Frédérique Bertrand

  • Cahier d'activité avec des animations en ombro-cinéma à compléter pour inventer des images.

  • Bientôt l'été

    Frederique Bertrand

    Dans la série «je mange», il y a de tout. Les livres de recettes, de diététique sauvage, les manuels de savoir-garder-la-ligne ou de savoir-maigrir, les guides pratiques, les méthodes de régimes révolutionnaires...
    Au petit jeu des «comment», Bientôt l'été ne prétend pas répondre. Le livre pourtant vaut son pesant de papier: 178 pages de dessins et de textes, carnet de route d'une dame qui, ankylosée un 1er janvier, s'interroge sur son corps et ses débordements.
    L'histoire est une suite incontrôlée d'enchantements et de déboires, d'interrogations fortuites, d'énumérations farfelues que le comique mord à pleines dents.
    Auteur jeunesse confirmée (au Seuil, au Rouergue, ou chez Gallimard), Frédérique Bertrand entame ici un livre-fleuve sur notre rapport à la nourriture, un épais cahier chargé de grandes choses et de petits riens.
    Un roman graphique, à déguster en toutes saisons.

  • Tu vas voir

    Frédérique Bertrand

    "Tu vas voir" une promesse scandée au fil des pages, une ritournelle pour accompagner le tout petit et l'aider à faire ses premiers pas dans l'apprentissage de sa vie, des images, à se faire ses propres idées. "Tu vas voir" ouvre le champ des possibles, des choix, ceux de la liberté

  • Déjà Noël

    Frédérique Bertrand

    Avec déjà noël, Frédérique Bertrand nous propose de replonger dans ses dessins à l'aspect velouté, réalisés à la feuille de carbone et de prolonger sa vision du couple drôle et décalée qu'elle avait entrepris avec bientôt l'été. Après Madame, voici Monsieur !
    Dépassé par son idéal de bonheur, un homme sous pression nous fait part de ses interrogations sur son couple, son travail, sa vie.
    Le chantier est vaste.
    Avec tendresse et humour Frédérique Bertrand interroge ce temps qui nous file entre les doigts. Par bribes et morceaux, les paradoxes et stéréotypes de notre société sont décortiqués.
    Le lecteur tâtonne et déchiffre, au fil des pages, cette histoire extraordinaire d'un anti-héros ordinaire.

  • T

    Frédérique Bertrand

    Frédérique Bertrand exerce son art depuis une bonne dizaine d'années après être sortie diplômée de l'École des Beaux-Arts de Nancy. Elle a marqué par son style novateur les Éditions du Rouergue et en est devenue le fer de lance auprès d'Olivier Douzou.

    Elle est une artiste bien singulière dans le panorama de l'illustration actuelle, et inspire de nombreux autres illustrateurs. Comme elle sait tout faire et que tout semble la passionner, on la retrouve dans la presse, la communication, dans l'édition jeunesse mais aussi adulte, dans des galeries d'art, sur des supports multimédia... Quand on croise ses images, on la reconnaît parmi tous et en même temps elle parvient à chaque fois à nous surprendre. Son oeuvre a été primée de nombreuses fois en France, en Italie, Hollande, Portugal ou encore aux États-Unis. Si Frédérique semble de tous les mondes, elle est assurément de son temps. (...)

  • La valise

    Frédérique Bertrand

    Cette fois-ci, le petit bout n'en peut plus, il se révolte et met les bouts. Il en a par dessus la tête et dans sa valise, il va emporter le strict minimum, et un peu plus... tout ce qui pourrait lui manquer. Dans sa valise, il va même prendre sa maison et tout son contenu... Il ne doit rien oublier, pas même ses parents... Le petit bout s'emporte et sa valise devient finalement un objet essentiel pour ranger sa colère.

  • Abbicci di

    Frédérique Bertrand

    Le centre culturel Una Volta a demandé à Frédérique Bertrand, illustratrice et auteure de plus de trente albums, d'imaginer un abécédaire à partir de mots choisis en collaboration avec l'association A Scoglilingua. Cet abécédaire a d'abord pris la forme d'un jeu de vingt-deux cubes permettant de relier lettres, mots et images ; ce jeu a été expérimenté durant toute une année scolaire à l'école bilingue René Subissi à Bastia. Il était important pour nous de permettre à tous d'accéder à cette création ; ainsi aujourd'hui, ce jeu devient un livre qui traduit le double engagement d'Una Volta, aussi bien aux côtés de l'illustration contemporaine, que de l'apprentissage de la langue Corse. Un livre où, entre le mot et l'image, l'imagination peut se déployer.

  • Cet album propose 13 comptines totalement imaginées pour les jeux de mots et les sonorités - dans la grande tradition du genre, pour un dialogue avec les images tout aussi libres et délirantes. Ainsi vont se croiser dans un monde joyeux et absurde Ours, Minou, Poule Mousse, Coq, Veaux, Vaches, Cochons, Teckel, Poney et des personnages qui fréquentent plus rarement la littérature jeunesse : Dindon, Truite, Paon, Oursin, Bigorneau, ou encore Crevette. Cet album est une reprise partielle des comptines en continu, série dont la publication s'était interrompue en 2013. avec l'apparition de 8 petits nouveaux figurants.

  • Attention les yeux ! Cette fois-ci, on enfile le pyjama pour parcourir un musée. Avec la grille, on met en lumière l'impressionnisme, on anime Mondrian dans un boogie-woogie, on réveille Soulages, on peut même s'arrêter devant l'art cinétique. Tout bouge ici sauf les gardiens !
    Nouvel opus de la série en Pyjamarama, «Le Musée» propose une visite magique dans l'Art contemporain.

  • Un enfant rejoint son lit et s'aventure cette fois-ci dans son corps : les lumières scintillent sous les paupières, à l'intérieur de sa tête il perçoit des fourmillements. Il imagine des circulations, la pompe de son coeur, écoute sa respiration : la mécanique est merveilleuse ! Après New York ou Lunaparc, le corps est franchement la plus belle des attractions.
    Quand les rouages se grippent, c'est le frisson, la chaleur et notre petit héros franchit la grille de son pyjama, son corps lui échappe : le rêve devient fiévreux !
    Sur le plan vertical, une histoire illustrée par Frédérique Bertrand répond aux images horizontales et « tactiles » de Michaël Leblond : des graphismes qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïde rayé.

  • 60 activités et conseils pour comprendre ses peurs et gonfler son muscle du courage !

    Tu as parfois la frousse, la trouille, les jetons ? C'est normal ! Tout le monde a peur de quelque chose : les adultes comme les enfants. La peur est parfois une amie : elle t'oblige à être prudent, elle t'aide aussi à te connaître. Mais, parfois, elle devient très collante et t'empêche d'aller bien...
    Apprends à comprendre cette émotion et à l'apaiser grâce à ce cahier. Avec :
    - Des infos utiles et surprenantes pour découvrir son fonctionnement, dans ton corps et ton cerveau.
    - Des activités variées pour t'exprimer et mieux comprendre tes peurs.
    - Des rituels pour te relaxer et pour t'aider à réagir.
    - Une boîte anti-frousse à découper et à monter. Alors, prêt à devenir plus grand et plus fort que tes peurs ?

  • Le pyjama à rayures est idéal pour réveiller une très ancienne technique de l'animation : l'ombro-cinéma.
    Passées la couverture et les premières pages, un enfant s'endort ; le livre bascule aussi ...
    Les autoroutes que l'on aperçoit annoncent la proximité d'une grande métropole que notre héros va survoler dans son pyjama rayé.
    C'est une ville spectaculaire qui bouge avec sa foule, son trafic, ses lumières, c'est NEW-YORK !
    Sur le plan vertical, une histoire illustrée par Frédérique Bertrand répond aux images horizontales et « tactiles » de Michaël Leblond : des graphismes qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïde rayé. Ce premier ouvrage de la série « pyjamarama » survole New-York avec un clin d'oeil à « Little Nemo » dont les rêves s'animaient aussi, en 1911.

  • C'est l'histoire d'un petit garçon qui se réveille un matin avec un gros mensonge. Ce mensonge prend peu à peu la forme d'une boule rouge dont il n'arrive pas à se débarasser, qui se met à grossir, persiste et devient entêtante, une boule qui roule et qui finit par éclater comme la vérité. Et le petit garçon est soulagé ! Cet album nous entraîne dans une spirale, le chemin pris par les enfants quand leur imaginaire les amènent à démesurer certains événements qui au final s'avèrent sans importance et indécelable à l'oeil nu des adultes. Un texte simple et ciselé qui fait une belle place aux illustrations de Frédérique Bertrand.

  • Grand-père a découvert qu'il avait la main verte. En témoigne son nouveau potager dans lequel Pierre est convié en cette belle soirée du mois d'août pour une leçon de jardinage. Grand-père,  très « terre à terre », explique dans un monologue ininterrompu  toute l'attention portée à son potager, Pierre a le regard rivé au loin là où se produisent des événements extraordinaires :  les extra terrestres- les aoutiens- débarquent, envahissent l'espace, enlèvent, démolissent etc Chacun  évolue avec un champ visuel  distinct,  pour un album qui propose une lecture en deux plans que seul le lecteur voit simultanément. À l'instar de « Costa Brava », petit Pierre est une nouvelle fois exposé à la confusion entre le réel et l'imaginaire.

  • Le pyjama à rayures est idéal pour réveiller une très ancienne technique de l'animation : l'ombro-cinéma.
    Passées la couverture et les premières pages, un enfant s'endort ; le livre bascule aussi... Après New York, le « pyjamarama » visite une nouvelle ville : Paris.
    Paris qui scintille au passage de la grille est plus que jamais la ville lumière, on découvre aussi bien le « Moulin Rouge » que les bateaux mouches, avec un clin d'oeil obligé à la façade en diaphragmes de l'Institut du monde arabe, un passage incontournable devant le centre Georges Pompidou et la fontaine Stravinsky etc.
    Sur le plan vertical, une histoire illustrée par Frédérique Bertrand répond aux images horizontales et « tactiles » de Michaël Leblond : des graphismes qui s'animent avec magie au simple passage d'un rhodoïd rayé.

  • Cette fois-ci, ce sont les billes qui s'animent et se mettent en mouvement pour une course spectaculaire, comme dans la fameuse série « pyjamarama » ! Deux camps s'affrontent, les billes rouges contre les billes bleues. Ça roule particulièrement bien pour les rouges qui sont en tête jusqu'à l'avant dernière page. Mais le suspense reste total ! Reprenant un des principes de base de l'animation en « ombro-cinéma », Michaël Leblond et Frédérique Bertrand s'adressent ici aux plus petits avec une mécanique simple, éprouvée et tellement magique.
    Les billes ne tiennent pas en place et seront les personnages essentiels d'ouvrages à venir destinés aux plus jeunes lecteurs.

  • Comme dans chaque album de la série « pyjamarama » (série à succès, près de 100 000 ex. vendus), un petit garçon enfile son pyjama rayé avant d'aller se coucher et s'endort. Son rêve l'entraîne alors dans la visite de la ville du Havre. Toute la ville bouge et s'anime au passage de la grille magique, l'effet de cette ancienne technique optique, l'ombro-cinéma. Ce livre est réalisé en partenariat avec la ville du Havre et la région Normandie à l'occasion de l'anniversaire des 500 ans du Havre, (27 mai-5 novembre), un événement très attendu et orchestré par Jean Blaise, le Monsieur Culture de Nantes, notamment du Voyage à Nantes, et de La nuit blanche à Paris (installations artistiques, performance de la compagnie Royal de Luxe etc...)

empty