Littérature générale

  • Fruit d'une longue correspondance, la voix de Thierry Cazals donne vie à celle de Vincent Delfosse, jeune haïkiste disparu en 2007.
    Au-delà des définitions conventionnelles du Haïku, La Volière Vide est une échappée sur un univers poétique et captivant.

    Bouillon de légumes je fête la fin de ma peur de mourir Thierry Cazals promesses de retrouvailles sous la lune un peu de fumée Vincent Delfosse

  • Zoo

    ,

    Le zoo est un espace social, un lieu de rencontre entre animaux et visiteurs de tous horizons. Au delà des principales missions de pédagogie, de conservation des espèces et de recherche scientifique, c'est surtout la dimension récréative qui séduit le public. Pour beaucoup, une visite au parc zoologique cristallise des images et des émotions inoubliables qui nous feraient presque oublier l'artificialité de ces environnements naturels recréés. Dans son recueil, Pierre-Jean Carrus capture avec une pointe d'ironie tout ce qui fait la vie des zoos. Au fil des pages, notre poète des zoos ne se contente pas de faire défiler devant nos yeux des oiseaux, des reptiles et des mammifères venus du monde entier, il nous fait sentir - de l'intérieur - comment ces êtres à plumes, à poils ou à écailles subissent et endurent, tant bien que mal, leur enfermement. Transformés en objets de curiosité, en bêtes de spectacle ou en banals produits de consommation (sous forme de peluches, mugs ou porte-clefs en vente dans les boutiques des parcs), ces animaux dénaturés en disent long sur notre rapport à nos origines. À travers eux, n'est-ce pas aussi finalement une part de nous que nous emprisonnons derrière des barreaux ? Extrait de la préface de Thierry Cazals dans les coussinets sous les pattes des panthères des douceurs probables

  • Trois témoins, trois amis fidèles et constants du poète rendent ici témoignage des derniers jours de Paul Verlaine : F-A Cazals, dessinateur et sans doute la dernière grande passion du poète vieillissant ; Gustave Le Rouge, écrivain polygraphe, qui fut le dernier commensal de Verlaine le jour de sa mort, et Maurice Barrès, écrivain, député, membre de l'Académie française, qui a préfacé le livre, et qui fut un soutien efficace du poète.
    Plein d'une admiration enthousiaste et lucide, ce récit des derniers jours est enrichi de citations du poète ainsi que de nombreux témoignages. S'il n'embrasse bien sûr pas la vie entière de Paul Verlaine, il montre, preuves à l'appui, que la renommée montante et la misère tenace purent se côtoyer chez un des plus grands poètes français. Entre émotion et compassion, le témoignage de ces amis fidèles brosse un portrait inattendu de celui qui aimait à se faire appeler Pauvre Lélian - anagramme de Paul Verlaine -, où le talent et l'humour le disputent bien souvent aux assauts de la guigne.

  • L'auteur, poète et comédien nous fait partager sa découverte sensible du monde, sa vie rythmée par les heures africaines qui rythment la vie, le chant des griots, les nuits fraîches, odoriférantes et symphoniques.

  • Visage de la neige

    Thierry Cazals

    Ces poèmes saluent la naissance du premier fils de l'auteur.

    « d'ici un an ou deux ton babil aura pris son envol tu nommeras chaque flocon de neige l'un après l'autre le monde aura davantage de contours un peu moins de couleurs tu voudras savoir comment, savoir pourquoi mes yeux, tes yeux jetés en l'air sauront-ils voir encore le visage de la neige ? » Une première édition de ce recueil a été publiée par l'Epi de seigle en 2005 et a reçu le prix PoésYvelines 2005.
    Cette nouvelle édition présente six textes inédits.

  • "Paris.

    Elsa travaille dans l'édition, Simon dans la banque. Tous deux ont décidé d'investir dans la pierre : leur choix se porte sur un superbe appartement qu'ils vont restaurer entièrement.
    En visite chez ses parents, Simon, un soir, aperçoit une silhouette lumineuse dans un coin de sa chambre ....
    Cette rencontre étrange va bouleverser sa vie et lui ouvrir des perspectives extraordinaires et inattendues sur la nature de la Vie"

empty