Woody Allen

  • Né en 1935 à Brooklyn, Woody Allen se lance dans le show-business à l'âge de seize ans en rédigeant des gags pour des chroniques dans différents journaux de Broadway, avant d'écrire pour la radio, la télévision, le théâtre, le cinéma et le New Yorker. Il quitte ensuite la solitude du bureau de l'écrivain pour devenir humoriste dans divers clubs, puis le célèbre réalisateur que l'on sait.
    Durant les quelque soixante ans de sa carrière cinématographique, il a écrit et tourné cinquante films dont il est souvent aussi l'acteur principal. Il a reçu de nombreuses récompenses nationales et internationales, et a vu des statues érigées en son honneur (sans jamais d'ailleurs comprendre ce qui lui avait valu pareil hommage), et ses films ont été mis au programme d'écoles et d'universités dans le monde entier.
    Dans Soit dit en passant, Woody Allen parle de ses premiers mariages, l'un avec un amour de jeunesse, le second avec la merveilleusement drôle Louise Lasser, qu'il continue d'adorer. Il décrit aussi son aventure avec Diane Keaton, qui s'est transformée en l'amitié d'une vie entière. Il revient sur ses relations professionnelles et personnelles avec Mia Farrow, qui ont amené à la réalisation d'un certain nombre de grands classiques, avant d'être suivies par une rupture orageuse dont se sont repus les tabloïds. Il confie qu'il a été le premier surpris quand, à cinquante-six ans, il a entamé une amourette avec Soon-Yi Previn, alors âgée de vingt-et-un ans, qui devait conduire à une grande histoire d'amour, passionnée et retentissante, et à un mariage heureux de plus de vingt ans.

    Sur un ton souvent désopilant, d'une honnêteté absolue, plein d'intuitions créatives mais traversé de perplexité, c'est le récit d'une icône américaine qui vous dit tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser le demander...

  • Soit dit en passant

    Woody Allen

    • Audiolib
    • 12 Novembre 2020

    Né en 1935 à Brooklyn, Woody Allen commence sa vie professionnelle à l'âge de seize ans en rédigeant des gags pour des journaux de Broadway, avant d'écrire pour la radio, la télévision, le théâtre, le cinéma et le New Yorker. Il quitte ensuite la solitude du bureau de l'écrivain pour devenir humoriste dans des night-clubs, puis le célèbre réalisateur que l'on sait.
    Woody Allen revient ici sur soixante ans de carrière cinématographique, auréolée de nombreuses récompenses, et sur ses relations amicales et amoureuses.
    Sur un ton souvent désopilant et d'une honnêteté absolue, voici le récit d'une icône américaine qui vous dit tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans oser le demander...

    Jean-Luc Kayser est la voix française officielle de Woody Allen depuis près de 30 ans. Écoutez-le : en un instant, il fait surgir Woody Allen devant vous, son ton désabusé, sa gouaille new-yorkaise, son humour en demi-teinte, tout y est !

  • L'erreur est humaine

    Woody Allen

    • J'ai lu
    • 14 Mai 2008

    Woody Allen mêle le ridicule à l'invraisemblable sans oublier d'y mettre une pincée d'acide. Il renoue avec un sens du décalage, de la dérision et de l'absurde qui rappelle l'esprit de ses premiers films. Avec, comme toujours, des dialogues à hurler de rire.

  • Nat Ackerman est vautré sur son lit, concentré sur la lecture du Daily News. Surgissant de la fenêtre, un personnage sinistre fait une entrée théâtrale. La Mort (car c'est elle) n'est pas d'humeur à rigoler : elle s'est coincé le talon dans la gouttière et elle a un bon de commande à remplir. Histoire de se détendre, tous deux entament une partie de ginrummy qui pourrait bien les réconcilier.

  • Ce recueil de textes et pastiches humoristiques traite de sujets variés, tels que la nature de la relativité et la relativité de la nature, la menace ovniprésente des OVNI, ou la vie secrète de Madame Bovary et de son amant Kugelmass - de même, bien sûr, que des obsessions favorites de Woody Allen : sexe, mort et religion.
    Sans oublier les questions fondamentales : " De quelle longueur doit être la jambe d'un homme ? " à laquelle il apporte une réponse d'une éclatante logique : " Assez longue pour toucher le sol "...
    Qu'il aborde dans cette sélection inédite la philosophie, la science, les grands événements mondiaux ou la critique gastronomique, le New-Yorkais génial et névrosé déploie dans ces seize courts chefs-d'oeuvre son éclectisme et son humour inimitable.
    " De tous les hommes illustres que la Terre ait jamais porté, celui que j'aurais préféré être fut Socrate. Pas uniquement parce qu'il était un grand penseur ; je suis connu pour émettre moi-même des pensées suffisamment profondes, bien qu'elles tournent invariablement autour d'une hôtesse de l'air suédoise et d'une paire de menottes. ", etc.
    S'il est connu pour sa filmographie, Woody Allen fut aussi remarqué pour sa virtuosité de manipulateur de mots. Avec ses chroniques et aphorismes, il reste l'un des rares écrivains capables de faire rire aux éclats.
    Après avoir été renvoyé de l'université de New York et de City College, Woody Allen se tourne vers la carrière d'écrivain professionnel, d'abord dans la presse puis pour la télévision et le théâtre. En 1964, il décide de devenir comédien lui-même. Ce petit bonhomme à lunettes séduit par sa maladresse et son humour. Son premier scénario de film, écrit en 1964, est le très populaire What's new Pussicat oe. Quelques années plus tard, avec Annie Hall puis Manhattan, il est mondialement reconnu comme un grand cinéaste. Depuis, chaque année, en France, le public des salles de cinéma a pris l'habitude d'attendre " le nouveau Woody Allen ". Mais c'est aussi avec ses livres et recueils de chroniques et d'aphorismes qu'il a conquis un large public (Destins Tordus : 40 000 exemplaires vendus en grand format depuis sa parution en 1981 dans la collection " Pavillons ")

  • Chez Woody Allen, Dieu est un chef de service sadique qui s'amuse à lancer des paris absurdes avec Satan. Et pour Les gagner, Le Seigneur n'hésite pas à pousser Job dans un chaudron de Béchamel, avant de lui envoyer un ange de Miséricorde qui l'assomme à coups de maillet de polo... De pensées ahuries en aphorismes grandioses, une folie douce salvatrice qui raille Les mythes du monde moderne.

  • En incarnat harry, écrivain new-yorkais d'aujourd'hui, woody allen se penche sur les aventures réelles, fictives, passées, présentes et à venir d'un personnage avec lequel il joue au jeu du miroir et de l'auto-citation pour le plus grand plaisir du spectateur.

    La vie de harry est une succession de péripéties tumultueuses, débridées jusqu'à l'hystérie. pour créer les personnages de ses romans, il puise abondamment dans ses propres expériences amoureuses. a force de dédoublements et de copies, de faux et de vrais harry, il devient le jouet impuissant de cette folie, rattrapé par ses fictions. mieux vaut en rire, bien que tout cela s'avère finalement très sérieux, voire même mortellement dangereux.

  • Rentrez dans un nouveau Manhattan où les tueurs en série se plaignent d'être toujours les premiers incriminés dès que trois ou quatre victimes sont tuées de la même façon.
    Dans ce monde, les flics sont régulièrement contactés par des zoos pour faire des remplacements lorsque l'ours titulaire est en congé maladie ; les dessinateurs de la police refusent de faire des portraits-robots tant que le suspect ne vient pas prendre la pose ; et un Grand Congrès des Ennemis se tient chaque année sur la Côte Est... Au milieu de ce joyeux capharnaüm, vous trouverez aussi un dentiste qui fait des mystères...
    Neuf nouvelles imprégnées de l'humour burlesque et décalé du cinéaste américain à savourer.

  • Neuf nouvelles de woody allen qui renouent avec l'esprit des premiers films du maître de la dérision.

  • Comédie écrite, réalisée et interprétée par woody allen, avec woody allen, george hamilton, téa leoni, debra messing, mark rydell, treat williams.
    Dans les années 80, val waxman (woody allen), réalisateur new-yorkais aux deux oscars, est au sommet de sa gloire. depuis lors, sa carrière n'a fait que décliner le rendant totalement inadapté au marché actuel du cinéma. a hollywood, les plus charitables le traitent " d'artiste ", d' "intello " ou de "perfectionniste maniaque " ; les autres ne voient en lui qu'un fauteur de trouble, un nombriliste névrosé, un enquiquineur patenté et un incurable hypocondriaque.
    Cantonné à la réalisation de spots publicitaires, val vient d'être viré de son dernier tournage au canada. il se sait au bout du rouleau. c'est alors que son ex-femme, ellie (téa leoni), lui offre une chance inespérée de se refaire. elle suggère au puissant producteur hollywoodien, hal yeager (treat williams), son patron et amant, de confier à val la réalisation d'un film de 60 millions de dollars : " the city that never sleeps ", une ode à sa ville favorite : new york.
    Poussé par son agent al hacks (mark rydell), val emporte de justesse le contrat. mais, une "petite complication" surgit à la veille du tournage.

  • Woody Allen

    Woody Allen

    Deux best-sellers de Woody Allen réunis dans un Point2 : Dieu, Shakespeare et moi et Pour en finir une bonne fois pour toutes avec la culture.
    Des récits plus drôles les uns que les autres et des pastiches, qui mettent en scène Dieu, en tant que chef de service sadique, Satan, ou encore la Mort. Woody Allen s'en donne à coeur joie et raille les mythes du monde moderne.

  • Adultères

    Woody Allen

    • 10/18
    • 6 Octobre 2005

    Woody Allen brûle les planches ! Avec ses trois pièces, il met en scène les états d'âme de la bourgeoisie new-yorkaise. Infidèles et trompeurs, ses personnages aussi chics à la ville que lâches dans l'intimité de leurs luxueux appartements se trouvent confrontés à la révélation de leurs plus troublants secrets. Adultères, mensonges et autres trahisons domestiques, Woody Allen s'attaque à la complexité des rapports humains à travers des dialogues drôlissimes et des situations aussi absurdes que cauchemardesques. Un véritable régal !

  • A collection of 52 pieces of writing displaying Woody Allen's own brand of humour.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Anglais Mere Anarchy

    Woody Allen

    Features eighteen witty, wild and intelligent comic pieces. This book includes tales of a body double who, mistaken for the film's star, is kidnapped by outlaws; a pretentious novelist forced to work on the novelisation of a "Three Stooges" film; and a nanny secretly writing an expose of her Manhattan employers.

  • Le petit Woody Allen illustré

    Woody Allen

    • Plon
    • 10 Janvier 1995

    " cloquet haïssait la réalité, mais il admettait que c'était le seul endroit oú se faire servir un bon steak.
    " " les méchants ont sans doute compris quelque chose que les bons ignorent. " " la dernière fois que j'ai pénétré dans une femme, c'était dans la statue de la liberté. " le sexe, l'amour, les intellectuels, la psychanalyse, new york, tel est le creuset magique d'oú jaillit l'idylle la plus paradoxale qui soit entre l'humour juif américain et la france, patrie de l'esprit cartésien. rassemblés pour la première fois, sous le titre le petit woody allen illustré, voici les meilleurs extraits de l'oeuvre de woody allen tirés de ses tout premiers sketchs, de ses dialogues de film les plus percutants et de ses rares interviews.

    Un exceptionnel florilège, mais plus encore un chef-d'oeuvre de drôlerie qui consacre le talent du plus grand auteur comique américain.

empty