Nouveautés !

  • The number one bestseller, chosen as a Book of the Decade by The Times, Daily Telegraph and Guardian 'Devastating' Daily Telegraph 'Heartbreaking' The Times 'Unforgettable' Isabel Allende 'Haunting' Independent Afghanistan, 1975: Twelve-year-old Amir is desperate to win the local kite-fighting tournament and his loyal friend Hassan promises to help him. But neither of the boys can foresee what will happen to Hassan that afternoon, an event that is to shatter their lives. After the Russians invade and the family is forced to flee to America, Amir realises that one day he must return to Afghanistan under Taliban rule to find the one thing that his new world cannot grant him: redemption.

    Ajouter au panier
    En stock
  • A daily almanac that presents a selection of art historical events for every day of the year from momentous and headline-grabbing, to intimate, amusing or revelatory.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ajouter au panier
    En stock
  • Fans of Exciting Times and Convenience Store Woman will devour this funny and original literary debut about the unintentional consequences of anxiety and the relentless pressures of modern life, starring the most unforgettable literary creation since Eleanor Oliphant and Fleabag.

  • An urgent and blistering story about class, protest and art, from the acclaimed author of Fathers and Sons.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Explores W.B. Yeats and Ezra Pound's relationship as played out against the backdrop of Mussolini's Italy in the 1920s and 1930s and shows how Yeats, Pound, and others in their Italian network developed a late modernist style aimed at effecting world change.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Qu'il soit entendu que je ne donne de leçons à personne. J'essaie de tirer les leçons d'une expérience séculaire et séculière de vie, et je souhaite qu'elles soient utiles à chacun, non seulement pour s'interroger sur sa propre vie, mais aussi pour trouver sa propre Voie. » E.M.

    À 100 ans, Edgar Morin demeure préoccupé par les tourments de notre temps. Ce penseur humaniste a été témoin et acteur des errances et espoirs, crises et dérèglements de son siècle. Il nous transmet dans ce livre les enseignements tirés de son expérience centenaire de la complexité humaine.
    Leçons d'un siècle de vie est une invitation à la lucidité et à la vigilance.

  • « Je me suis longtemps refusée à imiter les confrères qui publient leurs Mémoires, persuadés que leur moi mérite exhibition et que les épisodes de leur vie personnelle et professionnelle suscite l'intérêt. Le journalisme est un métier comme un autre et la télévision n'est souvent qu'une usine à baudruches. A tous ceux qui m'interrogeaient à ce sujet, je n'ai cessé de déclarer qu'à ce petit jeu narcissique, on ne me prendrait pas. Publier cet ouvrage m'oblige à manger mon chapeau. Me voici à mon tour piégée dans ce paradoxe : écrire comme tout le monde, en espérant intéresser tout le monde à une vie qui ne serait pas celle de tout le monde. Il faut assumer ses contradictions et ne pas avoir peur de se désavouer. C'est dit...
    Les personnes que je croise me regardent comme une vieille connaissance à laquelle elles associent deux images contradictoires : la présentatrice d'une émission qui fut célèbre il y a plus de vingt ans et qui demeure dans la mémoire collective ; la femme qui fit, à son corps défendant, des milliers de « une » de journaux à l'occasion d'un scandale planétaire impliquant son mari. N'étant pas seulement l'une et ne me reconnaissant pas dans l'autre, je me demande ce qui, de tout cela, peut rester pertinent.
    Je vais tenter d'être juste. Pas exhaustive mais sincère. Je parlerai de mes parents, de cette enfance très protégée qui aurait pu mettre hors de ma portée les armes nécessaires pour lutter dans la vie ; je convoquerai certains personnages hauts en couleur que j'ai eu la chance de croiser et tenterai de brosser le portrait le plus fidèle possible du monde des médias tel que je l'ai connu ; j'évoquerai les grands bonheurs de la vie et les épreuves qui l'ont écorchée... ».
    A.S

  • Based on the extraordinary life of National Book Award-winner Louise Erdrich's grandfather who worked as a night watchman and carried the fight against Native dispossession from rural North Dakota all the way to Washington DC.

    Ajouter au panier
    En stock
  • This story of innocence and experience heralds an exciting new voice in British Caribbean literature. It is about the relationship between children and the people who parent them, and what it can mean to have that relationship ripped away.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Sur les riches, sur les bourgeois, on croit savoir d'avance, c'est comme les cochons, on ne les aime pas.Selon un excellent dictionnaire des synonymes, borné, commun, conformiste, conventionnel, égoïste, étriqué, formaliste, grossier, lourd, moyen, pantouflard, philistin, médiocre, singe, trivial, vulgaire, c'est la même chose. Les bourgeois sont malheureux et c'est leur faute. Ils sont là, à geindre avec leurs problèmes de riches, leurs dépressions, leurs régimes, les travaux dans leur appartement, la poussière, leurs domestiques, la queue aux télésièges. Quant aux bourgeoises ? Grimaçons ! Un truc étriqué, mal baisé, maigre, pas tendre, la peau trop tendue, les pieds serrés dans des escarpins.Esther et Héloïse se sont rencontrées en sixième, elles sont dans la même classe à l'école Alsacienne, une école privée parisienne, une école pour bourgeois libéraux, les pires, ceux qui ont toutes les chances, sans les règles. Elles sont donc des filles à papa, des gosses de riches, la cuillère en argent dans la bouche, pendant longtemps elles ne connaîtront rien d'autre, des visières sur les yeux, leurs pistons, leurs vacances, les meilleures places dans le train. Qu'elles souffrent comme tout le monde, qu'on les enferme, qu'elles subissent ce que toutes les petites filles, les adolescentes, les femmes du monde subissent ! Il n'y a pas de raison qu'elles échappent, parce qu'elles sont nées dans les bons quartiers, au sort qui leur est réservé.
    Pourquoi Héloïse et Esther et pourquoi pas nous ? C'est injuste.On peut les détester de ne rien savoir au-delà de ce qu'elles ont, c'est facile et cela arrivera, et elles seront punies, enfin surtout Héloïse. » Une amitié naît entre deux petites filles de bonne famille qui se ressemblent, grandissent ensemble et suivent le même chemin : elles se marient, ont des enfants, divorcent en même temps, ont des histoires d'amour similaires... jusqu'au jour où la mort frappe à la porte de l'une d'entre elles. Une fable drôle et amère sur la bourgeoisie, l'amitié et la mort.

  • Scott Fitzgerald les prend pour modèles et leur dédie Tendre est la nuit. Elle, lumineuse et malicieuse. Lui, dandy, peintre au talent immense. Sara et Gerald Murphy débarquent en France en 1921, fuyant l'Amérique de la prohibition. Les amis affluent bientôt à la Villa America, au cap d'Antibes, où ils se sont installés. Scott rêve Gatsby, Zelda fait sensation, Hemingway découvre l'Espagne et l'adultère, Picasso n'en finit plus de peindre les baigneuses de la plage de la Garoupe, Cole Porter est au piano jusqu'à l'aube. Ils dansent tous sur des volcans, ils dansent le foxtrot, le charleston, le tango ! L'alcool coule à flots au casino de Juan-les-Pins.
    Mais pourquoi les hommes s'embrasent-ils pour Sara ? Pourquoi Gerald paraît-il parfois si distant ? Étrange, cette ambivalence qui se glisse au sein du couple enchanteur... Sont-ils si loin des héros de Tendre est la nuit ?
    De Paris au cap d'Antibes, de New York à Key West, Stéphanie des Horts nous plonge au coeur des Années folles, de la bohème chic et de l'insouciance, sur les traces d'un couple légendaire, qui laisse dans son sillage un parfum de bonheur indécent.

  • Au coeur du paysage magnifique du cap d'Antibes se niche un trésor inestimable, l'Hôtel du Cap-Eden-Roc. Véritable légende de la Côte d'Azur, ce palace existe depuis maintenant cent cinquante années, au cours desquelles il n'aura cessé d'être une source d'inspiration pour ses visiteurs. Aristocrates de haut rang, peintres, réalisateurs, acteurs, poètes et photographes, beaucoup de grands noms y ont séjourné et ont voulu y retourner, régulièrement. Tout au long de son histoire, l'hôtel a accueilli des personnalités qui ont marqué l'histoire de l'art et du cinéma à l'instar de Francis Scott et Zelda Fitzgerald, Pablo Picasso, Marc Chagall, Marlene Dietrich et Rita Hayworth. Cet hôtel mythique est à la fois un endroit d'exception, lieu de rencontres hors du commun, et un second foyer idéal où la douceur de vivre se cultive jusqu'à la perfection.

  • Que peut-on dire, que peut-on faire sous la tyrannie ? Il est sénateur et avocat, il s'appelle Publius Cornelius, il a pour surnom Tacite. Autour de lui les gens tombent. Il n'est pas encore écrivain mais seule la littérature pourrait être à la hauteur des événements qu'il traverse. Sa femme, Lucretia, décide de se rendre au palais impérial pour plaider la clémence auprès d'un souverain qui tue comme on éternue. La scène est à Rome, au premier siècle, sous le règne de Domitien.

  • « La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s'étonna de l'autorité qui émanait d'une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l'obscurité. « On dirait une enfant », pensa la première, «elle ressemble à une poupée», songea la seconde.
    Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. » À travers l'histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d'une époque où l'on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial.

  • Maxwell's Demon

    Steven Hall

    The absurdly brilliant and mind-twisting second novel from Steven Hall, author of the acclaimed The Raw Shark Texts

    Ajouter au panier
    En stock
  • Des côtes de l'Oregon à Portland, en passant par des torrents bouillonnants ou des cascades à-pic, qu'il y croise une sirène, un cadavre ou un chien philosophe, Gus Orviston est un prodige de la pêche. Oscillant entre désespoir et euphorie, une prise après l'autre, il nous entraîne avec drôlerie, sagesse et poésie dans sa quête du cours d'eau parfait, celui qui répondra à toutes ses questions. La Rivière pourquoi est un hymne à une existence réconciliée avec nos passions et nos obsessions.
    C'est libre, c'est foisonnant, c'est profondément tendre. David James Duncan est un conteur hors pair qui nous offre une odyssée spirituelle en forme de roman un peu fou, lyrique et surtout très drôle. C'est du Ken Kesey, c'est du Jim Harrison, c'est du Richard Brautigan.

  • Nike ; icons

    Virgil Abloh

    En réunissant tous les classiques - de la Air Jordan 1 à la Air Presto - Nike et Virgil Abloh revigorent la sneaker culture. Leur projet collaboratif The Ten réinvente 10 icônes de la chaussure de sport. Découvrez ces bijoux d'ingénierie et observez l'approche d'Abloh, qui mêle création et investigation: chaque modèle est une pièce de design industriel, une sculpture readymade portable.

  • Charles Bonaparte est né Charles Napoléon : dans un acte politique, somme toute révolutionnaire et on ne peut mieux accordé à ce qu'avait fait le fondateur de sa dynastie, l'empereur Napoléon, il a changé de nom, devenant Charles Bonaparte. Non seulement cela, mais, normalement chef de la famille, prince Napoléon et destiné à devenir Napoléon VII si se produisait une restauration de l'Empire, il renoncé à toute prétention dynastique. Et tout cela par amour de la liberté. La liberté Bonaparte.
    Dans La Liberté Bonaparte, il mêle de passionnants souvenirs personnels de fils d'une famille princière qui a « fait mai 68 » et s'est engagé en politique, au Parti socialiste puis au MODEM, loin d'une filiation napoléonienne l'autoritariste, suivant tout au contraire un engagement Bonaparte (plus que bonapartiste) de la liberté : « Le destin m'a fait naître dans une famille qui a marqué l'histoire. [...] Je pensais être une exception, mais j'ai découvert que beaucoup de Bonaparte avaient connu le même goût pour la liberté. » Il dresse un inventaire subjectif et très politique de l'héritage napoléonien, le meilleur, celui des Bonaparte libéraux, tels Lucien, « Plon-Plon », son ancêtre, cousin germain de Napoléon III, Marie Bonaparte... La fidélité à l'idée de liberté structure l'itinéraire de ce Napoléon qui a changé de nom. Lui faisant rejeter le conservatisme de son milieu familial, elle l'a mené à la mairie d'Ajaccio où, maire-adjoint, il a tourné les racines corses de l'histoire napoléonienne vers le futur, à un poste d'administrateur des Nations Unies au Nigéria, et bien d'autres aventures.
    Une vision du monde délivrée du poids du mythe et soucieuse de transmettre l'éthique de la liberté pour mieux penser la politique de demain.

  • A modern classic about a troubled chess prodigy and her battle to survive --- a coming of age story of feminism, chess and addiction

    Ajouter au panier
    En stock
  • A powerful history of Jewish art collectors in France, and how an embrace of art and beauty was met with hatred and destruction

    Ajouter au panier
    En stock
  • AVAILABLE TO PREORDER NOW From the bestselling and Booker Prize winning author of Never Let me Go and The Remains of the Day, a stunning new novel - his first since winning the Nobel Prize in Literature - that asks, what does it mean to love?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Après le succès d'Histoires d'oeils, Philippe Costamagna applique sa science d'historien de l'art et du goût à quelqu'un que l'on n'aborde jamais sous cet angle : Napoléon. Dans ce premier livre sur la question, il aborde à la fois le Napoléon intime et le Napoléon public par ses goûts, tous ses goûts, et parfois ses dégoûts.
    Quel était le goût de Napoléon en matière de mobilier ? De vêtements ? De littérature ? De théâtre ? De peinture ? De cuisine ? De femmes ? Parmi la quantité de détails et d'anecdotes sur le général, Premier consul, empereur des Français et exilé le plus célèbre du monde, on découvrira sa passion pour les rougets, mais aussi pour les vers de Corneille, qu'il se faisait réciter par des acteurs, pour la couleur mauve dont il a fait tapisser le palais de l'Elysée, ou encore pour le jeu de barres (une variante du chat-perché). Et chaque fois, en plus de ces goûts, sa décision bien à lui de vouloir les imposer à tous, parfois pour notre plus grand bien, comme quand il a peuplé Paris de fontaines.
    Derrière la légende des canons et des conquêtes, des cavalcades et des codes, voici la vérité d'un homme qui s'est profondément révélé par ses choix esthétiques. Ce passionnant Goûts de Napoléon est un trésor d'anecdotes méconnues et une mine d'informations inattendues sur un des grands hommes de l'histoire de France.

  • 'Surreal and unsettling' OBSERVER CULTURAL HIGHLIGHT 'Wise, comical and exceptionally relatable' ZEBA TALKHANI 'Quietly hilarious and deeply attuned to the uncanny rhythms and deadpan absurdity of the daily grind' SHARLENE TEO A woman walks into an employment agency and requests a job that requires no reading, no writing - and ideally, very little thinking. She is sent to an office building where she is tasked with watching the hidden-camera feed of an author suspected of storing contraband goods. But observing someone for hours on end isn't so easy. How will she stay awake? When can she take delivery of her favourite brand of tea? And, perhaps more importantly - how did she find herself in this situation in the first place? As she moves from job to job, writing bus adverts for shops that mysteriously disappear, and composing advice for rice cracker wrappers that generate thousands of devoted followers, it becomes increasingly apparent that she's not searching for the easiest job at all, but something altogether more meaningful...

    Ajouter au panier
    En stock
empty