Richard Abauzit

  • « Le Code du travail est l'ennemi n°1 des patrons » s'écrie Pierre Gattaz. Et voilà Hollande, Valls et Macron qui engagent la refonte du Code du travail alors que l'encre de la précédente ré-écriture est à peine sèche. Ils proposent « d'adapter le droit du travail aux besoins des entreprises », alors que depuis cent ans de luttes sociales nous faisions l'inverse, nous adaptions les entreprises au droit du travail. Ils s'attaquent à l'existence même du salariat, pour « avancer » vers une société « sans statut », « ubérisée », pour en finir avec les emplois stables et la protection sociale. C'est en fait un retour deux siècles en arrière, au temps des tâcherons, sans salaire, ni horaire, ni droit, ni loi. Ce livre analyse les suites de l'ANI (Accords Nationaux Interprofessionnels) du 11 janvier 2013, des lois Sapin, Macron et Rebsamen, le projet de loi El Khomri, les rapports Combrexelle, Mettling, Badinter. Il est un antidote contre la propagande de ceux qui veulent diminuer le « coût du travail » et qui oeuvrent non pas pour réduire le chômage mais pour accroître les dividendes.

empty