Actes Sud

  • pékin, théâtre du peuple a remporté le leica european publishers award for photography (13e édition) décerné par sept éditeurs européens de livres de photographie.
    en passant d'une économie étatique et planifiée à une économie de marché, d'une économie rurale à une économie industrielle urbaine, et enfin de l'autarcie à l'ouverture au monde, la chine est devenue l'eldorado des multinationales. cette nouvelle ère impose la mise en chantier d'un nouveau décor. en moins de dix ans, l'équivalent de paris intra-muros aura été rasé et reconstruit. il y a trente ans à peine, pékin était encore un vaste village construit au ras du sol, découpé selon un plan en damier.
    les ruelles étroites du vieux pékin appelées hutong, où s'alignent les traditionnelles maisons collectives bâties autour d'une cour carrée, sont détruites pour laisser place à de grands immeubles modernes ou à de larges avenues. les chantiers sont en activité jour et nuit. les préparatifs des jeux olympiques de 2008 ont été le prétexte à une brutale accélération de cette mutation urbaine. pékin, devenue enjeu politique, se présentera bientôt sous un visage inédit, celui d'une capitale moderne de quinze millions d'habitants envahie par l'automobile, ceinturée de plusieurs périphériques et d'une trentaine de villes nouvelles.
    ambroise tézenas

  • Le tourisme noir est un phénomène qui se développe et tend à devenir un nouveau marché pour certains professionnels du voyage. Tremblements de terre, tsunamis, accidents, catastrophes industrielles, zones sinistrées constituent autant de «destinations» et de sites dont la découverte est à même de combler la curiosité ambiguë d'un nombre croissant d'amateurs. S'interrogeant sur cette réalité, et cherchant à en saisir les différents aspects, le photographe Ambroise Tézenas a entrepris un travail d'enquête dont il a établi le protocole avec le Pr J. J. Lennon de l'université de Glasgow, spécialiste des problématiques de l'industrie du tourisme.

empty