Ruth Krauss

  • A bird can fly. So can I. A cow can moo. I can too. Children will love to play along with this little girl, who imagines being any creature that walks, hops, flies, or swims. First published in 1950, this best-loved classic is brought back from the archives for a new generation to enjoy. Mary Blair's bright, colorful art looks brand-new in this jacketed keepsake edition

  • Sur le même principe que Un trou c'est pour creuser et Ouvrir la porte aux papillons, de Ruth Krauss et Maurice Sendak, des centaines de petits dessins, des histoires, des poèmes, de courtes mises en scène, des mystères et des rêves sont présentés dans ce livre... C'est une ode à l'enfance et à l'imagination. Quel livre ! On dirait un carnet de croquis de Ruth Krauss et Maurice Sendak, qui parlerait d'amour et d'amitié comme le font les enfants. De Ruth Krauss, avec qui il a commencé sa carrière d'illustrateur, Sendak disait : « Avant qu'on commercialise des livres pour enfants, il y avait Ruth Krauss ».

    Cette collaboration, servie par une traduction de Françoise Morvan, réjouira petits et grands.

  • Dee dee dee oh-h-h, je connais une maison, pas un nid d'écureuil, ni l'écurie de l'âne, ce n'est pas une maison que vous pouvez voir. Elle n'est dans aucune rue, sur aucune route, c'est juste une maison pour moi.
    POUR MOI !
    Mêlant un texte sautillant de Ruth Krauss et les dessins très libres de Maurice Sendak, le lecteur découvre un petit garçon qui a une maison à lui ! Un lieu où tout peut arriver, où l'imagination prend forme. On peut y dessiner sur les murs, mettre les pieds sur la table, sauter sur les lits et même y ramener un géant, une tortue et une souris morte (mais dans une boîte). Bref, un lieu où l'on peut s'amuser sans fin, partager des secrets avec des lions, chanter à tue-tête, s'inventer et se réinventer.

  • Que dire des sourcils ? Miss Krauss et les nombreux enfants qui ont fait des suggestions, corrections, additions (et soustractions) pour ce livre ont abouti à « les sourcils, c'est pour mettre sur les yeux ». Et qu'estce qu'une fi gure ? « La fi gure, c'est quelque chose qu'on a sur le devant de la tête ». Mais aussi : « La fi gure, c'est bien pour faire des grimaces ».
    Les mains ? Eh bien, les mains, c'est pour tenir. Mais aussi, « une main, c'est pour répondre si on la lève ». « Une fête, c'est pour dire comment ça va et qu'on se serre la main » mais aussi « une fête, c'est pour rendre les enfants heureux ». Bien sûr, un frère, c'est pour vous aider, un paquet, c'est pour regarder dedans, les bras, c'est pour embrasser et un livre, c'est pour regarder.

  • Comme pour Un trou c'est pour creuser, des définitions, préceptes et petits proverbes se suivent de page en page. Entre logique improbable, délicieux nonsense et fine observation, ils mettent en scène les enfants, qui sont au centre du monde de Ruth Krauss et de Sendak. Ce qui nous enchante dans les mines déterminées et tendres de ces enfants, c'est un puissant sentiment de liberté : aucune mièvrerie, on se tape dessus parfois, on s'embrasse souvent, on vit toujours.
    Les parents font une épisodique apparition, mais les animaux et les jouets sont bien plus centraux. Ils ont pourtant droit à l'une des plus belles définitions de l'ouvrage : un bébé fabrique un père et une mère, sinon ce sont juste des gens ordinaires.

  • Un petit garçon planta une graine de carotte.
    Sa mère lui dit : « Je crois que ça ne poussera pas ». Son père lui dit : « Je crois que ça ne poussera pas ». Et son grand frère lui dit « Ça ne poussera pas ». Et soudain, un jour ...

  • Il neige. Les souris des champs, les ours, les marmottes, les escargots dorment. Tout à coup les animaux se réveillent. Ils reniflent. Ils se mettent à courir. Mais où vont-ils ?

  • La déco en tricot

    Ruth Cross

    Voilà le tricot du XXie siècle : créer des accessoires chic pour une maison actuelle.
    Parmi les 24 projets de ce livre, des housses de coussins moelleuses, des couvertures et dessus de lit confortables, des housses de chaises et de repose-pieds, des sets et chemins de table stylés, des tentures originales, des panneaux de porte délicats et des tapis élégants.

  • Charlotte convainc son père de la laisser s'occuper de Blandelune, un poulain blanc qui ne tient pas encore sur ses pattes. Elle prend soin de lui, l'hiver passe, et au printemps, le voilà qui est debout ! Debout, mais de constitution trop fragile d'après le père de Charlotte.
    Celle-ci n'en a que faire, et continue de prendre soin de Blandelune.
    En douceur, l'histoire de l'amitié de Charlotte et du petit cheval blanc se déroule comme un rêve, magnifiquement illustré par Maurice Sendak.
    Ce petit chef d'oeuvre où se sent l'influence du grand peintre Marc Chagall est pour la première fois traduit en français par Françoise Morvan et s'inscrit dans la collection des petits trésors de Sendak.

  • There's bears, bears everywhere. On the stairs and under chairs. Follow the rascally Max from 'Where the Wild Things Are' in this new adventure about bears.

  • A global view of health offers a richer understanding of ways of measuring, improving and sustaining health both in individual national settings and in the context of a strongly interconnected world. This book draws on social scientific insights and explanations to examine trends in global health. Moving beyond an epidemiological analysis, the authors use a social determinants framework and life course approaches to offer a critical introduction to the study of global health. Through individual chapters focusing on topics such as health policy, global governance, health systems and health-related protests, the authors present the scope of global health studies and introduce readers to broader ranging issues such as globalization and political forces. Key themes such as power, inequality and inequity - and their impact on health on a global scale - recur throughout the book. International examples and case studies are used to illustrate the discussion, which is further supported by opportunities for reflection and further reading.   This book will be an important resource for students studying global health and will have broad relevance to those undertaking health, health-related and allied health professional courses.

  • Health communication is key to promoting good population and individual health outcomes. As the field has developed, there is a growing need for a critical appraisal of the ideologies and theories underpinning health communication in order to ensure effective practice.
    This book clearly situates health communication within its social context. It provides a critical overview of three key disciplinary areas - education, psychology and communication. Drawing on international examples throughout, the book challenges the underlying assumptions that drive the design and delivery of health promotion interventions. The authors argue that health communication is inherently political and pay close attention to issues of power, ethics and inequality throughout the text.
    This book will be valuable for those students at all levels who require a critical perspective, as well as practitioners in health communication and health promotion. With reference to detailed examples and annotated suggestions for further reading, the book is an accessible resource for analysing contemporary health communication.

empty