Le génie de la bêtise

À propos

Voici une flânerie savante, drolatique, philosophique et éclectique au pays très peuplé de la bêtise.
Denis Grozdanovitch, disciple zélé de Flaubert, en propose une cartographie minutieuse où, de Molière à Beckett, de Goldoni à Marivaux ou à Sartre, les sots, les imbéciles et les idiots n'en finissent pas de donner la réplique aux « intelligents » qui sont souvent aussi bêtes qu'eux.
Il est ici question d'innocents de village, de querelles talmudiques, de non-sens métaphysiques. Et du théorème de Gdel, de Monsieur Teste, de Pierre Dac, de fantômes stupides, de robots joueurs de football et d'« experts » particulièrement navrants.
La morale de Grozdanovitch ? Un génie à l'apparence idiote dort en chacun de nous et il suffit que la fortune assistée d'une certaine qualité de volonté personnelle nous aide à le libérer de son infériorité supposée pour qu'il se transforme en enchanteur.
Ce livre est un vrai bijou d'érudition et de charme.
On y réfléchit en souriant.
On s'y amuse avec gravité.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782246810728

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Denis Grozdanovitch

Denis Grozdanovitch, qui vit aujourd'hui entre Paris et la Nièvre, a longtemps mené une double vie d'érudit et de sportif professionnel. En 2002, il publie chez José Corti Petit traité de désinvolture qui obtient le prix de la Société des gens de lettres et devient un livre culte. Il est également l'auteur de Rêveurs et nageurs (2005, prix des Librairies initiales), de Brefs aperçus sur l'éternel féminin (2006, prix Alexandre Vialatte) et de L'Art difficile de ne presque rien faire (2009).

empty