DORA

  • Dora a un petit chien qui adore se rouler dans la boue. Le petit coquin est tout sale maintenant. Rejoins Dora et aide-la à lui faire prendre son bain.
    Dora reste l'héroïne incontournable des 2-6 ans.

  • Avec Dora, l'enfant découvre les formes. Grâce à de nombreux jeux éducatifs, il apprend pas à pas à reconnaître les formes (ronds, carrés, triangles...) en s'amusant avec ses gommettes.
    Dora reste l'héroïne incontournable des 2-6 ans.

  • Avec Dora, l'enfant découvre les chiffres. Grâce à de nombreux jeux éducatifs, il apprend pas à pas à les reconnaître en s'amusant avec des gommettes.
    Dora reste l'héroïne incontournable des 2-6 ans.

  • Dora à la plage

    Dora

    Vive les vacances ! Dora et Babouche partent au bord de la mer et retrouvent tous leurs amis sur la plage.
    Une belle histoire d'amitié !

  • C'est les vacances ! Baignade, dégustation de glace, tours de manège, visite à la ferme ou au musée, c'est le moment pour Dora et Babouche de bien s'amuser ! Grâce aux activités ludiques et variées, les enfants découvrent les joies des vacances.

  • Naiya entretient un jardin avec les enfants du quartier. Pour la visite du maire de Playa Verde, le jardin doit être magnifique. Mais catastrophe, les fleurs sont presque toutes fanées. Quelqu'un a oublié de les arroser ! Avec l'aide de ses amis, Dora arrivera-t-elle à arranger le jardin avant l'arrivée du maire ?

    Dora reste l'héroïne incontournable des 5-7ans.

  • Deuxième chance

    Dora

    Ce roman de science-fiction exotique vous emporte dans un univers insolite, avec des descriptions surprenantes de la Nouvelle-Calédonie, où un enchaînement de poursuites et d'énigmes pose le problème des synergies sur notre écosystème et apporte une réponse éventuelle pour un proche avenir. Le suspense est intense : l'héroïne arrivera-t-elle à fuir l'implacable systsème dont elle est prisonnière, et, au terme d'une traque sans merci, trouvera-t-elle enfin sa "Deuxième chance" de bonheur dans ce Pacifique sud dont elle rêve ?

  • Mâles baisées : le livre qui dénonce le patriarcat sous les draps Nouv.

    Mâle-baisées est un essai qui parle de sexualité féminine post #metoo. Le ton utilisé est aussi cash que celui de Virginie Despentes mais avec la rigueur journalistique de Mona Chollet. C'est un livre extrêmement référencé qui parle de sexualité féminine d'un point de vue actuel, mais aussi d'un point de vue historique, social, scientifique et politique.

    Mâle-baisées balaye de nombreux sujets qui touchent à la sexualité des femmes : différentiel orgasmique, masturbation, objectification des femmes, l'injonction à être une vierge ou une putain, la honte de nos corps, la mutilation du sexe féminin, la charge contraceptive, le porno, la prostitution, le viol, la soumission, le racisme sexuel, l'éducation sexuelle etc.

    Ce livre ressemble à la sexualité des femmes, c'est un voyage entre plaisir et martyre, qui je l'espère, aidera à mieux comprendre les nombreux enjeux de la sexualité féminine et à bannir à tout jamais la mâle-baise.

    Mâle-baisées, est un livre que j'écris avec toute ma vulve'nérabilité.
    Mâle-baisées, est un livre de clittérature qui conjugue féminisme et sexualité.
    Mâle-baisées est un coup de poing sous la couette !?Mâle-baisées est un livre qui interroge les rapports de domination entre hommes et femmes et qui analyse la façon dont ils influent sur la sexualité.
    Mâle-baisées est un livre qui explique comment les constructions sociales régissent la sexualité des femmes et comment elles banalisent les violences sexuelles.
    Mâle-baisées, est un livre qui va vous ré-jouir.
    Mâle-baisées est un livre qui parle à la fois de plaisir féminin mais aussi d'injonctions à la virginité, de culture du viol, de porno, de prostitution, de racisme sexuel, de traumas...
    Mâle-baisées est un livre qui se demande « et si se battre pour nos droits commençait sous la couette ? » Mâle-baisées, est un livre que certains qualifieront de vulgaire, ce à quoi je répondrais que non...
    Mâle-baisées, est un livre fièrement féministe qui appelle à la révulvation?!

  • À fleur de pet. C'est l'état dans lequel je suis depuis une dizaine d'années. À fleur de pet et à fleur de peau. Quelque part entre les rires, les pleurs et les gaz. Oui, les prouts. Les vapeurs rectales. Entre constipation et diarrhée, j'éternue sans cesse de l'anus.

    Dix ans de nomadisme médical à tout essayer, tout en me trimballant cette fichue étiquette fourre-tout que la médecine allopathique m'avait mise sur la tête « colopathie fonctionnelle » ou « syndrome de l'intestin irritable », jusqu'au jour où j'ai décidé de mener mon enquête.
    Fatiguée d'entendre que c'était « dans ma tête », je suis partie en prout pour la connaissance pour que ma vie arrête d'être une rafale de pets ! Être une usine à gaz pour le reste de ma vie ? C'est hors de question !
    En faisant face à cette maladie, en décryptant ma symphonie rectale, ma vision de la médecine et du corps a évolué. Je pète donc nous sommes ! Je vous raconte mon cheminement pour aller vers la guérison, et la solitude ressentie face à ce problème car cette maladie chronique est encore trop peu connue en France.

    Ce livre est le premier livre sur le SIBO (Small Intestinal Bacterial Overgrowth), la maladie des hyperballonnés.

    Il s'agit d'une maladie du microbiote, ces 100 000 milliards de bactéries qui habitent nos intestins. Cette enquête ouvre des pistes et propose des solutions qui s'adressent à tous ceux qui ont sans arrêt mal au ventre sans réussir à trouver de remède, à tous ceux qui ont le microbiote à l'envers !

  • En 1995, Dora Vallier, dont L'Echoppe avait déjà publié plusieurs titres, avait préparé un nouvel ouvrage sur Mark Rothko, s'appuyant sur deux textes qu'elle avait écrits à l'occasion des deux expositions de l'artiste à Paris, en 1962 et 1972. Ce dossier était presque achevé mais l'auteur espérait trouver encore quelques informations qui lui faisaient défaut, surtout sur l'exposition très méconnue de décembre 1962.
    A l'époque, les archives du Musée d'art moderne de la Ville de Paris semblaient inexistantes ou inaccessibles. Puis Dora Vallier fut malade et disparut en 1997. Nous avons récemment retrouvé ce dossier dans nos cartons et avons pu fort heureusement, grâce à diverses nouvelles sources, le compléter. Les notes que nous avons ajoutées sont signalées comme "note de l'éditeur" .

  • Destination touristique en vogue, la Croatie vous paraîtra encore plus agréable si vous en connaissez quelques rudiments linguistiques. Le guide propose des mots-clés, des phrases utiles par thèmes, des expressions courantes et un lexique conséquent pour aller à l'essentiel dans la communication orale.

  • En Palombie, le président inaugure à grand frais un édifice colossal : un barrage sur le grand fleuve Huaytoonarro. Un évènement qui indiffère complètement le Marsupilami, qui a d'autres jaguars à fouetter. Mme Marsupilami a disparu, et l'odorat de notre ami lui indique clairement le coupable : Bring M. Backalive, le célèbre chasseur. Sarah et Bip ne tardent pas à se joindre au Marsu qui part aux trousses du kidnappeur - mais la situation se complique rapidement ...

  • « Pandore est la première femme, le beau mal ; elle ouvre une boîte défendue ; en sortent tous les maux dont héritera l'humanité ; seule demeure l'espérance. » D'Hésiode à Paul Klee, soit sur la totalité de l'arche de temps de l'art occidental, le mythe de Pandore accomplit son chemin. C'est ce parcours, avec ses longs silences, ses reprises, ses transformations, que le livre de Dora et Erwin Panofsky retrace. De la Délie de Maurice Scève (« Et de moy seul fatale Pandora ») aux dessins et aux peintures du néo-classicisme, de l'inquiétante et très belle Eva Prima Pandora de Jean Cousin à la femme fatale peinte par Dante Gabriel Rossetti, à travers livres d'emblèmes, textes savants, poèmes, compilations et grande peinture, ce sont non seulement les transformations d'un mythe, mais aussi la façon dont les époques qui le reprennent se projettent en lui, qui deviennent explicites. S'il sert bien tout d'abord à coudre très finement ensemble les pièces détachées dont se compose l'histoire de l'art, le fil conducteur des avatars du mythe de la boîte de Pandore, dégagé de l'ensemble du tissage culturel par une érudition à la fois extraordinaire et délicate, et comme tendu invisiblement par une sûreté théorique tout aussi déconcertante, vient ici fonctionner comme une sorte de révélateur. Le long de cette enquête si riche en pièces à conviction, le lecteur se retrouve, pour sa joie la plus grande, dans la posture de celui qui avance au sein d'une fiction : ce qui s'échappe de la boîte de Pandore ouverte par Erwin et Dora Panofsky, c'est la matière fictionnelle même, dans une pureté quasi originelle. Un nouvel essai du grand historien de l'art Erwin Panofsky, qui s'ajoute aux trois succès dans la collection Bibliothèque Hazan : Dürer, Titien et Les primitifs flamands.

  • St. moritz chic

    Lardelli Dora

  • Cette publication présente un panorama actuel des initiatives privées dans le monde muséal. À travers les contributions de collectionneurs et de fondateurs de musées internationaux, l'ouvrage couvre la diversité des problématiques liées à l'essor des institutions privés dans l'art contemporain.

    Des institutions privées comme la Menil Collection à Houston, la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence, ou le Louisiana Museum of Modern Art à Humlebaek existent depuis longtemps. Au cours de la dernière décennie, de nombreux nouveaux musées privés ont été créés dans le monde entier, en particulier des musées d'art contemporain.
    À Athènes, Jakarta, Los Angeles, Mexico, Milan et Paris, de grands collectionneurs ont construit ou projettent de construire de nouveaux musées d'envergure. Ces projets sont souvent salués comme des initiatives généreuses qui combinent la présentation d'une collection individuelle avec une architecture innovante, et offrent une grande visibilité à l'art contemporain. Parfois, ils sont également considérés comme des concurrents pour les institutions publiques, les deux structures rivalisant pour obtenir des fonds et attirer des visiteurs. Faisant suite à la publication à succès Museum of the Future par les mêmes éditeurs, The Private Museum of the Future examine le développement actuel des initiatives privées, une question centrale de la muséologie et de la société contemporaine.
    Rendu possible grâce à la contribution de fondateurs de musées internationaux et de collectionneurs d'art, l'ouvrage cartographie la diversité du domaine et des approches en termes d'échelle, de contenu, d'objectifs et de structures. En outre, il aborde des questions telles que la motivation des collectionneurs privés à construire un musée ; leur relation avec les autres institutions ; les stratégies d'avenir pour leurs musées ; leur contribution au renouvellement des manières de voir l'art contemporain ; leur avantage sur les autres institutions et leur relation avec le public et la société de façon plus large. Entretiens et contributions de Ziba Ardalan, Christian Boros, Eli Broad, Gil Bronner, Dimitris Daskalopoulos, Jens Faurschou, Soichiro Fukutake, Ingvild Goetz, Dakis Joannou, Grazyna Kulczyk, Savina Lee, Eugenio López, Philippe Méaille, Leonid Mikhelson, Judith Neilson, Bernardo Paz, Lekha Poddar, Nadia Samdani, Patrizia Sandretto Re Rebaudengo, Mario Saradar, Bernar Venet, Lu Xun, Anita Zabludowicz et Jochen Zeitz. Les essais des éditeurs et de Chris Dercon, ancien directeur de la Tate Modern à Londres (2011-2016), explorent les relations entre les institutions publiques et privées et les musées du monde entier.

  • Originaire de Turquie, Ziné n'a pas revu son père depuis quinze ans, depuis qu'elle s'est mariée avec un Français et sans le consentement de sa famille. Maintenant qu'elle a divorcé, elle voudrait renouer avec lui mais elle craint d'être la cible d'un crime d'honneur. Ziné se met à fréquenter le milieu kurde dans le quartier où vit son père, le dixième arrondissement parisien. Elle se confronte alors à l'histoire du son pays natal, le Kurdistan.
    Mais pas seulement... Ziné retrouve sa mémoire de petite fille. Elle raconte alors la vie d'une famille kurde de Turquie, dont les parents communistes, engagés contre l'obscurantisme, le matérialisme et le patriarcat, sont arrêtés, emprisonnés et rejetés par la famille, les déménagements incessants entre Gaziantep et Istanbul, sous l'autorité exclusive du grand-père, le souffle commun aux femmes kurdes et alévies, les discussions secrètes des parents dans la langue natale interdite, leur départ, sa solitude, puis son exil quand elle les rejoint enfin en France.
    Au fur et à mesure de son introspection, Ziné se réapproprie sa vie. Sa découverte de l'oppression des minorités, auxquelles elle essaie de s'identifier, l'obsède tant qu'elle hésite désormais à s'engager, comme ses parents jadis, en rejoignant la résistance kurde. Dans ce va-et-vient entre l'enfance et l'âge adulte, entre la Turquie et Paris, entre la tradition familiale et la question politique, Dora Djann explore avec humour et résilience la relation père-fille et livre dans ce premier roman le destin d'une jeune femme française aux prises avec ses racines.

  • L'auteur nous convie à un voyage intime dans sa terre natale, tn, Tunis. L'appareil-photo en bandoulière, elle nous livre ce qui l'émeut : une photo du poète palestinien Mahmoud Darwich, un verre à thé, une robe rouge sur un balcon, un marchand ambulant. Mais, parce que la Révolution a enfin redonné vie à la parole confisquée, Dora Latiri se saisit des mots, qu'ils soient français, arabes, anglais, ou nés du langage sms. Elle écrit ses rêves, ses inquiétudes, les peurs de l'enfance, la voix du père, sa compassion pour la Tunisie d'aujourd'hui.
    Retour au pays natal qui marque l'attachement viscéral de l'auteur à son pays, cet ouvrage est aussi « un retour vers les rêves de dix-sept ans, comme si la Révolution allait permettre un recommencement au moins de départ ».

  • Allemand Urlaub mit Papa: Roman

    Dora Heldt

    • Dtv
    • 1 Octobre 2014

    Es sollte ein toller Urlaub werden: Christine (45) will nach Norderney, um einer Freundin bei der Renovierung ihrer Kneipe zu helfen. Doch dann wird sie von ihrer Mutter dazu verdonnert, ihren Vater mitzunehmen. Kaum sind sie dort, übernimmt Heinz (73) auch sofort das Kommando auf der Baustelle. Es kommt für Christine aber noch schlimmer, als Papa erfährt, dass auf der Insel nach einem Heiratsschwindler gefahndet wird. Für Heinz ist klar: Das muss Johann sein, der mysteriöse Pensionsgast, der Christines Herz Kapriolen schlagen lässt. Mithilfe von Papas neuen Freunden - 72, 75, 63 Jahre alt - soll Johann zur Strecke gebracht werden...

  • Dufy

    Dora Perez-Tibi

    Dufy Une redécouverte fondée sur une approche inédite du génie décoratif de l'artiste dans tous les domaines : peinture, gravure, céramique, tapisseries, soieries, tentures, décors de théâtre et de fête. Dufy ou un des derniers grands « peintres du bonheur »...

  • "Tout ce qui est vert la met à l'envers. Foies et gésiers lui restent dans le gosier..." Depuis une semaine que grand-mère est à la maison, elle n'aime rien... Pire que nous les enfants ! Maman est désespérée. On ne sait plus quoi cuisiner.

  • Dans Athènes de la fin des années Vingt, deux jeunes femmes, l'étudiante Dora et Lisa l'émancipée, font connaissance et tombent amoureuses l'une de l'autre. Dora, plus introvertie et réfléchie, écrit l'histoire de cet amour, sous la forme d'un journal intime, doublement tourmenté, d'abord à cause des différences sociales et du caractère de chacune, mais aussi à cause de l'homosexualité au sein d'une société rigidement hétérosexuelle. Dans son journal, Dora Rosetti, à la fois auteur et héroïne, ne s'abstient pas du recours à un style désinhibé et à des références à leur sexualité et aux substances qu'elles consomment. Le roman, paru en 1929 à Athènes, fut célébré par le grand critique de l'époque Grigorios Xénopoulos pour son originalité, mais tomba rapidement dans l'oubli probablement pour échapper au scandale. Au début des années 2000, une universitaire athénienne, Christina Dounià, a trouvé les seuls deux exemplaires existants de ce roman, l'un à Lesbos dans la bibliothèque du peintre Takis Elefthériadis, l'autre dans celle de Constantin Cavafy !

  • La place et le rôle des femmes dans les entreprises familiales sont le sujet de l'ouvrage que vous avez entre les mains. Le thème des femmes dans les entreprises et la question du genre sont souvent posés au Maroc avec gravité. Les femmes sont peu présentes dans la vie professionnelle, tout simplement. Le Haut-Commissariat au plan du Royaume du Maroc montre que leur taux d'activité est faible et accuse une baisse tendancielle. Cette situation interroge autant la société que ses élites. Elle revient dans de nombreux débats qui concernent non seulement l'image de la fille et de la femme dans les ouvrages scolaires mais autant leur place dans la vie active, dans la vie politique, au parlement ou au gouvernement. Cet ouvrage est une contribution à découvrir, en cette période de changements rapides de la société marocaine, les entreprises familiales à travers les femmes qui y contribuent à 360°, qu'elles soient elles-mêmes entrepreneures, épouses, mères, filles, soeurs ou autres. Fait de partage d'observations et d'analyses, sa vocation est aussi de lever le voile sur celles qui, souvent en silence, permettent aux entreprises de croître et de créer de la richesse. C'est surtout un plaidoyer pour l'entreprise familiale comme espace propice à l'équité du genre et à l'émancipation des femmes. Elles témoignent : Nour Alj, Salwa Arouch, Khalida Azbane, Fadela Bennani, Amal Cherif Haouat, Assia El Asri, Hind Ghorfi, Ghita Ibenmansour, Bouthayna Iraqui, Khadija Kabbaj, Zhor Kabbaj, Bouchra Kadiri, Saloua Karkri Belkeziz, Saida Khalil, Halima Khayatey, Myriam Lahlou Filali, Yasmine Lahlou Filali, Nouzha Marrakchi, Laila Miyara, Hind Ratibe Lalami, Kenza Slaoui, Ghalia Sebti, Lamia Tazi ainsi que d'autres ayant souhaité demeurer dans l'anonymat.

empty