit peuple d'ouvriers et de paysans se retrouve sur la ligne de front avant d'être déplacé par l'autorité allemande à l'autre extrémité de l'Alsace. Un père, Moritz, se réfugie en France. Son fils, Achille, devient malgré lui soldat du Kaiser ; il a 17 ans. Tous deux reviendront à Carspach, et chacun restera marqué à jamais par les événements. Achille tient des carnets en allemand, dont il tire ses mémoires. Le présent ouvrage, traduit en français, en retient la première partie jusqu'en 1923. Elle fait revivre la guerre des civils et des militaires, le destin d'une région frontalière chahutée entre la France et l'Allemagne et le voyage initiatique d'un jeune homme entrant dans l'âge adulte.

  • L'un est armé de son stylo, l'autre de son appareil photo. Deux formes de poésie, deux façons de croquer la vie. Deux manières de montrer le monde et les hommes, et de dénoncer les injustices et l'indifférence, leur aveuglement et leur avidité. Mettre en vers pour remettre en question. Fixer l'image pour secouer les consciences.

  • Un plaidoyer pour un théâtre à visage humain qui se meurt, victime du désintérêt des politiques pour la culture et de la course au spectaculaire.
    L'auteur défend avec passion sa vision du théâtre comme art incarné qui peut jouer un rôle fédérateur dans une France divisée, pourvu que les pouvoirs publics lui donnent les moyens d'exister et que les dramaturges n'oublient pas que c'est l'humain qui doit être au coeur du théâtre.

  • Fruit d'un séminaire animé au sein de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme de 2015 à 2017 et maintenant à la Fondation de France, avec l'intervention de nombreux responsables de grandes entreprises, hauts fonctionnaires, universitaires et acteurs de la solidarité, cet ouvrage interroge les nouvelles formes de philanthropie plus entrepreneuriales, à l'oeuvre dans les fondations, les associations, les entreprises, voire de la part de certains investisseurs. Il s'agit de confronter ces nouvelles pratiques qui entendent conjuguer responsabilité sociétale et performance, à leur ambition d'être une alternative à l'État-Providence en difficulté et de générer un «capitalisme responsable d'intérêt général». D'où la question inversée : et si c'était le capitalisme « financiarisé» qui changeait la philanthropie ? En puisant dans les pratiques des fondations, des entreprises et des pouvoirs publics, mais aussi dans un vaste creuset d'idées qui interrogent l'évolution de notre modèle de société, l'ouvrage construit progressivement sa réponse : reconnaître la portée transformatrice des nouvelles pratiques philanthropiques, mais accroître le niveau d'exigence à leur égard pour que rentabilité et solidarité se conjuguent vraiment au service d'une transformation du modèle.

  • À l'occasion du cinquantenaire de la disparition du grand écrivain provençal Jean Proal, les éditions Atlande rééditent son roman le plus connu, Où souffle la Lombarde, paru en 1943 chez Denoël.
    Ayant de peu raté le Goncourt, ce roman écrit dans des années sombres nous parle encore. Prônant le retour à sa terre, il tient de l'épopée moderne et donne un sens raisonné à l'écologie, rapport entre les hommes et leur milieu. Portant le nom de l'équivalent dans les confins alpins du Mistral, cet ouvrage a été unanimement acclamé.
    Max Jacob s'exclame ainsi à sa sortie : «Ce beau roman m'a étonné par la hardiesse de son initiative :
    Prendre pour sujet la montagne et la plaine est d'une magnifique audace. [...] Vous sentez la nature et vous la faites sentir et l'harmonie (ou plutôt la désharmonie) des gens heureux ou malheureux avec la terre. [...] Votre livre m'a donné l'impression très rare de la grandeur. La Lombarde rappelle la Joie de vivre de Zola : l'un est la lutte de la falaise contre la mer, le vôtre est la lutte de l'homme contre la terre.»

  • Les carnets inédits de l'auteur provençal durant son séjour dans un sanatorium en 1962, composés d'anecdotes sur le monde intellectuel de l'époque, de souvenirs, mais aussi d'observations de la vie quotidienne à Al Sola.

  • Sur les traces de l'érotisme surréaliste En écho aux amours tumultueuses d'André Breton, un membre du cabinet du Premier ministre décrit son parcours amoureux et sensuel. Roman de découverte, de passion, d'espoir, de déception.

    Roman indiscret qui se faufile derrière les portes des principales institutions de la République, de la Commission européenne et du patronat.
    Roman de promenade poétique et culturelle en compagnie des surréalistes dans un Paris mystérieux et insolite.
    Roman politique, aux côtés notamment des grandes figures passées du féminisme.
    Roman optimiste.
    C'est tout cela Vénérables Maîtresses - À André Breton... et bien plus. Le tout sur fond de franc-maçonnerie, de mère juive et de macarons.

  • Pamphlets, théâtre, discours de presse, essais, ils sont souvent anonymes, parfois signés de plumes célèbres, comme Louis-Sébastien Mercier ou Germaine de Staël. Quel rapport pragmatique ces textes entretiennent-ils avec leurs lecteurs et spectateurs ? Quelles sont les incidences de la fracture révolutionnaire, avec ce qu'elle engendre de bouleversements dans la définition de l'espace public et de la manière dont y circulent les textes, sur la reconfiguration éventuelle des discours, voire sur l'invention d'une langue inédite ? Au fil des épisodes successifs de la Révolution, notamment au cours de la période de Thermidor et du Directoire, quelles figures ou quels groupes cristallisent ces haines politiques ? Comment s'orchestre l'articulation entre la logique passionnelle de la haine et la rationalité supposée du politique ?

  • Traitant du sujet de Lettres et Philo des classes préparatoires scientifiques pour la session 2011-2012, cet ouvrage réunit spécialistes des différentes oeuvres au programme et enseignants des classes concernées pour offrir un ouvrage extrêmement pratique et intelligent dans une collection plébiscitée par les élèves et leurs professeurs.

  • S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES.
    Clefs concours offre une synthèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision. Chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche. Synthèse des travaux les plus récents. Ciels concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.
    Clefs concours Lettres. Tous les titres sont organisés autour dune structure commune : des repères : un rappel du contexte historique et littéraire. Les grandes " problématiques ", indispensables à la compréhension des enjeux de l'oeuvre. Le " travail du texte " consacré aux questions de langue, de stylistique et de Grammaire. Des outils méthodologiques, notamment bibliographiques. Un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.

  • Traitant du sujet de Lettres et Philo des classes préparatoires scientifiques pour la session 2012-2013, cet ouvrage réunit spécialistes des différentes oeuvres au programme et enseignants des classes concernées pour offrir un ouvrage extrêmement pratique et intelligent dans une collection plébiscitée par les élèves et leurs professeurs.

  • Tout pour réussir l'agrégation.

    Aristophane, Lysistrata.
    Shakespeare, Comme il vous plaira.
    Molière, L'Ecole des femmes, La Critique de l'Ecole des femmes.
    Goldoni, La Locandiera.

empty